La destinée de l'Erade
Bienvenue à toi, étranger !
Œuvre du hasard ou du destin, tu viens d’arriver aux portes d’un monde nouveau, celui d’Erade ; un univers aux secrets innombrables où cohabitent des cultures différentes et où la magie se lie à chaque être, dés sa naissance. Tu connaitras l’amour, l’amitié et de grands moments que tu n’oublieras jamais mais aussi de la tristesse, une noirceur dont tu ne te connaissais pas l’existence et qui sommeille pourtant en toi. Ce monde possède des horizons différents, des histoires liées entres elles et tu apprendras par la suite que rien n’arrive par hasard. Tu peux fuir ou rejoindre l’aventure mais n’oublie jamais qu’ici, chacun de tes actes changera le cours de notre histoire, celle que l’on écrit tous ensemble, la destinée de l’Erade.



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Masques d'Innocence [+18 ans]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Fulgrim

Fulgrim

Féminin
Nombre de messages : 42
Age : 29
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Les Masques d'Innocence [+18 ans]   Dim 16 Mai - 11:33

Comme à chaque fois que Lucius lui refusait quelque chose - ce qui, il fallait bien l'admettre, était remarquablement rare – Fulgrim eut l'impression de prendre une gigantesque claque en pleine figure. Elle leva la tête, stupéfaite, avec une extrême lenteur, ses yeux étonnés et terriblement frustrés croisant ceux de son Second. Elle haïssait qu'il la remette à sa place comme il venait de le faire. C'était néanmoins nécessaire et elle le comprenait parfaitement ce qui ne l'empêchait pourtant pas de détester ça. Oui, Fulgrim voyait l'envie de Lucius, son écœurement à l'idée de l'avoir arrêtée mais elle lui en voulait de l'avoir fait. Elle afficha une moue boudeuse d'enfant gâtée à qui l'on vient de refuser quelque chose et se leva du lit sans rien dire, résolue à lui faire la tête.

Elle avait beau savoir qu'il avait parfaitement raison, qu'il faisait passer l'intérêt de la Légion avant le sien, ce qui prouvait quel bon meneur il était, elle lui en voulait parce qu'il fallait bien qu'elle en veuille à quelqu'un et qu'il était beaucoup plus facile qu'elle en veuille à Lucius qu'à elle-même qui était si parfaite.
La jeune démone avait un goût amer dans la bouche, celui d'avoir imaginé un plaisir et de voir celui-ci s'envoler sans qu'elle ait pu l'atteindre.
Paradoxalement, c'était cependant à elle qu'elle en voulait le plus. En tant qu'avatar de Slaanesh elle aurait dû un peu plus songer aux Emperor's Children et un peu moins à son seul plaisir, elle n'aurait pas dû commencer ainsi à émoustiller Lucius quand il aurait fallut qu'elle se lève et s'habille...
Après leur magnifique étreinte de la veille, elle aurait pu réfréner son plaisir, en tant que leader il aurait été de son devoir d'agir ainsi au lieu de quoi elle avait agis de manière inconsidérée en ne pensant qu'au plaisir, ce qui, si c'était une des choses les plus essentielles du culte, n'était pas prioritaire en comparaison de la quête qu'ils étaient en train d'entreprendre.

De toute façon, qu'importe qu'elle se montre maussade, ses changements d'humeurs étaient bien connus de la Légion et il était plus que probable qu'elle retrouve son amabilité pour Lucius dans les minutes à venir. Ses accès de colère ne duraient jamais bien longtemps lorsqu'ils étaient dirigés contre des gens auxquels elle tenait autant que Lucius. En l'occurrence, elle se contenterait de ne rien dire et de froncer les sourcils pour lui signifier qu'elle était de mauvaise humeur.

Elle lui tourna le dos et marcha droit vers la salle d'eau qu'elle ferma derrière elle et vint s'immerger dans la bassine d'eau qui avait dû être préparée un peu plus tôt par des serviteurs qui étaient passés par des portes dérobées. L'eau était tiède, presque froide, mais c'était néanmoins agréable et elle poussa un léger soupir satisfait. Fulgrim ne demeura cependant pas longtemps dans ce bain, après tout, comme le lui avait si bien fait remarquer son Second, ils étaient pressés par le temps.
Elle se sécha rapidement à l'aide d'une serviette blanche et s'assit face à un miroir pour coiffer ses longs cheveux blonds. Avec un soin minutieux, elle démêla les boucles blondes qui s'étaient emmêlées durant leurs ébats et s'observa avec fascination et narcissisme devant la glace. Même la couleur bleutée de ses yeux finissait par lui convenir, comme quoi tout arrivait.

Lorsqu'elle sortit de la salle de bain, elle n'en voulait déjà plus à Lucius pour ce qui s'était passé...ou plutôt pour ce qui ne s'était pas passé, et lui adressa un regard bienveillant. Emmitouflée dans sa serviette blanche, elle s'approcha de lui et déposa un rapide baiser sur ses lèvres.

« Je ne pensais jamais avoir à vous demander ça un jour mon tendre amour mais auriez vous l'obligeance de m'aider à me rhabiller ? Je veux parler de lacer mon corset... »

Elle reprenait de nouveau son rôle puisque bientôt ils devraient de nouveau jouer la comédie face aux conseillers. Oui, à bien y réfléchir Lucius avait eu raison de l'arrêter, ils auraient perdu un temps infiniment précieux s'ils s'étaient donnés l'un à l'autre encore toute la nuit. Enfin, ils ne l'auraient pas perdus car le temps consacré au plaisir n'est jamais du temps perdu mais partir trop tard risquait d'avoir des conséquences désastreuses pour leur quête. Fulgrim voulait rejoindre Anethra Helbaine des elfes de la pénombre le plus rapidement possible.

« Je vais devoir vous parler de votre adoré cousin, il n'osait pas vous causé le chagrin de vous annoncé qu'il souhaitait rester ici quelques temps pour... faire ce qu'il sait faire de mieux jusqu'à ce que votre supérieur le rappelle à lui aussi m'a-t-il chargé de vous le dire afin que la nouvelle vous soit plus douce. Il est tombé éperdument amoureux d'une enfant d'un membre du conseil il y a plusieurs mois déjà ce qui explique qu'il ait tant tenu à nous accompagné ici, je suis certaine que son amour dévorant pourrait rapprocher Airian et Rugilian d'une manière...brutale. Et tout ce qui pourrait rapprocher ces deux peuples ne pourrait que nous être bénéfique, n'est-ce pas ? » dit finalement Fulgrim en laissant tomber la serviette blanche au sol, passant le corset et en s'appuyant contre le montant du lit pour que Lucius l'aidât à le lacer. « Évidemment, une telle amitié avec Rugilian signifierait également abandonner en partie les espoirs que nous placions en Otian... mais je gage que cela resterait une...éclatante victoire pour l'avenir de l'Erade et nous permettrait par la même occasion d'agrandir considérablement le territoire de notre grande famille... »

Elle dissimulait bien l'excitation que lui causait cette soudaine impérieuse envie de bataille derrière un simple sourire. Car elle parlait évidemment de ses projets de conquête derrière ses mots qui pour un inconnu auraient paru tout à fait anodins. Elle ne doutait pas une seule seconde de la capacité de Lucius à décrypter ses intentions.

« ...Évidemment, avec mes actuels problèmes de santé, votre cousin comprend parfaitement qu'il nous faudra attendre ma guérison pour sceller définitivement le sort de ces deux pays par une union mais il prend son mal en patience...vous comprendrez alors que repenser à cette nouvelle m'ait mise dans un étrange émoi à mon réveil qui expliquerait mon comportement...passionné. »

Oui, outre la vision de la perfection du corps de Lucius, ses rêves ensanglantés avaient été un excellent catalyseur de pulsion et d'excitation. Évidemment, ses plans feraient courir un grand danger à Sigvald, qui, s'il était prit en train de dévorer la fille d'un conseiller ou en train de fuir la ville après avoir commis cet acte, serait torturé en une très lente agonie puis tué mais elle laissait à Lucius le soin de tirer cette conclusion de lui-même et se satisfaire de la potentielle mort de son rival.

« Je suppose que les conseillers tiendront à nous avoir à table avec eux pour le petit-déjeuner, auriez-vous l'obligeance de raccourcir cette pompeuse cérémonie en leur expliquant à quel point nous sommes pressés de rentrer chez nous, le temps que je finisse de m'habiller ? ... Et n'allez pas vous perdre dans un couloir obscur avec une autre Dame, après les merveilleuses sensations que vous m'avez fait éprouver hier, il serait malheureux qu'elle se croit permise d'user de ses charmes sur votre personne... je serais terriblement jalouse d'apprendre que vous lui acceptiez quelque chose que vous me refusiez ce matin ... »

Oui, il allait encore falloir un bout de temps avant qu'elle ne terminasse à se vêtir seule, à mettre ses bijoux, à vérifier que rien ne manquait à ses affaires et à exécuter seule une coiffure plus impressionnante que la veille, à boire son affreuse potion de Silivren... Lucius aurait largement le temps de se préparer et de discuter avec les conseillers avant qu'elle ne soit prête. Les femmes mettaient toujours un temps impressionnant à se préparer et Fulgrim ne dérogeait pas à cet état de fait.
Revenir en haut Aller en bas
Lucius l'Eternel

Lucius l'Eternel

Masculin
Nombre de messages : 47
Age : 32
Camp : Les Elus du Chaos
Date d'inscription : 21/10/2009

MessageSujet: Re: Les Masques d'Innocence [+18 ans]   Mar 18 Mai - 18:03

    Il s'attendait bien a ce qu'elle ne soit pas contente, il la connaissait par cœur, après plusieurs millénaires, c'était logique après tout, surtout lorsque l'on touchait a l'un des dogmes les plus importants du culte de Slaanesh, mais la mission était prioritaire et en tant que Second, c'était son rôle de le rappeler, même s'il détestait cela autant qu'elle. Il maudissait ses abrutit de Rugilian incapable de comprendre le raffinement de leurs cultures afin de mieux se dédouaner de sa propre fautes et de la frustration qui émanait de cette décision. Il aurait tant voulu faire machine arrière et lui demander de reprendre, surtout avec cette mine boudeuse et insatisfaite devant lui, mais une fois de plus, il fut capable de montrer un self control et une retenue exemplaire ce qui faisait de lui un chef de guerre efficace. Envoyer ses hommes a la mort était une preuve de dévotion, mais c'était également stupide lorsque vous vouliez gagnez une guerre. Eh bien ils étaient dans un cas assez similaire. La mission passait avant tout, et s'il devait subir sa colère pour la ramener dans le juste chemin de son accomplissement, alors il en serait gré. Une marque de dévotion absolu, mais tout de même douloureuse, il n'aimait pas être obligé d'en venir la, oh il aurait préféré qu'elle continue et qu'il puisse ensuite la prendre de nouveau, ressentir les mêmes sensations fortes que la veille, mais cela lui fut totalement impossible.

    Elle parti vers la salle d'eau et ferma la porte sans le regarder, ce qui signifiait qu'il allait devoir prendre son mal en patience afin de pouvoir y aller a son tours. Il prit donc le parti de réunir toutes ses affaires afin de pouvoir de rhabiller plus vite lorsqu'elle serait sortie. Par chance, son fouet était resté parfaitement dissimulé sous sa plaque d'armure malgré qu'elle est été le soir retirée avec bien peu de précautions. Remettre toutes les pièces en bon ordre ne lui prit guère de temps, et il surveilla l'extérieur en se concentrant sur les énergies approchant pour savoir si quelqu'un allait finalement faire son apparition mais personne ne vint, ce qui permit a Lucius d'être enfin tranquille. Il attendit adossé au mur les bras croisé qu'elle sorte qu'il puisse se préparer tranquillement alors qu'il savait bien qu'elle prendrait beaucoup de temps pour se vêtir. Les femmes prenaient toujours beaucoup de temps pour ce genre de chose.

    Elle revint finalement avec une lueur bienveillante sur le visage venir déposer un baiser sur ses lèvres, emmitouflée dans une serviette blanche. Elle lui demanda son aide pour remettre sa robe, quelque chose qu'il ne pourrait bien sur pas lui refuser. Il s'occupa donc de remettre la robe en place doucement en l'écoutant pendant ce temps annoncer les nouvelles. Elle trouva le moyen d'annoncer la suite des évènements sans éveiller les soupçons, trouvant particulièrement amusant la manière dont elle parlait de Sigvald en insistant sur des mots particulier. Oui, quelqu'un d'initié aux Emperor's Children aurait probablement comprit, encore que c'était si bien dit qu'il y avait de quoi avoir des doutes, mais lui qui comprenait ne put avoir qu'un sourire sur les lèvres en entendant cela. Si Sigvald se mettait a dévorer les jeunes femmes avec qui il partageait sa couche, alors cela promettait de devenir sportif pour la suite a Airian, les conséquences que cela aurait pour la suite des relations diplomatique entre les deux nations seraient probablement désastreuses. Ce qui serait totalement a l'avantage des Emperor's Children en vue d'action militaire future ! En réalité, cela signifiait que Fulgrim comptait mettre de coté Otian pour le moment afin de s'offrir Rugilian. Cette nation étant la première puissance militaire de la région, l'éliminer serait un bonus immense dans les manœuvres futures contre les autres nations d'Erade.


    « Il est certain que cela serait une excellente nouvelle, il faudra un jour ou l'autre que le royaume choisissent son camps, et autant être parmi les vainqueurs. Soit, nous laisserons donc mon cousin ici et reprendrons rapidement notre route. »

    Le fait que Sigvald pouvait très surement mourir dans la manœuvre était une chose qui rendait Lucius fou de joie, mais il ne le montra nullement sur son visage. De plus, il ne crierait pas victoire trop vite, bien trop souvent, le blondin était parvenu a se tirer de mauvais pas bien plus complexe que celui ci et donc il prenait le parti de ne pas le sous estimer. Toutefois, la disparition de cet insecte serait un grand moment pour la légion et le retour a des valeurs que Lucius ne cesserait jamais de prôner. Le guerrier éternel approuva de la tête la dernière remarque avant d'emmener ses propres vêtements dans la salle d'eau. Contrairement a elle, il ne prit que quelques minutes afin de se vêtir ainsi que de laver et se sécher. Malgré une armure, il n'avait aucun mal a enfiler ses vêtements afin de paraitre aussi noble et pur que la veille. Impérial serait même un mot d'avantage approprié. Sortant de la suite qu'on lui avait réservé, il descendit donc vers la grande salle en expliquant qu'il n'avait guère le temps de rester, que les évènements les forçaient a rejoindre Airian le plus vite possible. Avec la menace de Milos qui avait fermer les frontières d'Amilian et celle de la Black Légion qui sévissait désormais au frontière d'Otian pour des raisons que ses abrutis ne connaissaient même pas, les conseillers leurs recommandèrent la prudence, les pauvres s'ils savaient...Lucius se contenta d'affirmer qu'il n'y aurait aucun problème, répondant ensuite a diverse sollicitation toutes plus ennuyeuse les unes que les autres, mais que voulez vous, malheureusement, personne n'est parfait...Sauf Slaanesh bien sur. Supportant chacune de ses sollicitations avec plus ou moins de patience selon celle qui parvenaient jusqu'à ses oreilles, il fut toutefois intérieurement amusé de certaine femme qui semblait essayer de le provoquer après avoir entendu ses performances de la veille, mais il n'avait guère le temps de s'occuper d'elle et ce ne serait pas très prudent. Il fit donc préparer leurs deux chevaux, étant donné que Sigvald restait a Rugilian, et retourna a la porte de la chambre après lui avoir laissé énormément de temps pour se préparer.

    « Nos chevaux sont prêt, nous pouvons partir dès que vous serez prête pour le départ. »

    Il se montra patient, Fulgrim avait la réputation d'être excessivement lente pour se préparer a partir ailleurs et il ne savait jamais si elle avait effectivement fini de se vêtir ou pas...
Revenir en haut Aller en bas
Fulgrim

Fulgrim

Féminin
Nombre de messages : 42
Age : 29
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Les Masques d'Innocence [+18 ans]   Jeu 20 Mai - 8:54

Fulgrim avait continué à préparer ses affaires dans la chambre qu'on leur avait octroyée pendant que Lucius était passé dans la salle d'eau. Elle s'étonnerait toujours de la rapidité avec laquelle il arrivait à se mettre sous son meilleur jour quand il lui fallait parfois des heures pour arranger un tout petit détail. Elle le dévora des yeux des pieds à la tête, mais, sage, le laissa sortir et s'expliquer avec les conseillers pendant qu'elle terminait de se préparer, songeant déjà à la suite du voyage, sur un moyen efficace de montrer à Anethra qu'elle n'avait pas d'ambition guerrière à son égard et même qu'elle approuvait tout à fait son coup d'éclat en Airian.

Toujours en face d'un miroir, elle continuait son inspection narcissique et minutieuse jusque dans le moindre détail lorsqu'elle entendit des gens marcher dans le couloir. Elle tourna la tête quelques secondes avant que quelqu'un n'y frappe et sut, à la manière dont on frappait sur le bois, qu'il ne pouvait pas s'agir de Lucius. Elle se composa une attitude bienveillante et invita les personnes à entrer.

Des domestiques s'excusèrent de venir la déranger mais ils avaient pour ordre de s'occuper de ranger quelque peu la chambre. Fulgrim acquiesça aimablement de la tête et se tourna de nouveau vers la glace, observant dans le reflet l'affairement de ces femmes. Elle ne put s'empêcher de sourire devant les yeux ronds qu'elles affichèrent en découvrant le sang sur les draps et les regards moqueurs qu'elles échangèrent entre elles. Cela amusa d'autant plus la démone qu'elles n'avaient aucune idée de ce qui s'était vraiment produit ici la veille. Son esprit se détourna pourtant rapidement de ces enfantillages, concentré exclusivement sur Anethra Helbaine alors qu'elle jouait machinalement avec une mèche de ses cheveux blonds.

Elle entendit les femmes sortir mais retint la plus jeune d'entre elles.

« Vous, demeurez s'il vous plaît. » dit-elle très calmement, « ça ne va pas du tout, aidez-moi à me déshabiller. »

La jeune et jolie domestique s'approcha et commença donc de nouveau à ôter la robe bleue elfique. Fulgrim sentait ses doigts s'affairer avec expérience sur le tissu, preuve qu'elle devait travailler pour le château depuis son plus jeune âge. La jeune fille devait se demander ce qu'était encore ce caprice d'une femme à qui une telle robe allait pourtant si bien mais elle ne fit pas le moindre commentaire.

Lorsque Fulgrim fut de nouveau nue pour la deuxième fois de la journée, la démone se tourna vers elle et eut une phrase qui la surprit profondément.

« Comment trouvez-vous mes seins ? »

La domestique écarquilla les yeux, rougis alors que son regard se portait vers la poitrine de la démone et commença à bafouiller avant d'émettre un faible:

« ...hé bien...parfaits...je...vous êtes parfaite... »

Fulgrim eut un sourire bienveillant. Parfaits, oui c'était exactement le mot qu'elle attendait.

« Vous êtes très gentille. Je n'ai pas besoin de ce corset, il m'étouffe et c'est encore pire quand nous voyageons, veuillez me remettre ma robe en laissant ça de côté voulez-vous ? »

La jeune domestique allait de surprise en surprise. Certes, cette noble dame elfe avait un maintien parfait néanmoins, sortir sans corset... c'était un peu comme être nue et ça n'était pas très conventionnel. Néanmoins elle s'exécuta docilement sans broncher à la plus grande satisfaction de Fulgrim. Comment mieux prouver à Anethra qu'elle n'avait aucune intention belliqueuse qu'en se mettant à nue face à elle ? Oui, ce serait une bonne idée, idée dangereuse mais Lucius serait là de toute façon. La robe bleue des elfes du soleil serait une insulte aux elfes de la pénombre jusqu'à ce qu'elle daigne l'enlever et cela, Fulgrim se ferait un plaisir immense de le faire en arrivant face à celle qu'elle souhaitait rencontrer.

« Madame... les gens vont jaser de voir le sang sur le draps... » murmura la jeune fille et Fulgrim fut amusée de voir à quel point elle avait l'air innocente. Si elle avait eu un peu plus de temps alors...

« Seuls les jaloux et les insatisfaits jasent, laissez-les donc parler... Vous avez terminé ? Bien... »

Lucius revint à cet instant alors qu'elle finissait de passer un diadème et ses boucles d'oreilles. Elle se leva, ne prêtant plus la moindre attention à la jeune domestique qui salua Sigismund von Cardia en s'inclinant bien bas avant de sortir.

« Partons alors mon tendre époux, je meurs d'impatience de retrouver ma chère amie elfique... »

Elle lui prit le bras et tous deux sortirent du château, tel un couple d'amoureux, rejoindre leurs chevaux et la route qui les mènerait en Airian.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Masques d'Innocence [+18 ans]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les Masques d'Innocence [+18 ans]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La destinée de l'Erade :: La Destinée de l'Erade :: ARCHIVES :: Archives RP-
Sauter vers: