La destinée de l'Erade
Bienvenue à toi, étranger !
Œuvre du hasard ou du destin, tu viens d’arriver aux portes d’un monde nouveau, celui d’Erade ; un univers aux secrets innombrables où cohabitent des cultures différentes et où la magie se lie à chaque être, dés sa naissance. Tu connaitras l’amour, l’amitié et de grands moments que tu n’oublieras jamais mais aussi de la tristesse, une noirceur dont tu ne te connaissais pas l’existence et qui sommeille pourtant en toi. Ce monde possède des horizons différents, des histoires liées entres elles et tu apprendras par la suite que rien n’arrive par hasard. Tu peux fuir ou rejoindre l’aventure mais n’oublie jamais qu’ici, chacun de tes actes changera le cours de notre histoire, celle que l’on écrit tous ensemble, la destinée de l’Erade.



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Toute bonne action mérite rétribution...(NC-18) (PV Malekith)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Toute bonne action mérite rétribution...(NC-18) (PV Malekith)   Jeu 28 Jan - 18:51

Responsable de la sécurité intérieure. Une insulte pour un homme de la trempe de Malekith et Severia avait toujours soutenu que c’était une erreur de mettre une personne de son talent en charge de tâches importantes certes mais si insignifiantes face à ce qu’il pourrait avoir comme poste… Et quand Severia avait commencé à conspirer plus ouvertement contre l’actuel gouvernement et qu’elle avait réuni derrière elle plusieurs conseillers pour prendre le pouvoir, tôt ou tard, c’était sans surprise que l’elfe de la pénombre avait suivit le mouvement. Comment résister à Severia qui promettait mer et monde… Et qui en plus, tenait ses promesses? Elle avait promit à Malekith de lui offrir le commandement des troupes conspiratrices, exception faite de sa branche magique et elle avait tenu parole. Malekith avait constitué à même les loyalistes de Severia sa force militaire… Et Severia avait approuvé ses méthodes, toutes ses méthodes et elle avait fait mieux : elle avait fait ses propres suggestions que le chef des forces conspiratrices avait acceptées avec joie. La montée en puissance de Severia s’étant fait plus marquée ces derniers temps, elle avait par conséquent commencé à convoquer un à un ses meilleurs éléments pour discuter de leur futur… Et c’était au tour, justement, de Malekith.

Pour l’occasion, Severia avait revêtit une tenue que personne dans son entourage ou dans Airian tout entier ne se serait attendu à la voir porter. Une tenue faite d’une telle façon que pour être plus attirante, plus aguichante plus… Érotique encore… Il aurait fallut qu’elle ne porte rien du tout. On avait souvent dit Severia belle et terrible… Jamais la chose n’avait été aussi vraie. Le chef des forces conspiratrices et la régente d’Airian partageait une relation toute spéciale… Dans l’entourage de Severia, on l’appelait par son titre et on la regardait dans les yeux. Si l’un de ses subalternes avait eu le malheur de regarder ses formes d’ordinaire soulignées par sa tenue de fonction toute masculine, son châtiment aurait été des plus expéditifs. Malekith, lui? Il avait le droit de l’appeler par son prénom, il lui avait même trouvé un surnom rien qu’à elle (elle était sa ténébreuse, Malekith connaissant sa nature d’ombre) et si l’envie lui avait prit de regarder ses formes et non ses yeux… elle n’aurait que chercher à les mettre davantage en valeur. Ombres et elfes de la pénombre avaient plus de points en commun qu’on ne voudrait le croire… Et le niveau de compréhension entre la régente et le responsable de la sécurité intérieure semblait par moments proche de la symbiose. Si Severia était une marionnettiste, elle tolérait, dans une certaine mesure, de danser pour celui à qui elle réservait un glorieux destin. Un destin dont il n’aurait pu que rêver au sein d’Arian…

Quand l’elfe de la pénombre ouvrit la porte du bureau de Severia après avoir cogné, il tomba sur une vision qui le laissa même lui sans voix. Nul ne restait indifférent aux charmes de la belle. D’un index tout aussi parfait que cette apparence parfaitement créée pour séduire, un point d’honneur chez les Palenix de se donner des airs de dieux parmi les mortels de par leur beauté surnaturelle, elle l’invita à s’asseoir et prit ensuite la parole. Il y avait un rituel entre ces deux là de commencer par s’appeler par leurs titres respectifs et Severia lui avait dit que pour cette fois, il lui servirait du votre majesté. De bonne grâce, l’elfe de la pénombre s’exécuta… Et la voix enchanteresse de Severia lui susurra des paroles qui auraient pu amener des larmes de bonheur aux yeux de Malekith.


« Mes respects… Commandant suprême Malekith. Nous avons beaucoup à discuter… Notamment de la prise de contrôle aussi complète que totale de votre personne de toute personne, quel que soit son attachement de base, portant une arme… Oui, mon fidèle conspirateur… Quand je serai reine, tu contrôleras l’armée, les milices, la garde… Tout ce que tu pourras utiliser pour amener mort et destruction à mes ennemis. Joyeux anniversaire de notre rencontre, cela fait… Cinq ans. Cela se fête, tu ne crois pas? Et je pense que tu trouveras le cadeau à ton goût… »


Dernière édition par Severia Palenix le Ven 12 Fév - 14:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Malekith

Malekith

Masculin
Nombre de messages : 32
Age : 30
Date d'inscription : 24/01/2010

MessageSujet: Re: Toute bonne action mérite rétribution...(NC-18) (PV Malekith)   Jeu 28 Jan - 20:50

L'Airian, c'était le royaume de Malekith depuis quelques centaines d'années maintenant, il avait été nommé responsable de la sécurité intérieur, et il s'ennuyait comme un rat mort, hélas, les différents dirigeants successifs d'Airian ne l'avaient jamais enlevé de ce post et avait au contraire chercher à ne pas trop faire avancer cet homme si charismatique et surtout si inquiétant à leur yeux, l'elfe noir avait toujours été plus puissant que les dirigeant successif d'Airian, mais il n'avait jamais rien dit, déjà parce qu'il ne voulait pas repartir en exil et deuxièmement parce que le temps n'avait pas réellement le même impact sur lui. Mais la fin du règne d'Ulfrick avait été une bénédiction pour lui car cela lui avait permis de rencontrer le sulfureuse mais non moins intelligente Sévéria Palenix, la jeune femme avait su charmer l'elfe avec ses rêves de conquête de pouvoir et d'un nouveau statut.
Le temps n'avait pas été long pour qu'il se joigne aux conspirateurs, il jugeait ce royaume bien trop moue et il pensait que la façon de diriger des Rois était devenu décadente et que leurs différentes maisons ne méritaient que d'être comparé qu'à des porcheries où leurs enfants se trainent parmi les chiens et s'accouplent avec leurs chiennes. Pourquoi avait il dut supporter tout cela?Lui, l'exilé de son propre peuple, lui celui qui avait été rejeté par les siens à cause de cette prophétesse, cette fausse Déesse qui avait osé attenter à sa vie à lui, Malekith, seigneur de certaines terres des elfes de la pénombre! Comment avait elle osé l'évincer de la sorte? il ne s'en remettait toujours pas depuis tout ces millénaires il ne l'avait pas digérer mais il savait une chose qui le réjouissait c'est que la "Déesse" non plus ne l'avait pas oublié, elle le croyait certainement encore mort ou sur le point de disparaitre, mais aps si proche, pas si influent.
Depuis 5 années, une larme dans l'éternité elfique, Malekith avait rencontré Sévéria et les deux s'étaient aussitôt plut, bien entendu au départ sur un plan totalement physique, Melkith ne pensait pas la laisser en vie et pensait la voir se faire égorger par sa compagne au lever du jour, mais c'était bien différent, car Sévéria lui avait aussi plut sur un plan idéologique et il avait décidé de se joindre à elle, car elle aussi voulait faire de l'Airian un commandement et un royaume fort et indépendant.
Ouvrir les porte d'Airian était une parfaite hérésie, une hérésie qui ne devait aps entrer dans la tête de la population, mais les gardes étaient bien trop mous et bien trop faible pour tenter quoique se soit, s'en était trop.

Mais en ce jour, Malekith était de bonne humeur, l'elfe aux yeux reptiliens et au coeur de dragon avait été convoqué par Sévéria, il avait su qu'elle était une ombre et plus encore, il lui avait révélé qui il était, ce qu'il avait fait, bref tout son passé et l'admiraiton qu'il vouait à Râ, le seul ayant pour lui du crédit à ses yeux. Ce jour là l'elfe s'était habillé en tenue militaire, mais pas de son armure complète, un pantalon et un haut aux couleurs d'Airian, qui lui faisait mouler l'ensemble de son corps et de ses muscles, de tout temps Malekith avait été un puissant guerrier et il ne comptait pas démordre de cette réputaiton, aussi entretenait il toujours son corps par des exercices quotidiens d'entrainement au maniement des armes et au combat au corps à corps, bref Malekith en plus d'être quelqu'un d'extrêmement intelligent avec le corps d'un athlète, sa peau légèrement écailleuse ressemblait à celle des dragon et était bien pratique pour cette position lors de ses ébats avec ses différentes compagnes. Tout en lui était fait pour plaire et plaisit à coup sur, il n'avait jamais rencontré quelqu'un durant sa longue existence qui lui avait résisté, aucune femme ne l'avait refusé dans son lit.

Quand il pénétra dans la pièce il observa longuement la régente d'Airian avant de se présenter, un sourire enjôleur et satisfait se posa sur son visage alors que ses yeux dévoraient littéralement chaque partie du corps de la jeune régente, enfin "jeune" d'apparence, bref, ombre ou pas, Malekith était plus que satisfait de la tenue de sa maîtresse et comptait bien en profité jusqu'au bout. Il se présenta enfin devant elle...

"Mes respect, votre majesté Severia Palenix, reine du Royaume d'Airian, éclairée parmi les éclairées, vous dont l'ombre ne souffre aucun rival tangible au sein de la peuple décadent, moi Malekith, suis à vos ordres et désirs qu'importe leur nom"

Mimant une légère révérence, la fin de la phrase était pleine de sous entendu, mais Malekith n'avait pas donné sa fonction, car il ne la jugeait aps digne de lui et il disait que son nom représentait bien mieux celui qu'il était que ce titre stupide. Mais lorsque Sévéria lui répondit, les yeux habituellement si calme du dragonnier semblèrent prendre véritablement feu, Malekith pris alors la main de Sévéria et lui baisa tendrement, plus tendrement presque qu'il ne le faisait avec sa femme...

"Ma ténébreuse Sévéria, quel plaisir me fais tu là? Serais je tombé dans l'un des nombreux rêves que je fais de toi et moi? Par la grâce de Râ, puisse ce que tu me promet se réaliser après qu'Airian soit tien. Quelle merveilleuse idée que de fêter nos 5 ans de cette manière"

Ses doigts glissèrent alors en caressant les bras de Sévéria avant de la regarder dans les yeux...

"Ce cadeau est à la hauteur de toutes mes espérances, mais tu n'es pas la seule à avoir un cadeau..."

S'asseyant juste à côté d'elle, l'elfe, bien plus grand qu'elle semblait également faire le double de la régente au vu de sa musculature et de sa carrure, se rapprochant d'elle, il enleva de son index un anneau, il était simple en apparence, il prit alors la main de Severia et lui déposa dans le creux de sa paume en souriant, c'était d'ailleurs la seule avec qui il souriait vraiment en plus de sa femme et de sa fille.

"Ne t'inquiète pas, je ne compte pas de demander en mariage, j'ai une épouse et cela me suffit amplement, je ne te parle pas des femmes, tu le sais, enfin quoiqu'il en soit, cet anneau est gravé d'une ancienne rune elfique, il date de l'époque de Râ lui même, dessus il est écrit le mot loyauté, aujourd'hui je te le donne, en guise de cadeau de notre rencontre et cela signifie autre chose également... (il se tourna légèrement sur le siège pour être bien face à elle, sa main glissant sous son visage) c'est que je te serai loyal, tu as ma parole que je te suivrai et que je te soutiendrai pour que l'Airian soit tienne et que je ne tenterai rien contre toi bien au contraire, tant que les miens ne me retrouve pas, je n'ai aucune raison de quitter l'Airian, alors en plus d'être chef des armées, laisse moi également être ton garde du corps rapproché, afin que toute tentative contre toi soit veine, je ne crains personne, je pourrais faire plier Hathor elle même si je le désirai"

Malekith s'avançait peut être un peu, il savait qu'Hathor et lui étaient aussi puissant l'un que l'autre, mais cela il ne pouvait pas décemment le reconnaitre, il ne se considérait pas comme ayant de rival sérieux, pas même la Déesse bien qu'il reconnaissait qu'il ne voulait pas le revoir, mais pour d'autres raisons, il resta à côté de Sévéria, attendant sa réaction...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Toute bonne action mérite rétribution...(NC-18) (PV Malekith)   Jeu 28 Jan - 21:42

Hathor… La garce qui l’avait forcé à courber l’échine… En fait non. Qui était venue à bout des dernières réticences de l’ombre à trahir Ismérie. La nuance était subtile mais bien présente… Car personne ne faisait plier Severia Palenix qui ne se soumettait à personne. Alors en plus, quand l’un de ses plus fidèles conspirateur lui promit sa loyauté et non seulement toutes les protections dont elle aurait jamais besoin… L’ombre fut parcouru d’un frisson et d’un spasme imperceptible ou presque et les lippes de la belle laissèrent échapper un léger gémissement. Il y avait trois moteurs à Severia Palenix. Trois choses dont elle jouissait. L’argent, le sexe, bien sûr, et le pouvoir… Et la loyauté était l’aspect du pouvoir que Severia aimait le plus. Pendant une fraction de seconde, la respiration de la conseillère fut irrégulière et ses yeux fermés… Mais elle reprit finalement contenance et elle pressa son corps de rêve contre celui de Malekith. Elle commença à se frotter sensuellement contre lui, ce qui fit sourire le futur commandant suprême de toutes les forces d’Airian. Elle allait enfin lui donner sa place au soleil de ce royaume, celle qu’il aurait dû avoir depuis des lunes déjà…

Severia était lasse de cette bande de mollassons et de bons à rien qui servaient dans le gros de l’armée d’Airian. En fait, les forces conspiratrices, répondant directement d’elle et donc de Malekith, étaient une élite redoutable formée par le responsable de la sécurité intérieure qui avait fait tomber bien des têtes pour obtenir la perfection, le seul critère toléré tant par l’elfe de la pénombre que par l’ombre… Pour chaque soldat servant la cause de Severia, on pouvait compter au moins trois soldats de l’armée régulière. Le dragonnier n’y avait pas été de main morte et elle savait que l’homme profitait justement de l’entraînement de ses troupes pour passer son… Agressivité naturelle. Et quand l’entraînement, chose rare, allait trop bien et que le trop plein d’agressivité de Malekith était sur le point de lui faire perdre la tête et que sa femme était trop loin… Il avait toujours Severia. Leur toute première fois d’ailleurs avait eu lieu quelques mois après la nomination de Malekith au poste de chef des forces conspiratrices. Les rapports constants montraient une nette progression et moins de mort et l’elfe de la pénombre était débarqué dans le bureau de l’ombre en prononçant une phrase : « Je te veux, maintenant. », ce qui n’avait pas fait hésiter l’ombre. Ils avaient fait l’amour, avec violence pratiquement… Mais l’ombre était d’une rare force et d’une rare robustesse. Severia n’était pas le genre à faire des comparatifs entre les personnes ayant partagé sa couche (ou son plancher de bureau lors de cette toute première fois avec Malekith) mais elle devait bien admettre qu’il était unique en son genre. À un tel point en fait que Severia en venait presque à jalouser sa femme. Mais bon, elle était ombre, elle était donc au-delà de ces considérations aussi puériles que stupides, à ses yeux…


« Tes paroles m’ont fait le même effet que notre toute première fois sur le sol de ce bureau, mon bon Malekith… Le plancher en porte encore les marques et dans mes moments de solitudes, je peux presque revoir toute la scène. Tu as toujours su sur quel point presser pour que mon corps exprime de lui-même le plus grand des extases… »

Malekith et Severia… Une drôle de paire en fait… Et ils aimaient bien faire courir les rumeurs au sein du conseil des conspirateurs. Une fois, en pleine rencontre entre Malekith, Severia et les officiers conspirateurs, le chef des forces conspiratrices avait commencer à faire des attouchements fort intimes devant tout ce beau monde et une autre fois, en pleine réunion entre Severia et des conspirateurs morts aujourd’hui, Severia avait carrément agressé Malekith et cela avait fini devant tout ce beau monde sur la table de conférence. C’était après que les têtes étaient tombée. La pensée de Severia sur la chose? « Quand j’ai plus intéressant à faire, moi je ne me gênes pas. » Autrement dit : performez ou vous y passerez tous après que je me sois amusée… Une mentalité partagée par le futur commandant suprême…
Revenir en haut Aller en bas
Malekith

Malekith

Masculin
Nombre de messages : 32
Age : 30
Date d'inscription : 24/01/2010

MessageSujet: Re: Toute bonne action mérite rétribution...(NC-18) (PV Malekith)   Jeu 28 Jan - 23:38

La violence, c'est une des choses qui caractérisaient le plus Malekith que se soit avec ses hommes au combat ou alors dans les relations sexuelles avec ses conquêtes, il détestait être dominé par qui que se soit, il ne voulait pas se plier à une quelconque règle que se soit, il s'était allié à Sévéria car elle avait les mêmes objectifs que lui, la même façon de penser et d'agir bref ces deux là c'étaient pour le moins bien trouvés, en entendant ce qu'elle fit lorsqu'il lui affirmait sa loyauté cela le fit frissonner, il adorait l'entendre et la voir ainsi lui donnait à lui même un plaisir intense et extatique, lorsqu'elle se reprit en se collant contre lui, Malekith ne fit rien pour l'en empêcher, bien au contraire, il la prit avec plaisir contre son corps fait de muscle et sa carrure immense tel un objet fragile mais à la fois parfaitement maléable, car oui, bien qu'ils soient tout deux très passionnés l'un de l'autre, leurs relations étaient dans un état de violence tel que la plupart des êtres humains normaux n'auraient pas réussie à survivre à une seule nuit avec l'un d'eux à ce rythme là, à vrai dire, Malekith bien qu'il soit toujours plus ou moins violent dans ses rapports gérait la force et l'intensité en fonciton de sa partenaire, enfin la plupart du temps bien entendu car il arrivait par moment que Malekith se lache un peu trop entrainant la mort de sa partenaire, lui donnant alors l'occasion d'un nouveau bain de sang comme il les aime.

Mais sa relation avec Sévéria lui apportait plus que cela, elle n'avait aucune inhibition, aucune retenue dans quoique se soit, que se soit le lieu, la position ou la façon de faire quelque chose, bien au contraire, elle subissait bien volontier tout ce que le dragonnier demandait, mais l'inverse était vrai également, bien que Malekith en 6000ans de vie avait déjà tout expérimenté, il avait ses petits plaisirs personnels et cela lui avait permis de faire découvrir à Sévéria plusieurs champ d'action interessant.
Lorsque Sévéria révoqua leur première fois dans cette même pièce, Malekith eut un sourire sadique à s'en passer la langue sur les lèvres, dévoilant ses deux canines presque trop pointues pour être honnêtes, ces dents dents qui avaient infligées par moment de puissante morsures à Sévéria, même durant leur première fois, où le dragonnier l'avait mordu à sang sur son cou même, cela s'était réitéré, l'enlaçant afin de faire le tour de son corps, il lui murmura...

"Ne m'appel pas mon bon, j'ai toujours l'impression de n'être qu'un vulgaire laquet sans cervelle quand tu dis ça, cela reviendrai à un humain de dire à une humaine qu'elle est gentille, autrement dit, assez bien pour être son ami, pas assez pour être son amante et que tu ne me considère pas assez bien pour être ton amant me froisserait fortement..."

Laissant la phrase en suspend, les mains de Malekith semblèrent se ressérer autour des bras de Sévéria, comme pour la protéger mais également lui rappeler ces moment où, lorsque le ton montait plus loin que l'autre et où les insulte, parfois même les coups fusaient, cela ne les empêcher pas ensuite de s'adonner à des ruées plus qu'intense un peu partout dans le château d'Airian. A vrai dire, ils devaient avoir déjà visité chacune des pièces et chacun des lits de ce Palais, sauf le lit et le trône royal, et cela à cette seul pensée, émoustillait terriblement Malekith.
Le dragonnier resserrai encore sa "captive" contre lui et lui sussura à l'oreille, tout en glissant sa main sur un point intéressant de l'anatomie de la régente...


"Mais il ne me semble pas que tous les soldats réunis aient déjà vu les deux plus puissantes personnes d'Airian s'adonner au plaisir alors qu'ils triment de toute leur sueur"

Ce son avait sifflé dans l'oreille de Sévéria, Malekith l'avait alors laissé dans cet état se relevant brutalement et la regardant très content de lui avant de continuer à parler...

"Quand pourrais je commencer la formation des troupes, ces lourdos sont d'une indiscipline impressionnante et encore plus leurs généraux et lieutenant, il va falloir que je les reprennent en main, il y aura forcément des pertes, beaucoup de pertes, mais ils seront bientôt aussi fort que les forces de la coalition, bien que notre rapport de force est de 1 contre 3 chacun de tes partisans vaut largement 3 soldat de cette prétendue garde royale. L'entrainement va aller bon train et je serai malheureusement contraint de te délaisser quelques temps sur d'autre points mais je ne doute pas que tu saura me le faire payer n'est ce pas?"

Un sourire narquois et entendu se fit sur son visage...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Toute bonne action mérite rétribution...(NC-18) (PV Malekith)   Ven 29 Jan - 0:38

« Plus de mon bon, alors. Tu seras mon prédateur alors. L’une des rares personnes en ce monde qui peut me soumettre… Et à qui j’accepte de me soumettre. Et les morts, je m’en moque, fais en comme tu en jugeras nécessaire. Plus jamais une force étrangère ne viendra poser pied dans MON royaume. Réussit cet exploit, mon féroce prédateur, et je te promets une nuit si intense que toutes les femmes que tu as jamais connu, tu les oublieras momentanément. Je t’ai dis jadis que j’étais meilleure que ta femme au lit… Et quand tu auras accomplit ta tâche, je te le prouverai… »

Tournant autour de l’exilé des elfes de la pénombre, puisqu’il s’était relevé, toute cette grâce féline, prédatrice, qui était celle de Severia semblait prendre part à ce petit manège jusqu’à ce qu’elle revienne devant le dragonnier et qu’elle ne prenne entre ses mains ce qui faisait la masculinité de Malekith. Une poigne de fer, une poigne puissante qui aurait mit un homme ordinaire à genoux… Mais Severia avait ite su composer avec l’anatomie légèrement différente de cet être partiellement dragon. Si lui connaissait ses points faibles, là où presser pour la faire réagir… Elle connaissait aussi les siens. Elle savait où faire pression pour lui faire mal et elle savait aussi où manœuvrer pour lui faire plaisir… Et surtout, surtout, elle savait qu’il était au courant qu’elle connaissait ses faiblesses, toutes ses faiblesses et qu’elle en faisait usage mieux que quiconque… Cependant, s’il y avait bien une personne dans son entourage proche dont elle n’avait jamais vraiment pensé à trahir, c’était bien lui. Un sourire empli de malice pure se dessina sur le visage de Severia qui continuait de s’amuser, à travers le tissu du pantalon de son futur commandant suprême, avec une de ses plus grandes faiblesses. Ils avaient les mêmes passions : argent, sexe et pouvoir… Et Severia avait même dit un jour à Malekith qu’il aurait été un parfait Palenix. Pour que Severia prononce ce genre de parole qui au sein des siens était un grand honneur… Il avait fallut que le dragonnier l’impressionne.

Pour ajouter au supplice qu’elle faisait subir à son loyal conspirateur, elle l’incita du regard à se pencher pour qu’elle puisse murmurer à son oreille. Chaque mot prononcé par Severia était un dard empoisonné… Et elle savait se servir de ce poison pour susciter les réactions de son choix, de la plus simple à la plus complexe. Elle connaissait son goût du sang et au combien il aimait se repaitre de cet élément liquide… Et elle savait l’imagination de son partenaire occasionnel particulièrement fertile. Ce qu’elle allait dire ne pourrait en aucun cas le laisser indifférent… Car c’était comme si elle avait lu en lui l’un de ses désirs. À ce petit jeu, Severia était devenue une experte…


« En fait… Je te le prouverai en un lieu où jamais elle ne pourra t’amener. Dans le lit royal dont on m’a vanté les mérites. Et pour célébrer l’occasion, je me baignerai dans le sang de ces imbéciles qui t’on déçu et je me présenterai à toi comme la plus belle des offrandes que l’on puisse te faire… Quant à te punir… Je n’en vois pas le besoin. Pas tout de suite en tout cas. Plus tard, peut-être… Quand mes fesses galbées seront sur le trône. »

Était-ce un frisson semblable à celui qu’elle avait eu plus tôt qu’elle sentit chez le puissant elfe de la pénombre? Était-ce un grognement qu’elle avait entendu s’échapper de sa gorge? Possible. Severia, quand elle était d’excellente humeur, avait tendance à prendre ses… Lubies du moment… Pour une réalité. Une chance pour elle : cela ne lui arrivait que lorsque que c’était sans incidence. Il eut été fortuit que cela influe, par exemple, sur sa capacité à gouverner et à administrer…
Revenir en haut Aller en bas
Malekith

Malekith

Masculin
Nombre de messages : 32
Age : 30
Date d'inscription : 24/01/2010

MessageSujet: Re: Toute bonne action mérite rétribution...(NC-18) (PV Malekith)   Ven 29 Jan - 16:23

Sévéria l'avait mis au défi, un défi plus qu'intéressant surtout qu’il avait carte blanche pour former cette armée, une nouvelle armée pour défendre le royaume de tout invasion, pour en faire véritablement un royaume propre à sa subsistance personnelle, une autarcie totale du royaume d'Airian, c'était une bonne idée et il ne pouvait que l'approuver, en espérant que ses "très chers" frère de race, les elfes de la pénombre, car il savait très bien que malgré ses pouvoirs il ne pourrait pas arrêter les fanatiques de la déesse et qu'il y laisserai sa vie et il ne comptait certainement pas mourir! Certainement pas maintenant qu'il avait trouvé un équilibre, des maîtresses satisfaisantes, une armée sous ses ordres et sa fortune refaite! Il ne se laisserait pas reprendre tout ça pour une haine ancestrale de plusieurs millénaires, bien que rien ne lui fasse plus plaisir que de voir. Mais quoiqu’il en soit les troupes du palais deviendrait rapidement de farouches guerriers capable de défendre le royaume jusqu’à leur mort, car pour le moment il doutait qu’un seul d’entre eux puisse ne pas s’enfuir au bout de 5 min de siège.

Mais quoiqu’il en soit, lorsque Sévéria se leva, elle dirigea presque immédiatement sa main vers une partie spéciale de l’anatomie de Malekith, l’elfe de la pénombre n’était pas vraiment elfe, et même à ce niveau il relevait du dragon, autant dans l’aspect que dans le corps. Le terme de prédateur plaisait énormément à Malekith, lui qui avait été une proie depuis son exile aimait ce rôle de chasseur et la promesse de Sévéria n’était pas à la légère, bien que Malekith doute qu’elle puisse même lui faire oublier sa fille, mais pourquoi pas, quoiqu’il en soit c’était un défi plus qu’intéressant à relever.
Lors que la main de Sévéria se posa sur Malekith, ce dernier sourit, sachant pertinemment ce qu’elle tentait de faire, une alliance de douleur désirable au point que l’elfe ne puisse se contenir et qu’il lui saute sauvagement dessus, déjà il regardait les veines du cou de la régente, elle semblait juteuses à souhait. Sévéria avait toute la confiance de Malekith, à vrai dire c’était la seule avec sa femme à qui il faisait confiance et la suivait presque aveuglément. Se baissant vers la bouche de Sévéria, Malekith subit avec plaisir cette contrainte, Sévéria savait ce que Malekith pensait d’un seul regard et l’inverse était aussi vrai, ils s’étaient tellement donné l’un à l’autre et avaient tellement le même caractère que leur vision ne faisait qu’une. La gorge de Sévéria se rapprocha, mais plus encore ses paroles firent l’effet d’un mini cataclysme dans le corps de Malekith dont le sang ne fit qu’un tour pour se mettre dans l’extase, un léger souffle était parvenu dans le cou de Sévéria au moment de la phrase, une sorte de gémissement de plaisir tellement l’elfe de la pénombre s’imaginait particulièrement bien la scène, quand elle parla de ses fesses, Malekith les empoigna généreusement d’une main entendu qui se glissa à travers le tissu de la régente, le souffle de Malekith devint murmure, parole alors qu’il sentait l’odeur dans le cou de Sévéria…

« Quand tu sera reine, nous pourrons bien faire ce que nous voulons, quand nous le voulons, mais une reine se doit à son tour de recevoir ce qu’elle mérite lorsque cela s’avère utile (il pressa un peu plus ses fesses avec une telle force qu’une femme normale serait tombée à terre), le sang, le pouvoir, le sexe, Sévéria… »

Prononçant seulement son nom ses crocs finirent par trouver la peau de la régente, l’entrainant dans un état proche du divin par sa seule morsure et sa pression sur son postérieur, il savait, il connaissait parfaitement l’anatomie pour savoir quelle veine toucher, quelle autre laisser intact pour que cela soit encore mieux que la drogue ou qu’une nuit de folie. Peut être était il fou, peu importait cela à vrai dire, car quand il était dans ce genre d’état, rien ne pouvait s’opposer à lui ni même lui résister. Il retira finalement ses crocs, laissant deux marques très distinctes dans le cou de la régente alors qu’il se reposait sur le bureau, l’entrainant avec lui, parcourant son corps de diverses point spéciaux pour finalement lui demander, au beau milieu, chose dont il avait l’habitude et dont il raffolait car cela faisait encore plus monter l’impatience de Sévéria car il ne continuerai rien tant qu’elle ne répondrai pas…

« Comment ce sont passé les funérailles d’Azure ? Il parait qu’Hathor présidait la cérémonie ? Je ne pouvais pas me montrer ce jour, tu le sais bien… »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Toute bonne action mérite rétribution...(NC-18) (PV Malekith)   Ven 29 Jan - 17:30

Certaines choses ne changeaient jamais et se transmettaient désormais de façon innée chez les Palenix. Si ces derniers n’avaient pas de partenaire fixe, préférant et de loin jouir du plaisir partout où ils pouvaient le trouver, il y avait toutefois des personnes… Spéciales à leurs yeux. Plusieurs disaient que la mémoire est une faculté qui oublie… Mais la chair, elle, n’oubliait jamais. Les marques pouvaient disparaitre mis la chair était un support au même titre que le parchemin ou la pierre. Les paroles s’envolent, les écrits restent… Et les chroniques des rapports entre la future reine et le futur commandant suprême restaient profondément inscrites sous la surface… Et si pour plusieurs la douleur était chose à craindre, Severia l’accueillait comme une vieille amie. Severia pouvait, à loisir, faire dans la dentelle et la gentillesse, dans les douces caresses et prodiguer un amour fort délicat. Avec Malekith? Jamais, tant lui qu’elles auraient prit la chose comme une insulte. Oh il y avait des moments moins durs, moins brutaux… Mais aucune humaine n’aurait pu survivre à une nuit avec le dragonnier, quand Severia le poussait tant et si bien que l’elfe de la pénombre perdait tout contrôle, toute retenue… Malekith avait beau dire toujours être le dominant… Mais avec Severia, il finissait par devenir, pendant au moins un moment, son jouet et les positions s’en trouvaient inversées. Connaître à ce point l’autre demandait plusieurs heures d’observations… Et la pratique avait toujours été un moyen fort efficace de se renseigner.

Transportée par l’extase du moment, elle répondit avec une fougue égale au dragonnier, refusant de céder un centimètre de terrain. Elle était Severia Palenix et à ce jeu, elle refusait de se laisser faire. Oui, elle laissait Malekith la dominer, quand cela lui tentait… Mais comme lui, elle accordait une grande importance à sa liberté de choix. Malekith pouvait faire usage de force pour la plier à faire ce qu’il voulait… Mais elle ne le laissait pas faire sans « combattre ». La belle griffa le torse de l’elfe de la pénombre au niveau du cœur, sachant très bien que cela ne ferait que rendre son partenaire plus entreprenant… Mais acte à proprement parler il n’y avait pas encore. Juste une quantité non négligeable de préliminaires passionnés et violents… Auquel le dragonnier mit une pause, comme à l’habitude, pour faire languir l’ombre qu’elle était. Au début, cela avait été une vraie torture pour elle… Mais elle avait su s’adapter et se venger. Connaissant sur le bout des doigts l’anatomie du dragonnier, elle lui avait fait un coup tout aussi traitre : alors que la libération était venu pour lui, la fois suivante, de sa main à la poigne de fer elle lui avait retiré ce plaisir… Et le dragonnier, qui aurait sans doute tuer n’importe quelle autre femme pour avoir osé lui faire une telle chose avait alors regardé l’ombre, longuement, avant de l’embrasser et ils avaient refait l’amour avec plus de violence encore, Malekith refusant de rester un pas en arrière dans ce petit jeu. Il avait fallut qu’un mage guérisseur conspirateur répare le bras cassé de la belle conseillère… Mais cela n’avait pas dérangé Severia qui poussait toujours un peu plus le dragonnier à laisser sortir sa sauvagerie, sachant qu’à moins de la tuer, rien de ce qu’il lui ferait ne pourrait être rétablit par son guérisseur personnel. La tigresse ne donnait pas sa place non plus et le dragonnier était repartit une fois avec de la glace sur ses précieux bijoux de famille tant l’ombre l’avait… Sollicité. Mais bon, de bonne grâce, elle répondit à sa question, la ramenant dans le présent, dans son bureau, prête à répondre…


« Je te dirais que je ne m’en souviens pas tant ce fut une perte de temps des plus aberrante. Tant de paroles pour un seul imbécile… Ta présence t’a manquée mais tu le sais… Rappelles toi, à mon retour, nous l’avons fait sur le toit de la tour et avons faillit tous deux basculer dans le vide… Non, crois moi, il n’y a rien à en dire si ce n’est que mis à part quand on complote, la politique est d’un ennui mortel… »
Revenir en haut Aller en bas
Malekith

Malekith

Masculin
Nombre de messages : 32
Age : 30
Date d'inscription : 24/01/2010

MessageSujet: Re: Toute bonne action mérite rétribution...(NC-18) (PV Malekith)   Lun 1 Fév - 19:00

Malekith avait sourit lorsque Sévéria lui avait rappelé le retour de cette dernière à la tour des nuages, un sourit assez malsain pour quiconque en dehors de Sévéria ait eu la chair de poule, mais disons que la futur reine savait ce que cela voulait dire, l'elfe de la pénombre se rappelait très bien de ce moment, à vrai dire c'est même lui qui les avait entrainé vers le bord afin d'attirer plus de sensations dans l'acte en lui même et cela avait superbement marché, Malekith tout comme Sévéria ne craignaient que très peu la mort mais l'excitation qu'elle le procurait les faisaient se sentir au delà même de l'extase à peu de choses prêt. En l'écoutant il reprit son sérieux, certes Malekith était un elfe qui adorait le sexe, mais il adorait aussi la guerre et planifier des plan de batailles était également un des moteurs de Malektih, la diplomatie l'ennuyait prodigieusement, il préférait le sang et les meurtres. Il alla vers la fenêtre du bureau de Sévéria et regarda alors le royaume à l'extérieur, non sans avoir répondu à la griffe de Sévéria par une équivalente mais au niveau des nobles fesses de l'ombre...

"J'aurais du y aller avec toi, Hathor est ce qu'elle est mais elle n'aurait rien tenté contre moi à vrai dire, mon peuple m'a rejeté et j'ignore ce que pensent les elfes du temps de moi. Hathor est loin d'être une sainte mais elle est une précieuse alliée dans les batailles, mais elle reste une enfant comparée à moi. Cependant si mon peuple, enfin, ceux de ma race viennent te voir, ne prononce pas mon nom, car si leur imbécile de Déesse sait que je suis ici et que tu me gardes près de toi elle exigera au mieux mon départ, au pire mon exécution et entre deux elle mettra ton royaume à feu et à sang, je ne veux pas voir ce que l'on s'efforce de construire s'effondrer à cause d'une cinglée de fermière qui se prend pour une déesse!"

Le poing de Malekith se serra et s'abattit sur la chaise de bureau de Sévéria et la brisa en milles et un morceau, de vulgaires brindilles, Malekith en combat ou en colère ne contrôlait en rien sa force et mieux valait que ce soit le fauteuil plutôt que Sévéria ou une autre pièce du mobilier qui n'aurait pas non plus résisté au dragonnier, quand ce dernier était en colère il y avait deux solution, soit tuer la première personne lui tombant sous la main ou en maltraiter une autre que ce soit sexuellement ou simplement à coups de poings, c'était l'un des héritages de son dragon associé à sa personnalité, Malekith ne supportait ni d'être contrarié ni que l'on en veuille à sa vie, et il détestait avoir du se cacher pendant tout ce temps et encore plus, bien qu'il ne l'avouerai jamais, avoir moins de pouvoir que la très jeune déesse des elfes de la pénombre. D'ailleurs les yeux du dragonnier, déjà habituellement semblable à ceux d'une dragon avait ses pupilles qui s'étaient encore plus rétrécie pour ne devenir que deux fines lamelles comparable à celle d'un félin.
Il ne regardait plus Sévéria, il était dans sa propre colère et sa propre haine, une haine qui avait presque 5000ans et cela le rongeait bien entendu, d'autant plus qu'il était pas quelqu'un à être calmé grâce à des caresses ou à des douceurs, hormis peut être par sa femme qui avait ce dont que n'avait pas Sévéria, celui de calmer le dragonnier sans trop de dommages collatéraux.
Quoiqu'il en soit pour la moment Malekith était dans un état passablement énervé, une sorte de transe qui prit fin lorsqu'un serviteur entra dans la pièce tout en frappant et bien qu'il ait respecté le protocole, l'elfe de la pénombre se jeta sur lui en lui transperçant le poitrail et lui arrachant le coeur encore chaud, le sang giclant sur Sévéria et dans l'ensemble de la pièce, il regarda l'organe avec ses yeux qui semblaient se clamer peu à peu mais une certaine euphorie à la vue de ce sang et de corps désormais sans vie, était entrain de gagner Malekith qui s'emporta sur Sévéria, l'attrapant brutalement et fermement vers lui l'embrassant avec une agressivité peu commune et il l'attira alors vers la fenêtre encore enjoué de son crime en s'exclamant tendant son bras en sang après avoir jeté le coeur sur le côté...


"Bientôt ma très chère, tout ceci sera à toi et je ferai de ces minables, de chacun de tes serviteurs deviendra un soldat capable de déjouer tous les espions, mais plus encore, chacun d'entre eux te sera fidèle même au delà de la mort"...

Les yeux emplie de folie de l'elfe de la pénombre étaient terrible mais en même temps envoutant...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Toute bonne action mérite rétribution...(NC-18) (PV Malekith)   Mar 2 Fév - 15:10

« Ne sois pas ridicule… Ton secret sera bien gardé avec moi… Je ne suis pas idiote. Cette soi disant déesse ne saura RIEN de ton existence. Autant lui en faire la surprise… Quand nos armées marcheront sur son pathétique royaume. La vraie puissance sur ce territoire, c’est moi… Et je suppose que quelques années de plus à comploter contre cette salope ne te dérangera pas tant que cela. En mettant tes pions dans son camp, chose qu’elle ne peut faire dans le notre… Tu seras encore plus près de ta victoire. »

Comme si, dans ses négociations, Severia avait l’habitude de parler des as qu’elle avait dans sa manche… Celui assez stupide pour faire une telle chose n’avait rien comprit à la politique : même en menaçant, on n’arrive pas toujours à ses fins... Souvent même, cela ne faisait que motiver la personne en face à résister davantage et à refuser de céder un centimètre de terrain pendant les négociations… Mais il ne faudrait pas perdre de vue qu’ayant passé un certain temps avec le dragonnier, elle devrait se montrer prudente : ne pas utiliser ses expressions ou ne faire aucune réelle allusion à une connaissance plus… Poussée du passé de la déesse. Malekith avait amené dans son sillage au fil du temps quelques elfes de la pénombre, tous fanatiques à sa cause et qui avaient servit avec un zèle particulièrement efficace les intérêts de Severia… Mais encore là, elle devrait trouver une excuse, un prétexte : plutôt rares étaient les elfes qui quittaient le giron de la déesse… Et la future reine d’Airian supposa justement que chacun d’entre eux devrait avoir un alibi en béton. Et espérer également que la déesse ne puisse sentir l’aura, la marque ou quoi que ce soit qui put en faire des agents de Malekith…

Mais bon, ce genre de choses attendrait comme le nettoyage de son bureau et cette multitude d’autres détails de taille et d’importance variée. Il y avait plus… Urgent, dans l’instant. Notamment, son partenaire du moment de fort méchante humeur. Cette garce qui lui servait de femme avait un don pour le calmer qu’elle n’avait pas, ce qui la courrouçait prodigieusement… Mais elle n’était pas sans ressources non plus. En fait… C’était un trait inhérent aux Palenix qui usaient de tactiques similaires en certains domaines. Pour cela, il fallait connaître un minimum l’interlocuteur en face, par contre… Chance pour elle, dans le cas de Malekith, c’était chose faite…

Toute personne a son point faible, un sujet spécifique qui peut faire réagir tant en bien qu’en mal, suivant l’emploi plus ou moins habile que l’on en fait. Dans le cas de Malekith, il y avait plus d’une possibilité, plus d’un sujet… Et dans ce genre de cas, il fallait choisir les bons mots, ceux qui stimuleraient son égo et sa satisfaction personnelle. Ce n’était pas une coïncidence alors que Severia connaissait avec précision les mots suscitant le plus de réaction chez l’elfe de la pénombre… Et s’il y avait bien une chose chez Severia dont elle savait faire un usage de maître, c’était bien sa bouche… Lui susurrant ces paroles dans le creux de l’oreille, d’un ton dégoulinant de tant de sensualité qu’un homme ordinaire n’aurait sans doute pas tenu longtemps face à ses charmes, elle savait qu’elle mettrait dans le mille… voire au-delà.


« Oui, Malekith, des soldats qui serviront dans la bataille contre la soi disant déesse des elfes de la pénombre. Et lors de la dernière bataille, lorsque son petit monde sera au bord de la destruction, nous serons toi et moi au centre de toute l’action, enlacés l’un à l’autre et au cœur de toute cette folie meurtrière, mon cri d’extase retentira sur tout le champ de bataille… Le plus beau des sons pour mon plus loyal conspirateur et seul vrai pouvoir des elfes de la pénombre… On pourrait difficilement faire mieux… »
Revenir en haut Aller en bas
Malekith

Malekith

Masculin
Nombre de messages : 32
Age : 30
Date d'inscription : 24/01/2010

MessageSujet: Re: Toute bonne action mérite rétribution...(NC-18) (PV Malekith)   Mer 3 Fév - 13:33

Malekith savait que son secret était bien gardé par Sévéria, mais il était plus âgé qu'elle, et il avait vécu beaucoup trop de trahison pour ne pas avoir cet infime doute au fond de lui, cette petite voix qui lui disait de se méfier de tous, encore plus des femmes, la personne ayant voulu l'assassiner étant une femme, c'est vrai que quelques années ce n'était aps grande chose pour l'elfe, pas même une centaine, car pour lui le monde vivait au ralenti, comme un film qui se baladait plan par plan devant lui avec une lenteur déroutante! Si il y avait eu une décennie où il avait eu le loisir de s'amuser, avec une femme, et en plus sa propre femme et sa fille, il formait un quatuor de cruauté et de sexe comme on en avait jamais vu et ce qui se déroulait dans leur demeure valait mieux d'être tue plutôt que de l'écrire quelque part, oui pendant cette période Malekith s'était amusé et il s'amusait aussi avec Sévéria et il espérait bien réitérer ce même quatuor dans la couche royal un de ces jours, mais sa femme, très possessive ne l'entendrait certainement pas de cette oreille, surtout avec une ombre, qu'importe, l'elfe d la pénombre s'amusait autrement, il s'amusait avec Sévéria et d'autres femmes, mais Sévéria était numéro 2 sur la liste de ses maîtresses, ça il ne lui avait jamais dit, mais il mettait sa propre fille en tête de liste car elle s'amusait avec lui comme jamais Sévéria ne pourrait le faire. Le dragonnier avait révélé à Sévéria qu'il était capable de se transformer en dragon, mais il ne l'avait jamais fait devant elle, pourquoi? Allez savoirm Demandez donc à Sévéria si elle le sait!

Mais la colère de Malekith l'embrouillait, quand il était ainsi sur le champ de bataille c'était une machine à tuer hors pair! Mais dans un espace confiné comme le bureau de Sévéria, il avait plus envie d'étendre ses ailes et de s'envoler loin pour aller passer sa rage quelque part dans l'Erade, mais la voix de Sévéria retint son attention, elle était douce et suave, le dragonnier aimait cela mais même dans ce genre de situation, il était difficile de parvenir à son cerveau, l'elfe de la pénombre était bien plus puissant que Sévéria. Et lorsqu'elle lui exposa la scène il sourit, il rit même à cette idée, mais il en avait une différente, ho oui il aimerait cette scène mais en rajoutant deux autres protagonistes précédemment citées, son esprit lubrique et pervers n'avait de limite que sa rage de tuer, autant dire aucune. Il prit Sévéria violemment par la gorge, la serrant fortement, et on aurait eu du mal à dire si c'était pour la tuer ou pour prendre du plaisir, mais lui semblait prendre beaucoup de plaisir, la soulevant de terre, il l'approcha de sa bouche et de ses deux crocs prédominants, portant la jugulaire de la régente à porté de machoir, il se contenta de passer le bout de sa langue, lui léchant lentement et suavement cette partie de son corps, ses ongles commençant à pénétrer les chairs de Sévéria, il lui dit alors dans une voix à la fois caverneuse mais aussi très envoutante...


"Chère Sévéria, très chère maîtresse, ce que je vois est encore bien plus grand que cela, je te fonderai un empire, mais si tu attaque cette prétendue Déesse, cette putain sans nom avec des fêtus de pailles face aux crocs des elfes de la pénombre, tu perdra. Seuls des elfes peuvent maîtriser l'art de notre combat, oui j'userai des pions, mais même si je les aient entrainé, de toute ton armée seul un dizaine pouront se battre à armes égales contre un elfe... à moins que..."

Il relacha Sévéria, et la plaqua contre lui dans un élan sauvage et brutal en la regardant dans les yeux...

"Il me faudra 200 humains, 100 hommes et 100 femmes, aucun d'eux ne mourra mais je partagerait avec eux le savoir de combat des elfes, ne te trompe aps dans le choix et tu aura une victoire, mais contre mon peuple, il te faudra d'autres armes, trouve des alchimistes et des sorciers, la catin impériale n'a rien trouvé de mieux que d'interdire la magie aux hommes elfes, mais elle ne prévoiera pas cela de ma part, elle croit que je crains les sorciers. Fais ce que je te dis et ta garde d'élite deviendra plus puissant qu'une armée de 10 000 hommes!"

L'élan de Malekith se fit sentir, il appuya Sévéria contre lui et l'embrassa, sans cesse dans une semi brutalité et surtout puissance, son coeur de dragon battant comme jamais, il était comme possédé, jusqu'où voulait il donc aller?...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Toute bonne action mérite rétribution...(NC-18) (PV Malekith)   Mer 3 Fév - 14:06

Elle n’avait peut-être pas tous les dons de la femme et de la fille de Malekith (s’il pensait vraiment pouvoir cacher ce genre de chose à une ombre, une Palenix de surcroit…) mais elle avait ses propres cartes et souffrir un minimum, pour empêcher une catastrophe, n’était pas un problème pour elle. Des gens compétents en magie, elle en avait sous ses ordres, ainsi qu’un petit nombre d’alchimistes… Mais Malekith semblait demander à ce qu’elle s’entoure davantage de ce genre de personnes. Severia ne voyait pas de raisons valables d’aller contre l’avis de son futur commandant suprême aussi prit-elle mentalement note de ses observations. Elle décida également de rester attentive car elle n’avait à date jamais vu le dragonnier dans un tel état de colère. C’était nouveau et un rien dépaysant… Mais rien qu’elle ne puisse endurer. Elle était faite solide la Severia et savait fort bien que quoi qu’il arrive, elle survivrait à la colère du dragonnier… Le truc était d’aller dans le même sens que lui et de faire miroiter de belles et brillantes possibilités… Et aussi simple que cela puisse paraître, entre bon orateur pour convaincre les masses et personnes capables de calmer une personne au tempérament comme Malekith… Il y avait un gouffre gigantesque les séparant!

« Allons cher commandant suprême… T’aie-je déjà refusé quoi que ce soit? Tu connais mon fort penchant pour faire plaisir à mes conspirateurs les plus dévoués… Et tu arrives en tête de liste. Tu auras tes deux cent hommes, je t’en donne mille si tu veux. Tu le sais mieux que personne… Pour assurer l’indépendance d’Airian et le plein contrôle de ce territoire, je suis prête à tout. Il ne sera jamais question d’empire tant qu’il subsistera une poche de résistance dans mon royaume… »

C’était au tour de Severia de s’emporter un tant soit peu. Ses prédécesseurs avaient été de fieffés imbéciles. Ils avaient laissé le territoire se faire gruger par toute sorte de races et de camps différents qui ne répondaient pas de l’autorité royale… Et maintenant, il fallait faire le ménage dans et hors de la capitale… Un génocide finirait par s’imposer face aux entités indépendantes se trouvant sur le territoire… Et Severia serait bien la dernière à y voir un problème. Elle l’avait toujours dit à Malekith : c’était SON royaume et elle ne partagerait ce dernier avec rien qui ne soit pas directement sous son contrôle. Le dragonnier avait su lire entre les lignes : la capitale serait une utopie mais au dehors, loin des yeux et oreilles de ses citoyens… Ce serait la guerre jusqu’à l’extinction de ceux qui refuseraient de se soumettre. Pendant un temps, son alliance future avec les elfes de la pénombre servirait… Mais quand les ombres occuperaient Airian, cette alliance finirait par devenir inutile… Et Severia était connue pour se débarrasser de ce qui ne servait plus.

Ce fut au tour de Severia de contre attaquer dans ce petit jeu plutôt agressif et elle se pendit littéralement au cou du dragonnier, l’embrassant avec un style qui curieusement, ressemblait à celui qu’une personne dans sa famille immédiate utilisait. Severia avait depuis longtemps maîtrisé l’art du mimétisme et cela voulait dire une chose : Si Malekith pensait que seule sa femme pouvait se montrer inquisitrice et jalouse… La future reine avait calqué ce trait dans la guerre d’information se jouant entre les deux femmes pour conserver leur place dans le cœur du dragonnier. Sa femme, sa fille… Elle était en train de parfaire sa capacité à les imiter pratiquement parfaitement et cela serait toute une surprise pour le dragonnier. Il savait Severia imprévisible… Mais comment cerner une femme qui pouvait pratiquement incarner toutes les femmes dans la présente vie de Malekith? Comment mettre à nu une personne pouvant imiter plus d’un état d’esprit?
Revenir en haut Aller en bas
Malekith

Malekith

Masculin
Nombre de messages : 32
Age : 30
Date d'inscription : 24/01/2010

MessageSujet: Re: Toute bonne action mérite rétribution...(NC-18) (PV Malekith)   Jeu 4 Fév - 19:46

Sévéria avait accéder à la requête de Malekith sans véritable surprise à vrai dire, mais quoiqu'il en soit cela avait un temps soit peu calmé le commandant suprême qui avait reposé ou presque le régente à terre fut plus que surpris lorsque Sévéria se jeta à son cou, non pas que cela ne se soit jamais réellement produit mais c'est ce qui se produisait qui était étrange et qui entraina le dragonnier dans une ambivalence des plus importante et des plus mauvaise pour la suite des événements, d'un côté retrouver la saveur de ce genre de baiser dans les bras de Sévéria était une sensation à laquelle il ne s'attendait pas, mais d'un autre côté il y avait une sorte de colère, comme s'il avait l'impression que Sévéria voulait se moquer de lui, comme si Sévéria voulait l'utiliser tel un vulgaire pion en usant des talents de sa femme et de sa fille, chacune d'elle ayant une manière bien différente de l'embrasser. Malkith prit Sévéria par les épaules et la détacha, ses yeux étaient revenu à leur aspect presque naturel, autrement dit, la colère semblait s'être évanouie, mais dans son regard se lisait l'incompréhension comme si d'un côté il disait à Sévéria "non pas ça" et de l'autre côté il voulait lui dire "surtout n'arrête pas"; une ambivalence qui était prête à faire entrer le dragonnier dans un nouvel accès de rage ou tout du moins dans un état peu recommandable pour toute personne tenant à sa vie, et c'est alors qu'il prit lui même le partit de replaquer Sévéria contre lui pour continuer cette étrange sensation qui le stimulait autant qu'elle le rebutait, mais au delà de cela, une nouvelle fois au bout de quelques secondes, une trentaine environ, il se détacha de nouveau de Sévéria et cette fois ci son regard faisait réellement comprendre qu'il allait prendre les choses en mains et qu'il n'était pas prêt de la laisser faire sur ce terrain de jeu, la tenant fortement pour ne pas qu'elle puisse bouger ou réitérer quoique se soit, il la bouscula brutalement vers son bureau encore mutilé du sang de l'esclave entré quelques temps plus tôt, dégageant tout ce qui se trouvait sur l'outil de travail, le dragonnier serra la gorge de Sévéria et la plaqua à bras tendu loin de lui pour ne pas qu'elle l'atteigne et il lui hurla alors dans un élan de colère...

"Ne joue pas à être elle Sévéria! Viens donc me prouver ce que vaut Sévéria Palenix et non une copie de quelqu'un d'autre de quoi es tu capable grande régente!"

Voilà, les règles du jeu étaient lancé et Malekith relâcha son étreinte, laissant la régente sur le bureau, ses vêtement à moitié relevés au niveau de ses cuisses, le dragonnier laissait un défi à Sévéria et il savait qu'elle allait le relever, Palenix était assez joueuse pour que le dragonnier réussisse, et il la taquina encore plus...

"Qui donc voudrais tu que j'imite Palenix? Tu n'as pas de meilleur Amant que moi, alors ne te compare pas à elle, l'ombre royale serait elle jalouse d'une elfe?"

Un grand sourire sur le visage de Malekith se fit alors qu'il tournait autour de Sévéria comme un vautour autour de sa proie, oui il était prêt, mais en même temps, le royaume le préoccupait, Sévéria allait devoir se méfier de beaucoup de monde et par ce simple jeu, il allait définitivement lui montrer qu'il avait confiance en elle et qu'elle pouvait avoir confiance en lui, le dragonnier détacha son épée de sa ceinture et la jeta au loin dans le sang, il ne lui restait que son léger plastron en cuir, en d'autre terme, sa tenue d'entrainement, un sourire provocateur au coin des lèvres, il se jeta alors sur Sévéria, la prenant par les cheveux il fit basculer sa tête en arrière et à une vitesse fulgurante il mordit dans ce cou tendre et presque juvénile avant de relâcher la régente il était fier et droit, incitant Sévéria à venir d'un geste de la main provocateur...

"Viens par là, ma ténébreuse... montre moi comment tu comptes diriger ton royaume, montre moi toute la rage que tu vas mettre à exterminer les hybrides chimériques!"

Oui que voulez vous, pour Malekith, le sexe et la guerre n'étaient décidément pas énormément séparés...

"Tu ne me ferai pas l'insulte de tomber amoureuse!"

Un rire tonitruant se dégagea dans la pièce...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Toute bonne action mérite rétribution...(NC-18) (PV Malekith)   Dim 7 Fév - 2:24

« Contrairement à toi ce n’est pas mon genre d’erreur. Je sais faire passer mes objectifs avant mes désirs personnels, Malekith. Quelque chose dont tu as été bien incapable, si j’en juge par l’existence de ta fille et le fait que tu aies une femme… Je te trouve bien arrogant de parler de faiblesse quand tu en as fait montre bien longtemps avant moi… Tu ne crois pas? Moi je dirais que oui… »

Le ton avait été si glacial que l’on pouvait pratiquement en sentir la morsure. Apparemment, le dragonnier avait touché une corde sensible qu’il n’aurait peut-être pas dû toucher… Notamment celle de la faiblesse. Personne, même en plaisantant, ne pouvait accuser sans représailles un Palenix d’une telle chose. Trop de sang avait été versé. Trop de sacrifices avaient été fait et pendant trop longtemps cette lignée d’ombre avait œuvrée dans le seul intérêt de leur race alors que d’autres avaient joué aux mercenaires et aux traitres… Malekith, aussi puissant soit-il, n’avait aucun droit de tenir des propos du genre face à Severia. Elle avait fait ses preuves et deux fois plutôt qu’une! C’était lui, le pleutre, le faible, qui s’était caché en Airian plutôt que d’affronter la pseudo déesse des elfes de la pénombre des millénaires plus tôt! De quel droit…

Elle s’éloigna de lui, les poings crispés et si son teint n’avait pas prit des nuances de rouge, la rage se lisait sans mal dans son regard. Elle était furieuse… Et quand la régente était de méchante humeur, voire d’humeur assassine, elle devenait dangereuse. Très, très dangereuse même… Et si Malekith avait déjà vu Severia entrer dans une colère noire, car il n’était jamais bien loin de celle qu’il avait décidé de servir, là, on atteignait des sommets… Et ce n’était pas nécessairement une bonne chose ou tout simplement une chose souhaitable. Se retournant pour faire de nouveau face au dragonnier, ses paroles n’en furent pas moins lapidaires que les précédentes… Et ce fut tout juste si elle ne lui hurla tout simplement pas dessus. Rares étaient les moments où Severia Palenix perdait le contrôle de son masque d’émotions… Mais ce moment était une des rares exceptions.


« Comment oses-tu tenir de tels propos à mon encontre? Je n’ai rien à prouver à qui que ce soit! Ni Hathor, ni Ismérie, ni Zacharia ni toi… PERSONNE! Tu m’entends bien, elfe de la pénombre? Severia Palenix ne rend de compte qu’à elle-même et selon son bon plaisir! Ris tant que tu le désires et penses ce que tu veux mais je n’ai nul besoin d’être excessivement puissante pour arriver à mes fins! Ma famille a fait tomber des gens bien plus puissants qu’eux et la chute fut aussi brutale qu’expéditive, je te signale! »

Malekith avait sans le vouloir mit le feu aux poudres… Et il était tout à son intérêt d’éteindre le brasier et vite. Il était de notoriété publique, au sein des conspirateurs, qu’une Severia en colère devenait un danger souvent mortel pour quiconque commettait l’offense. Oh certes, Malekith ne serait peut-être pas directement touché… Mais il y avait de quoi se demander ce qu’elle ferait par contre. Severia n’était pas connu pour sa tendance au pardon et sa rancune était pratiquement légendaire… Cela coulait dans le sang des Palenix comme du mercure dans un thermomètre… Ce qui en disait long sur leur propension pour la vengeance, très long même… Faisant de nouveau dos à Malekith, l’ombre se retourna derechef pour rajouter quelque chose d’encore plus virulent encore quand elle se retrouva face à face avec le dragonnier qui s’était approché entre temps. Qu’avait donc Malekith en tête pour s’approcher autant d’une Severia contrariée?
Revenir en haut Aller en bas
Malekith

Malekith

Masculin
Nombre de messages : 32
Age : 30
Date d'inscription : 24/01/2010

MessageSujet: Re: Toute bonne action mérite rétribution...(NC-18) (PV Malekith)   Ven 12 Fév - 8:46

Malekith avait déclenché la colère de Sévéria et bien qu'il sache parfaitement que ce n'était pas une bonne chose, cela l'amusait énormément. Ho bien entendu il ne ferai pas en sorte que cette situation dure trop longtemps mais il savait aussi qu'il était l'un des seuls, si ce n'est le seul, à savoir faire sortir Sévéria de ses gonds de la sorte et à la calmer également, bref une sorte de couteau suisse multiusage assez impressionnant ce dragonnier. Il ne riait plus, s'approchant d'elle, il n'avait aucune crainte et Sévéria le savait, Malekith ne craignait pas ses colères contre lui, il la regarda dans les yeux, ses iris de dragon devenant de simples fentes qui semblaient lire dans l'âme de la régente d'Airian, Malekith n'avait pas ce pouvoir, mais il avait connu presque tout les âges de ce monde, il avait connu plus de gens qu'un homme n'est capable d'en voir au court de sa courte vie et il avait apprit à les appréhender, il connaissait les émotions, les sentiments, il savait comment cela fonctionnait, et contrairement à ce que lui avait dit Sévéria, l'amour qu'il portait à sa femme était loin d'être une faiblesse, bien au contraire c'était une force et au delà même de cela, c'était ce qui lui avait permis de traverser toutes les étapes de sa très longue vie jusqu'à l'instant présent, toutes les autres n'avaient été jusqu'alors que des jouets, hormis la régente qui avait su développer l'intérêt et la curiosité du dragonnier jusqu'à lui promettre sa loyauté.
Sévéria était une "adversaire" de choix dans ce genre de situation mais Malekith ne cherchait en rien à aller jusqu'à la mort de la régente ou sa propre déchéance, il tenait trop à sa vie pour cela, mais ce qu'il avait fait était simplement une observation que l'elfe de la pénombre souhaitait avoir, voir comment elle réagirai en tant que reine et voyant cela une nouvelle fois Malekith avait compris, ce serait une despote ne souffrant d'aucun rival.

Le regard du dragonnier fut accompagné d'un geste, sa peur et avec un charisme impressionnant il posa sa main sur le visage de Sébéria, un geste sur sa joue presque délicat et tendre comme il ne lui en avait que si rarement fait hormis pour la stopper net de son délire paranoïaque et pour que ses paroles pénètrent la régente jusque dans ses os et qu'elle l'écoute jusqu'à la fin...


"Que tu es magnifique quand la colère s'empare de toi, Sévéria, une vrai Reine ténébreuse, aussi belle et terrible que la mère Lune. Ecoutes moi, ELLE (il ne prononçait jamais le prénom de sa femme en publique et n'utilisait que rarement le terme "ma femme" en publique) et toi n'êtes pas les mêmes, tu es toi et loin de moi l'idée de vouloir vous comparer, elle a sut être avec moi depuis les âges primaires de ce monde et grace à elle, tu m'as aujourd'hui à tes côtés, sinon la mort m'aurait prit depuis longtemps, et crois moi... (il glissa alors ces quelques mots en chuchottant à l'oreille de Sévéria) tu n'as rien à lui envier... le sommet de la Tour des nuages me manque, pas à toi?"

Un sourire malin et légèrement pervers se dessina sur le visage de Malekith alors qu'il se relevait du creux de l'oreille de la régente et qu'il passait une de ses mains le long du corps de Sévéria à la manière dont il savait si bien y faire...

"Ne te met pas en colère, tu as ma loyauté, tu le sais, et je ferai tout pour que tu es ton royaume, après cela, et bien nous verrons, mais ne portes pas sur moi ce regard accusateur car je suis celui qui ne te trahira pas et qui restera avec toi jusqu'à ce que le royaume tout entier pli sous ton joug, un joug ténébreux, la dictature est la seule véritable forme de gourvernement, le reste est fait pour les faibles et les simples d'esprit tu ne trouves pas? Tu vas te hisser au delà de toutes les espérances, tu ne sera plus une Palenix, tu sera LA Palenix, celle dont le nom résonnera au delà même de tous les autres illustres membres de ta famille."

Après ces mots, Malekith se dirigea vers le bureau, faisant trainer ses doigts dans le sang qui commençait à sécher du serviteur qu'il venait de tuer, il porta à sa bouche le liquide mais visiblement, il était loin d'être aussi bon et aussi frais que celui de Sévéria, il se dirigea donc vers la fenêtre et regarda sa main, qui peu à peu pris la forme d'une griffe de dragon entouré d'un halo bleuté...

"Mais ma question était réelle ma ténébreuse, tu sais qui je suis, tu sais ce que je peux devenir, et tu veux mettre fin à la vie des chimères, mais alors, que suis je à tes yeux si tu ne veux pas couper le fil de ma vie en même temps que les autres?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Toute bonne action mérite rétribution...(NC-18) (PV Malekith)   Ven 12 Fév - 14:14

« Ce que tu es pour moi? Je ne te ferai pas l’insulte de dire un instrument car ces choses ont une durée de vie limitée. Par contre, rien ne m’empêche de dire, et je peux t’assurer que c’est une notion rarement employée dans ma famille, que tu es un partenaire, un associé. Un Palenix n’a pas d’amis… Mais quand il attend son objectif, certains partenaires deviennent des alliés. »

La culture de la méfiance et de la paranoïa était un trait prédominant chez les Palenix qui avaient pour habitude de toujours voir le monde comme rempli de gens comme eux. De fait, s’ils s’entouraient de gens, c’étaient parce que ces derniers leur servaient de pantins et qu’à ce moment là, ils ne représentaient aucun danger. Il arrivait, par contre, que certains individus exceptionnels, comme Malekith, par exemple, réussissent à impressionner suffisamment un Palenix pour que ce dernier décide de changer d’approche vis-à-vis de cette dernière et la garde plus proche de lui. Ainsi, cela permettait de garder à l’œil les éléments les plus prometteurs mais en plus, les Palenix avaient la réputation de corrompre tout ce qui se tenait trop près d’eux… Évidemment, dans le cas du dragonnier, Severia doutait de vraiment pouvoir le plier à sa volonté… Quoi qu’elle avait quelques ficelles pour faire danser Malekith. Il était probablement le moins pantins de ses pantins… Et les ficelles étaient là davantage pour leur plaisir mutuel que dans une réelle optique de contrôle, ce qui n’était pas une mauvaise chose.

Severia n’irait jamais jusqu’à dire qu’elle avait besoin de Malekith… Mais elle tenait à lui. Il lui serait non pas d’une grande utilité mais d’une grande aide dans un futur qui n’était pas si loin que cela. Exterminer les chimères serait un travail demandant et purger le royaume dans son intégralité était une tâche loin d’être aisée. En fait, elle avait de grands projets pour Malekith : une fois le royaume sous son plein contrôle, exception faite des elfes de la pénombre… Elle travaillerait fort pour qu’il finisse à la place de la déesse. Elle savait que Malekith ne la trahirait jamais… Il était donc logique d’en faire le seigneur du seul micro royaume qui resterait en Airian après la purge… Une alliance entre les ombres et les elfes de la pénombre… Ce serait le pacte le plus indestructible qui soit et personne n’oserait plus jamais tenir tête au royaume d’Airian. Pas avec deux races aussi puissantes alliées jusqu'à leur dernier souffle...


« J’ai de grands projets pour toi Malekith. Les elfes de la pénombre auront besoin d’un souverain quand leur déesse aura été éliminée. Et je veux que ce soit toi. Tu n’oserais pas désobéir à ta reine quand elle te nommera gouverneur royal et roi des elfes de la pénombre, n’est-ce pas? Surtout que tu continueras de contrôler tout ce qui porte une arme dans tout Airian. Une force hybride d’elfes de la pénombre, d’ombres et du reste des races inférieures… Si tu as quelque chose dans le pantalon, tu ne resteras pas indifférent… Et effectivement, l’air du sommet de la tour des nuages pourrait lui faire le plus grand bien…. De mon avis personnel en tout cas… »

La colère passée, Severia était de nouveau en train de jouer. De s’amuser avec Malekith. On ne pouvait pas dire qu’elle gardait beaucoup de rancune face au dragonnier. Les privilèges d’être près d’une Palenix : éviter les suites de leur colère… S’approchant du dragonnier et passant ses mains sur son corps musclé, elle zébra son torse de plusieurs griffures, prenant un malin plaisir à titiller les zones plus sensibles de son torse pour le faire réagir…
Revenir en haut Aller en bas
Malekith

Malekith

Masculin
Nombre de messages : 32
Age : 30
Date d'inscription : 24/01/2010

MessageSujet: Re: Toute bonne action mérite rétribution...(NC-18) (PV Malekith)   Jeu 1 Avr - 14:24

Un partenaire? Malekith n'en attendais pas tant de la part de Sévéria, sa reine était désormais bien plus calme qu'auparavant, quoiqu'il ne sache pas vraiment ce qu'il préférait, tenter de maîtriser une Sévéria en furie, ou profiter d'une joueuse invétéré et accroc au sexe et au pouvoir tout comme lui. Peu importait, le dragonnier lui non plus n'avait pas d'ami, il avait une femme, une fille, mais des amis, non bien loin de là! C'était des choses encombrantes, inutiles et pour qui il fallait risquer sa vie, et Malekith aimait bien trop sa vie pour la risquer pour quelqu'un d'autre que lui même, peut être, et c'est un privilège unique, pour Sévéria, car grâce à elle il atteindrait des sommets qu'il n'avait pas encore put toucher mais dont il avait toujours rêvé.

Lorsqu'elle lui promit de faire de lui le Roi des Elfes de la Pénombre cela le réjouis et un sourire malsain s'afficha sur son visage en pensant à ce qu'il pourrait faire à l'actuelle "reine" ou comme il le dirait plutôt à la "putain d'usurpatrice bonne à ouvrir ses cuisses" lorsqu'elle serait à sa merci, mais il savait, bien que jamais il ne l'avouerait, que la faire plier ne serait pas une chose aisée, bien loin de là au contraire, mais cette Déesse serait mis à bas de son piédestal où elle était installée depuis bien trop longtemps maintenant, elle usurpait le titre de déesse, Râ lui-même n’avait pas cherché à être un Dieu et pourtant il en avait les moyens et le talent.

Malekith sentis avec un plaisir malsain les ongles de Sévéria lui parcourir le corps, son sourire lubrique s’ajoutant à son regard de braise, lui saisissant alors la gorge et la serrant mais pas de manière cruelle non d’une manière qui provoquait chez elle une excitation sans pareille, il lui susurra à l’oreille…


« Oui je montrai sur le trône des Elfes de la Pénombre, mais tu ne dois pas t’en mêler, je ne veux pas que mon peuple croit que je suis un laquait au service d’une Reine, je resterais à tes côtés ma ténébreuse, mais la politique veut que mon peuple me voit comme étant indépendant une fois que j’aurais tranché sa maudite tête … mais tu sais même mieux que moi ce que j’ai en dessous de la ceinture… »

Un sourire carnassier se fit sur son visage alors qu’il relâchait la gorge de Sévéria, approchant ses dents dans son cou en respirant dessus émoustillant ainsi la régente ses dents s’égarant par moment sur sa peau, alors que dans son dos, deux immenses ailes de peau s’ouvrirent, de puissants ailes de dragon…

« Accepteriez-vous votre Hybride de Général pour aller en haut de la Tour des nuages ? »

Une légère provocation et un regard aguicheur suffirait certainement…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Toute bonne action mérite rétribution...(NC-18) (PV Malekith)   Jeu 1 Avr - 16:26

« Si les gens de ta race ne savent accepter un partenariat intelligent quand on leur en propose un, il faudra alors jouer de finesse. Je ne tiens pas à perdre un de mes plus fidèles collaborateurs pour une histoire de gouvernance. Il y a toujours moyen de faire croire et faire autrement : j’en sais quelque chose, cela court dans ma famille. Sans vouloir vanter les membres de ma race… Personne ne peut battre les ombres côté mensonges et manipulation. Je le reconnais bien volontiers : elfes de la pénombre et démons nous font compétition… Mais ils ne peuvent rivaliser avec nous. »

Dit ainsi, on aurait pu croire que Severia cherchait à faire acte de vantardise et de prétention… Mais il n’en était rien. Malekith avait apprit bien vite que Severia se passait de faux semblants avec lui et que quand elle lui tenait ce genre de discours, c’était parce qu’elle avait déjà un plan en tête : un plan qui irait chercher le meilleur de tous ceux qui seraient impliqués pour en faire un triomphal succès. Si elle avait omit volontairement la grande force des gens de la race de Malekith… C’était parce qu’elle attendait de son collaborateur qu’il mette en place lui-même les pièces du casse-tête. La fourberie des elfes de la pénombre étant ce qu’elle était, il y avait fort à parier qu’un travail commun entre ceux-ci et les ombres permettrait non seulement de catapulter Malekith sur le trône… Mais également de cacher tout ce que se tramerait entre lui et la reine d’Airian. S’il y avait bien une chose que Severia avait apprise… C’était à toujours faire le nécessaire et ne pas avoir peur d’aller chercher le pire de quelqu’un pour en faire une arme, un instrument, une finalité dans ses nombreuses machinations…

« Tu te doutes bien que je ne tiens pas à te causer des ennuis. Je réserve ce genre de choses à mes ennemis politiques. Ce que tu n’es pas et avant que tu ne poses la question… C’est un tout autre sort que je réserve à mes simples ennemis. J’ai apprit il y a longtemps que rien ne vaut un bon scandale pour se débarrasser de ceux et celles qui occupent des postes à grandes responsabilités : la mort est une des nombreuses finalités possibles à ce genre d’histoires, à ce genre de problèmes… »

Cela pouvait dire plusieurs chose : la première, Severia manœuvrerait de façon à nuire à Anethra Helbaine, de façon à ce que le blâme retombe sur les elfes de la pénombre et non sur elle. N incident de frontière. Un raid sur un village isolé. La découverte de contrebande dans les entrepôts de particuliers des deux camps. Ces éléments ne constituaient qu’une fraction de ce que Severia pourrait faire tout en gardant l’apparence d’une personne ne voulant que la bonne entente entre Airian et son futur allié… Ceci dit, penser au travail commençait à l’ennuyer un quelque peu : il y avait sans doute plus intéresant à faire… Et Malekith lui donna plusieurs indices (comme si elle en avait besoin…) sur ce qu’ils pourraient faire… Même s’ils tournaient autour du pot depuis un bon moment déjà. Ce duo maléfique était plus dangereux qu’il n’y paraissait… Et c’était justement ce qui faisait leur force. Ceux qui voyaient en Severia une simple politicienne découvraient trop tard ses réelles capacités et ceux qui voyaient en Malekith un vulgaire militariste ne voyaient pas venir, de façon générale, le coup qui les feraient passer de vie à trépas… Et c’était une excellente chose tant pour un que pour l’autre.

« Mais bon, nous verrons cela en tant voulu… Et je ne vois aucun inconvénient à ce que tu nous amènes là haut. Je détesterais perdre un temps précieux en saluts et courbettes si nous y allions par la voie terrestre… Jouer la droite et dévouée régente commence à me taper sur les nerfs… Plus que tu ne peux le penser je le crains… »
Revenir en haut Aller en bas
Malekith

Malekith

Masculin
Nombre de messages : 32
Age : 30
Date d'inscription : 24/01/2010

MessageSujet: Re: Toute bonne action mérite rétribution...(NC-18) (PV Malekith)   Ven 14 Mai - 22:11

"Qu'il en soit fait selon votre volonté... altesse"

Dit il en souriant de manière provoquante, alors que la vitre en face de lui se brisait tandis qu'il battait des ailes violemment, attrapant Sévéria et la tirant brusquement vers lui, il l'a prit dans ses bras, un geste qui aurait put paraitre tendre, mais il n'y avait aucune tendresse chez Malekith, seulement de la bestialité, la même animalité que l'on pouvait retrouver chez un dragon, ni sentiment, ni amour, seulement un plaisir mutuel avec Sévéria, cela était ainsi depuis le début, ils jouaient avec plaisir l'un avec l'autre.
Aussi il l'a prit dans ses bras et se jeta dans le vide et déploya ses immenses ailes au dessus du royaume d'Airian, qui aurait put croire qu'autant de mal et de maléfice se cachait au sein de la tour des nuages? Cela amusait particulièrement Malekith depuis le début de son installation en ses lieux.
Les propos de Sévéria lui avait plut, autant que le premier jour où ils s'étaient rencontré, ils avaient d'ailleurs fait l'amour dès le premier jour, presque à l'instant au premier regard, elle avait compris qu'il lui serait utile, il avait compris ce dont elle avait besoin, voilà, il ne lui avait pas apporté ce qu'elle voulait, mais ce dont elle avait besoin et c'est ce qui avait uni ces êtres maléfique, il protégerai Sévéria tant qu'elle ne serait pas plus puissante, face à cette putain de Déesse, elle ne résisterai pas longtemps, le dragonnier le savait.
Dans les airs, il glissa sa main sur le buste de Sévéria et lui prit la poitrine dans un sourire carnassier qui en disait long sur ses intentions alors qu'ils arrivaient en haut de la tour...


=> Tour des nuages

(Je te laisse créer l'autre topic ^^ Désolé du petit post je me remet doucement dans le bain ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Toute bonne action mérite rétribution...(NC-18) (PV Malekith)   Sam 15 Mai - 1:25

Les membres de son espèce avaient souvent tendance à regarder de haut les autres races. Severia Palenix faisait l’inverse : elle s’amusait à les surestimer pour ainsi être parée à tout. Mieux valait la déception que la surprise… Quand elle s’était intéressée au cas des elfes de la pénombre, elle avait tout de suite aimé la trame de fond de cette race… Et elle s’était demandé ce qu’elle pourrait faire pour en avoir dans son entourage. Était venu à cette époque Malekith… Qu’elle considérait avec autant d’égard qu’une ombre de sa propre famille. Elle ne se faisait pas d’idée : leur alliance était un accord de principes, deux agendas différents décidant de s’aider pour mieux avancer. Cependant… Elle avait de grands projets pour Malekith. Airian était une étape… Mais s’il était prêt à marcher avec les ombres, la conquête d’Érade serait chose envisageable… Et elle sacrifierait au besoin chaque soldat des armées airianaises pour en faire l’Empereur d’Érade. Pourquoi lui et non elle? Il était bien plus puissant qu’elle, d’une part… Et elle était une femme de l’ombre, faite pour diriger à moyenne échelle. Une province, un royaume… Si elle venait à dominer le monde, elle contrôlerait par l’intermédiaire de pantins et non pas directement… Elle garderait les royaumes en place mais mettrait ses agents pour les diriger… Alors que Malekith lui détruirait tout pour reconstruire sur le sang et les ruines des vaincus… C’était ce… Manque de subtilité qu’elle aimait, un contraste avec son mode de fonctionnement. Là où elle œuvrait dans l’ombre, Malekith se jetait dans la mêlée sans la moindre hésitation…

Mieux encore… Contrairement aux membres de sa propre race… Malekith s’était « prostitué », acceptant de se faire subordonné d’une ombre passant pour une humaine pour atteindre ses objectifs. Il y avait dans les motivations de Malekith… Des sentiments. Il haïssait avec passion Anethra Helbaine… Alors que Severia Palenix, elle, savourait ce que la finalité de son plan apporterait… Mais dans son exécution, elle restait froide et inexpressive. Malekith lui entrait dans une rage folle quand les choses n’avançaient pas suffisamment vite à son goût… Le calme et l’emportement. L’ombre et la lumière (lire les flammes…). Une douceur hypocrite et une franche violence… Si Severia était le juge et le bourreau… Malekith était la hache pour finir le travail…

Toutes ces pensées par contre, furent misent en suspens : le sommet de la tour des nuages approchait… Et le fait que Malekith décide de jouer de façon plus physique avec elle (Severia ne détestant pas une bonne joute verbale de temps en temps et Malekith, malgré un penchant plus que marqué pour l’action, était un adversaire de taille) n’aidait pas non plus à garder le fil de sa pensée. Severia Palenix, reine d’Airian… Et suivant les circonstances, elle serait soit appelée à diriger Érade… Ou elle serait gouverneure d’une gigantesque province découpée par l’Empereur Malekith, une part de gâteau offerte à une fidèle alliée dans la reconquête de son pouvoir… Son seul regret? La femme et la fille de Malekith pourraient constituer un obstacle éventuel dans ce que Severia avait en tête. Quand elle jouait avec son échiquier, elle tenait à ce que toutes les pièces soient de son côté et complètement sous ses ordres. Elle ne voulait pas de pions qui avancent seuls ou pire, de cavaliers, tours ou fous en train de saboter ses efforts en agissant par eux même!

Mais bon… Toute pensée à long terme s’évanouit soudainement quand le dragonnier se posa : il y avait plus… Pressant à traiter en ce qui la concernait. Le court terme avait ses avantages, bien que restreint et limité dans un laps de temps qui permettait peu de changements significatifs…


=> Tour des nuages

HJ: pas de prob, j'ouvre le topic!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Toute bonne action mérite rétribution...(NC-18) (PV Malekith)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Toute bonne action mérite rétribution...(NC-18) (PV Malekith)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La destinée de l'Erade :: La Destinée de l'Erade :: ARCHIVES :: Archives RP-
Sauter vers: