La destinée de l'Erade
Bienvenue à toi, étranger !
Œuvre du hasard ou du destin, tu viens d’arriver aux portes d’un monde nouveau, celui d’Erade ; un univers aux secrets innombrables où cohabitent des cultures différentes et où la magie se lie à chaque être, dés sa naissance. Tu connaitras l’amour, l’amitié et de grands moments que tu n’oublieras jamais mais aussi de la tristesse, une noirceur dont tu ne te connaissais pas l’existence et qui sommeille pourtant en toi. Ce monde possède des horizons différents, des histoires liées entres elles et tu apprendras par la suite que rien n’arrive par hasard. Tu peux fuir ou rejoindre l’aventure mais n’oublie jamais qu’ici, chacun de tes actes changera le cours de notre histoire, celle que l’on écrit tous ensemble, la destinée de l’Erade.



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sous toute étoile, il y a un homme [Pv : Hathor]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emmanuel Anémonium

Emmanuel Anémonium

Masculin
Nombre de messages : 21
Age : 31
Date d'inscription : 25/07/2009

MessageSujet: Sous toute étoile, il y a un homme [Pv : Hathor]   Dim 10 Jan - 1:19

    Une essence sombre et malsaine devint le breuvage des hommes pervertis par tout ce qui n'a pas de prix. La valeur devint l'opportunité au massacre et la peur secrète que nos âmes puissent valser en enfer en attristait plus d'un que très vite nous avons tous haïs la faucheuse, détestant son existence, elle prit l'allure d'ombre et les peintures d'ébènes encapuchonnées de nos contes mensongers. Mais au final, n'est-elle pas la clef de tout ceci ?

    Testament - Chapitre IV : La tromperie.


    La marche avait été longue et périlleuse à travers les bois de Théfyr, et malgré l'apaisement de la faune et de la flore silencieuse, il semblait qu'un vacarme sans nom agressait les tympans d'Emmanuel qui gémissait quelque peu d'une paranoïa envahissante. La nuit était tombée depuis une heure ou deux peut être, qu'en savait-il, le temps comme l'espace étaient deux domaines si distincts et si proches qu'il ne semblait plus les maîtriser, aussi aurait-il fallut qu'il l'eut sue un jour.. Les violons des vents tempétueux passaient ici et là, au chemin secret qu'il avait emprunté, loin des contrôles de gardes où il fuyait, en terres inconnus. La fatigue rongeait ses pas et emportait son esprit vers de bien confuses songes et très vite, L'air était gelée et les flammes qui incendiait en son corps libéraient de vives fumées de sa peau brûlante comme des pierres de lave; son voyage était pénible et être ainsi traqué l'épuisait sans relâche. Berçait par l'illumination des milles et une étoiles jonchant le ciel pourpre du sang des sacrifiés et des immortels, il se souvint d'une belle parole qu'avait prononcé l'écrivain du journal qu'il transportait depuis un petit bout de temps à présent : " Sous toute étoile, il y a un homme ". Le démon qui croyait peu en ces belles fantaisies se laissa porter par l'idée que nous possédons un destin si bien tracé qu'il était parfois paradoxal de toujours vouloir fuir ce qui nous effraye tant ! Si son destin était dé réussir sa mission, alors pourquoi se cachait-il des gardes de Milos, le destin le protégerait de l'échec, non ? Non... Aussi l'elfe écrivain était bon et sage, aussi sa parole n'était toujours synonyme de vérité... Lui croyait au destin et sûrement pas Emmanuel.. Si différents l'un de l'autre, et pourtant les mêmes coeurs, faudrait-il encore que le démon en ait vraiment un.

    Ressentant le givre se poser délicatement sur sa peau, Emmanuel se réveilla brusquement, fixant ses deux grands yeux ouverts sur l'étendue glacée de la nuit lorsqu'il entendu la paix se fendre et la musicalité reposante se faire honteusement dévorer par les corruptions : il n'était pas seul dans cette forêt. Il se releva tout doucement, n'attirant aucun bruit à se fondre dans l'espace, il passait et d'arbres en arbres, le souffle court, une fiole empoisonnée à la main, prêt à être lancé sur qui de droit. Tout d'un coup, une flèche d'archer manqua de peu son si beau visage édénique d'incube, clôturant ainsi une bonne fois pour toute la halte et le repos de la course à la survie. Saisissant la flèche, il reconnu sur sa pointe l'insigne gravée d'une licorne symbolique des forces militaires Amilianaises.. L'on avait repéré un intrus semblait-il. Voyant des ombres regroupées puis dispersaient tout autour de lui, il ne réfléchit ni une, ni deux et prit les jambes à son cou avant de déguerpir en laissant son petit campement de fortune à l'abandon, le journal du prince des rêves comme seul bagage, repartant vers la fuite, sans souffler, sans plainte, sans espoir de se reposer. Il sentit bon nombre de flèches le frôler, et lorsque l'on est à peine niveau 1, il est terriblement fou d'espérer affronter les gardes de Milos qui devaient sûrement avoir été bien formé pour détruire un démon rapide comme lui. Malheureusement, il avait beau courir dans tous les sens,il finissait toujours par prendre une autre direction dés qu'il apercevait une ombre dans la direction où il avançait, autant dire qu'ils l'avaient prit en tenaille ces saloperies d'Amilianais. A cet instant, il aurait tout donné pour être l'écrivain du journal... Pouvoir réfléchir comme lui et pouvoir élaborer une stratégie spontanée comme il avait toujours si bien sue le faire de son vivant intrépide et sûrement aussi mouvementé que l'existence du démon, si ce n'est plus; Oui, il aurait tant souhaité qu'une idée brillante lui vienne mais rien de tout cela ne jaillissait des tréfonds de l'empressement et de l'urgence, rien.

    Grimpant à un arbre, il se confondait entre deux branches, se faisant oublier un instant. Il savait qu'il serait facilement repérable rien qu'à la chaleur démoniaque qu'il émanait mais il lui fallait faire le point. Fermant les yeux, et respirant profondément, il évalua les choix qui se présentaient à lui : combattre ou fuir, mourir plus vite plus tard.. Mourir.. Autant dire qu'il ne partait pas très optimiste. Seulement il sortit bien vite de ses pensées quand une nouvelle flèche d'archer manqua de lui transpercer la poitrine si la nuit n'aveuglait pas les tireurs; Emmanuel devait à présent agir sans plus attendre : n’était-il le démon le plus rusé des contrées du nord d’Ordröw ? Fuir au combat… Il fuirait en transperçant une ligne ennemie. Gravant les arbres de griffes acérées, sa vitesse devint fulgurante, et poignardant dans l’ombre des arbres un ou deux corps qui ne voyait d’où Emmanuel sortait, l’on voyait des corps se débattant se faire attraper dans les arbres et retomber sans vie, poignardée par une marque indigo sur la poitrine. La course fut ensuite assez courte vue que les archers n’avaient pas la même endurance ; si bien d’ailleurs qu’Emmanuel avait une petite avance aux portes d’une citée en ruine qu’il reconnu immédiatement… La citée des elfes de Théfyr. Sortant le journal de son sac sans fond, il savait exactement quelle page prendre. L’écrivain du journal connaissait cette citée comme sa deuxième demeure, si il y avait eu une magie protectrice, il en aurait sûrement été au courant. Rapidement, il trouva exactement ce qu’il cherchait, une formule pour repousser les intrus à la porte mais celle-ci était en ancien elfique et semblait qu’il fallait appartenir à la race pour avoir la prétention de savoir la réciter. Tout semblait être donc perdu, dans les rouages rouillées des nuits d’Erade…
Revenir en haut Aller en bas
Helianna Von Aqual
Amirale des Océans
Helianna Von Aqual

Féminin
Nombre de messages : 295
Age : 32
Date d'inscription : 18/05/2009

MessageSujet: Re: Sous toute étoile, il y a un homme [Pv : Hathor]   Dim 10 Jan - 15:03

    Le calme des ruines de l'ancienne plus grande cité d'Erade, endroit ou la magie était encore très présente et puissante, allait une nouvelle fois être troublée. Je devais rencontrer quelqu'un ici, une personne importante qui avait des révélations a me faire, mais voilà trois heures que j'attendais dans le vide. J'étais devenue soupçonneuse, craignant que mon contact ne soit décédé. Voilà le problème lorsque l'on prend rendez vous d'une manière aussi peu sécurisée...Le royaume d'Amilian n'était plus aussi tranquille qu'il y a quelques années. Les puissances destructrices du Chaos avaient réclamé ses terres et l'on pouvait encore ressentir la pourriture installé par Nurgle, qui a prit grande attention a l'installation des vecteurs de sa peste dans le royaume. Mais un danger plus grand semblait couver ici. Malgré ma garde, composé de quelques guerriers d'élite de la Black Légion, je me sentais comme une bête traquée et observer depuis maintenant quelques heures, sans réellement comprendre pourquoi l'ennemi n'était t'il pas encore passer a l'action. Peut-être recherchait t'il simplement a éprouver mes nerfs ou craignait t'il comme beaucoup l'aura du dieu de la mort, surpuissante, sur mon bras, qui m'effrayait moi même lors de ses phases de colère. Impossible a dire...En tous cas, je restais concentrée, épiant chaque énergie magique du lieu, tâche très ardue a cause des traces des âmes errantes qui ne trouverons la paix que lorsque la lutte fratricide entre les Elfes prendraient fin. Je savais qu'en tant que petite fille de Râ, je n'étais guère réellement la bienvenue ici, mais quoi qu'il en soit, je me devais d'avoir des réponses.

    Un homme de la Black Légion portant la marque de Tzeentch m'informa que le Grand Œil du dieu était tourné dans notre direction. Il ne savait cependant guère pourquoi et savoir que le dieu du changement lui même nous observait était quelque chose de pesant. L'explication la plus probable était que Magnus le Rouge préparait doucement une invasion d'Amilian afin de prouver a Mortarion qu'il n'est rien d'autre qu'un incompétent, mais cela reste néanmoins a prouver. Du bruit ce fit entendre très loin. Les regards de mes gardes du corps ainsi que le mien c'était immédiatement tourné vers la source même de ce bruit. Il y avait un démon d'Ohrmazd qui était poursuivit par des humains. Depuis l'avènement de Milos, Amilian semblait vouloir se rapprocher du modèle d'Airian. Comme si l'isolationnisme de Severia Palenix ne suffisait pas, il fallait en plus supporter celui de cet homme âgé. Il ne manquait plus que cela. D'une certaine façon, je devais sauver ce démon sans me faire repéré pour autant. Qui sait, peut-être qu'il aurait des informations intéressante. Rien que le fait de savoir ce qu'un démon d'Ohrmazd faisait en terre d'Amilian pouvait représenté quelque chose d'intéressant, bien que celui ci soit vraiment très faible. Il ne fallait jamais négliger un grain de sable, car celui ci serait capable de faire trembler les fondations des forteresses les plus solides si l'on ne l'empêcher pas de faire des méfaits rapidement, et les gardes semblaient appliquer cette maxime.

    Dissimuler derrière une capuche sombre d'où ne sortait que mes lèvres, une cape recouvrant entièrement mon corps, je me dirigeais d'un pas assuré vers la porte d'entrée de la cité en ruine, sachant que le démon ne tarderais guère a faire son apparition a travers la porte. Je ne devais pas être reconnue sous peine de crée des problèmes a mon royaume, mais entre la Black Légion, armée déchue qui n'avait plus aucune allégeance officiel et semblait simplement migrer en recherchant de grand combat pour disparaître dans la gloire et ma tenue de rôdeuse elfe tout ce qu'il y avait de plus classique, je ne devrais pas être soupçonnée de quoi que ce soit. L'homme fini par apparaître, probablement un futur incube a la perfection de ses traits. Je regardais ses poursuivants avec un calme olympien, comprenant rapidement qu'il me faudrait faire preuve de stratégie pour être sur de pouvoir parler a cet homme tranquillement. Il existait une formule magique qui dissimulait la vue de la cité aux regards extérieurs les plus faibles. Je pourrais l'employer mais il fallait qu'il entre d'abord dans le périmètre afin qu'il ne soit pas piégé lui même par le sort. Voilà maintenant qu'il consultait un livre afin de savoir s'il ne disposait pas d'un échappatoire. Il ne manquait plus que cela !


    « Courez dans la cité, je me charge du reste ! »

    J'avais prit la parole d'une voix forte et autoritaire afin qu'il comprennent que c'était ce qu'il y avait de mieux a faire. Avec un arc elfique dans les mains, je commençais a viser les gardes tandis qu'il se diriger vers la cité. Parfois, les flèches frôlaient le malheureux que je voulais protéger, mais mes projectiles firent tous mouche, ce qui me permit de me montrer a la hauteur de la réputation des miens en matière de combat a distance ! Une fois qu'il fut dans l'enceinte de la cité, je lâchais l'arc et récité de vive voix la formule, dans un langage incompréhensible pour tous les non initié, que seul donc les membres de la Black Légion comprirent. La formule fini, un voile de lumière vint nous dissimuler a la vue de tous et d'un geste, j'indiquais a mes gardes du corps de sortir pour faire le ménage et me laisser seul avec le démon. Il ne fallait pas de témoin, donc pas de quartiers pour les soldats d'Amilian...


    « Puis-je savoir quel mésaventure vous a menée dans la cité Elfique démon de la luxure ? »

    Demandais-je en abattant la capuche de ma cape, ce qui lui permit de voir que je n'étais pas une Elfes du Soleil, mais mon affiliation au peuple Elfique, par les oreilles pointues, étaient indéniable ! J'attendais tranquillement une réponse du démon, je n'étais pas du genre pressée : la patience des elfes est légendaire et infinie...
Revenir en haut Aller en bas
Emmanuel Anémonium

Emmanuel Anémonium

Masculin
Nombre de messages : 21
Age : 31
Date d'inscription : 25/07/2009

MessageSujet: Re: Sous toute étoile, il y a un homme [Pv : Hathor]   Dim 10 Jan - 19:12

    Alors que tout espoir semblait perdu, un elfe de la nuit sortit du décors, semblant y être depuis un certain temps, elle prenait rapidement la situation en main tel qu'il en aurai presque relevé de la destinée tant tout avait été finement préparé. Emmanuel qui avait trébuché dans l'herbe se retourna un instant, voyant les troupes d'Amilian se faire tuer les uns après les autres alors qu'Emmanuel était toujours en vie. Serait-il le prochain sur la liste ? Il semblait sincèrement le penser alors qu'il se demandait s'il n'était pas plus sage de fuir très loin pendant que la demoiselle était affairée ailleurs; certes elle l'avait secourus mais comme le disait si bien l'écrivain du journal : " Ne fais confiance en personne, même en ton reflet, il te trompera toujours " à son intention en prélude du livre, comme s'il aurait deviné que de telles situations arriveraient un jour ou un autre..

    Pourtant et malgré le danger, Emmanuel ressentait comme une envie en son coeur qui le titillait.. Peut être sa curiosité maladive reprenait le dessus, ou peut être aimait-il toujours être attiré par le danger tant il aimer frôler la mort, peut être l'avait-il même rencontré en cet instant où il avait croisé le regard de cette elfe noire, Reprenant son calme et une respiration plus modérée, il se releva doucement, toujours sur ses gardes toutefois, toujours à l'affût du danger, certes, mais pas pour autant en danger immédiat. Certes il n'avait la prétention de pouvoir craner avec de beaux pouvoirs de level ultime ou encore de puissants arts de combats contre des ennemis de taille, oui certes... Mais tout n'était pas toujours une question de force, et il compterait bien se servir de ce dont il dispose, même les choses les plus futiles, pour sortir du lot des indifférences.

    « Puis-je savoir quel mésaventure vous a mené dans la cité Elfique, démon de la luxure ? »

    Pourrait -elle savoir ? Bien sûre que non... Seuls les initiés du testament auraient le droit au savoir de l'elfe du zénith déchu, mais celle là ne semblait pas en être une. Itinérante ? Tueuse à gage ? Rebelle ? Résistance au règne de Milos ? Ennemi ? Alliée ? Qui était-elle ? Emmanuel ne devait pas se fier à son aura sécurisante et mystérieusement attirante, tout n'était qu'une drogue venimeuse, toute belle rose cache ses épines et ce, il ne pourrait l'oublier. Il ne répondit d'ailleurs pas tout de suite, il cherchait une ruse, une excuse, mais rien de très pertinent ne venait, alors il fendit le silence qui s'était lugubrement installé pour prendre sournoisement la parole.

    " Un simple concours de circonstances ! " il n 'avait pas mentit. Tout n'était qu'un étrange hasard. " Voyez-vous, nous les démons, rampons à terre comme de la sale vermine et de préférence la nuit pour ne pas être repéré par de forts et glorieux gardes ! " il avait reprit son assurance et avait repéré la haine que son interlocutrice semblait porter aux créatures maléfiques, disant donc de jouer sur cela d'un humour propre à sa personne. " Mais ne vous inquiétez donc pas, j'apparais comme je disparais, un simple clignement des yeux et je serai loin ! " parlait-il déjà du départ avant même de l'avoir remercié. C'est à dire que le démon ne remercie jamais qui que ce soit, et que la gratitude n'était sûrement pas l'une de ses habitudes. Il n'en avait que faire des bonnes moeurs, des bonnes coutumes et des codes de bienséance, la cruauté de l'humain ne le méritait pas, personne.
Revenir en haut Aller en bas
Helianna Von Aqual
Amirale des Océans
Helianna Von Aqual

Féminin
Nombre de messages : 295
Age : 32
Date d'inscription : 18/05/2009

MessageSujet: Re: Sous toute étoile, il y a un homme [Pv : Hathor]   Lun 11 Jan - 15:40

    Il y eu un silence, le démon recherchait probablement une manière de se dérober a ma question. Il avait trébuché en entrant dans le domaine, la course éperdue dans les bois l'avait probablement fatigué, a moins que mon aura ne lui est fait réellement de l'effet. Je l'attirait, mais il ne semblait pas me reconnaître, cela me faisait des vacances, j'avais l'impression de devenir trop célèbre ses temps ci. Je lui laissais le temps de préparer sa réponse, en sachant qu'il ne pourrait m'échapper a Théfyr. Je connaissais bien mieux que lui la citée et ses moindres recoins, du moins en théorie. Morathi l'avait très longtemps explorer, et maintenant que je dirigeais les Elfes du Temps, j'avais a disposition toutes les archives a se sujet. Il fini par répondre sournoisement en parlant d'un concours de circonstance. Cela n'était pas faux, mais une bien belle manière de contourné la réalité. Il s'enfonça ensuite lui même en rabaissant les démons en parlant de race rampante dans la nuit pour tenter d'échapper aux « glorieux » garde des cités. Alors la, cela en était trop, j'entrais dans un grand éclats de rire non contrôlé. Cette remarque me faisait réellement sourire, car je n'avais encore jamais vu des Démons se laisser ainsi aller a de l'auto dérision. Avait t'il remarquer que je ne portait pas les races maléfiques dans mon cœur ? Pourtant, il m'avait probablement confondu avec une Elfe Noire, il ne devait pas être du genre a connaître les Elfes du Temps, trop jeune pour cela.

    « Vous êtes très amusant ! Je n'avais encore jamais vu de démon se traiter ainsi de la sorte ! Intéressant mais vraiment amusant ! »

    En effet, le commun des mortels démoniaque était plutôt du genre a se vanter, ce mettre en avant. Chez eux, « Moi Je » était quelque chose de très important et quiconque n'étant pas capable de le pratiquer correctement finissais bien souvent mort. Comment celui ci parvenait t'il a survivre ? Je n'en savait rien, après tout, comme toute chose mortel, le démon dispose d'un instinct de survie et était capable de s'en remettre a lui pour se sortir des situations les plus difficiles, cela je n'en doutait pas une seule seconde. En tout cas, il semblait vouloir y faire appel en affirmant pourtant me fausser compagnie en un clin d'œil. Même s'il était très agile, je doutait qu'il le fasse. Sa raison lui commandait mais son cœur semblait attiré par ma personne. Comme beaucoup de monde, il était trahi par sa curiosité et ma personne semblait exercer une certaine fascination sur lui qui m'amusait.


    « Allons, inutile de fuir ainsi a toutes jambes toutes personnes que vous rencontrez, asseyez vous et reposez vous, je ne vous est pas sauvée de ces hommes pour vous occire de mes propres mains, cela n'est pas dans mes manières. »


    Je prit le parti de m'asseoir sur une pierre et lui faire signe pour lui indiquer qu'il pouvait en faire autant. Après tout, je n'avais rien a perdre ici et cet homme n'était probablement pas capable de m'atteindre. La véritable raison de sa présence en ses lieux m'intéresser. La cité des Elfes, même en ruine, était très loin de représenté une attraction touristique pour les démons. Rare étaient ceux qui osaient s'y rendre et très peu en revenaient, les guerriers elfes avaient toujours garder un regard protecteur sur ses ruines et défier quiconque qui ne leurs plaisait pas osant braver les lieux. Certain était toutefois parvenu a en percer les secrets, comme Ahriman des Thousand Sons, mais ceux qui y parvenait garder jalousement pour eux leurs découverte. Tant qu'il serait avec moi, toutefois, il n'aurait rien a craindre, surtout avec l'agitation qu'il y a eu récemment. Toutefois, un autre détail intéressait mon regard, ce livre, j'aimais la lecture, peut-être accepterait t'il d'en partager une partie de la lecture en ma compagnie. Je gardais un regard souriant, après tout, je ne comptait pas apparaître comme une menace.


    « Votre livre a l'air intéressant. Vous accepteriez de partager quelques lignes avec une Elfe ? Oh mais je manque aux règles de politesse. Je suis connu sous plusieurs nom, Hathor est toutefois celui qui sonne le mieux. Vous êtes ? »

    La question engageait a une présentation du démon, afin au moins d'avoir un nom a mettre sur ce visage. Il était si mignon, quel dommage qu'il soit démoniaque. Ne dit ton pas que les plus belle choses sont également les plus dangereuses ? Mais comme lui, j'avais tendance a appréciée de jouer avec le feu, prenant le risque de me brûler. Comment aurais-je put savoir ce qu'il y avait d'intéressant dans ce livre ? Qu'on y parler même de moi ? A moins d'avoir consulter le conseil des prescients, ce que je n'avait malheureusement pas fait, cela était impossible. J'attendais toujours une réponse avec une mine encourageante, il devait au moins comprendre maintenant que je n'allais guère le tuer...
Revenir en haut Aller en bas
Emmanuel Anémonium

Emmanuel Anémonium

Masculin
Nombre de messages : 21
Age : 31
Date d'inscription : 25/07/2009

MessageSujet: Re: Sous toute étoile, il y a un homme [Pv : Hathor]   Dim 17 Jan - 21:52

    Emmanuel écouta la jeune elfe des nuits enivrantes parler en cette si mystérieuse soirée où tout geste semblait être décortiqué par un Ohrmazd épiant, comme craintif de l'avenir maléfique qu'il avait peut être mis en des mains démoniaques peut être plus attiré par des intérêts contraires aux siens. En effet, à connaître l'histoire d'Emmanuel, qui croirait en son aventure ? De tous les contes et toutes les légendes, trouvez un démon sur le pèlerinage des valeurs elfiques ! Deux soleils aux reflets d'ébène luisaient en elle, et Anémonium trouvait milles et un plaisir à s'en délecter. A vrai dire, il semblait étrangement attiré par celle qui lui faisait face de sa posture princière à l'air insurmontable. Hathor, semblait-elle s'appeler ? Hum, celui ne lui était pas inconnu même s'il aurait été incapable de se rappeler où exactement il avait déjà entendu parlé d'une Hathor quelque part, mais peu importe.

    " Je suis ? Qui suis-je.. Hum.. Avouez que cela n'a une quelconque importance ! Appelez moi... Comme vous le conviendrez ! Votre nom sera le mien, et où que vous soyez et peu importe dans le pétrin dans lequel vous vous serez fourrée, vous n'aurez qu'à m'appeler et j'apparaîtrais comme un nuisible dont on ne peut se débarrasser ! " il sourit drôlement avant de continuer " et puis, vous apprendrez que je ne suis homme à refuser une aventure, aussi dangereuse soit-elle ! "

    Il avançait ensuite, vacillant quelques fois, comme s'il avait un peu trop bu, sauf qu'il semblait s'en amuser et qu'il était tout ce qu'il avait de plus sobre. S'installant sur la roche à côté d'Hathor, il y était affalé tout en gardant une certaine aisance de la délicatesse et de sa gestuelle, le regard pointé sur Hathor qu'il dévisageait comme une peinture.

    " Mon livre ? Permettez moi de vous faire gagner un temps précieux, belle ombre de l'aube ! " sourit-il mesquinement, fier d'avoir enfin trouvé un nom adéquate à Hathor, surnom qu'il peignait dans sa tête depuis quelques minutes intensives. " Un simple conte de farfadets et de dragons qui se finit si bien qu'ils se marièrent et eurent beaucoup de morveux ! Oups, d'adorables chérubins pardon ! Ironique de parler de chérubin lorsque l'on est un fils de Satan, n'est-il pas ?! " et il riait discrètement, laissant quelques instants s'envoler. Seulement Emmanuel comprit rapidement qu'Hathor n'était femme à se laisser duper et que la perplexité de son regard remplaçait toute bonne formule de politesse de sa part; ainsi, Emmanuel n'eut besoin que de ce regard pour ricocher : " Hum.. Et même s'il y aurait autre chose qu'un dragon ou une licorne dans ces écrits, croyez-moi... Vous ne voudriez pas le savoir ! Vous, eradiens, n'aimez jamais connaître la vérité et vous confronter à la réalité ! Ce n'est pas une bonne chose, passez à autre chose " et d'un geste, il fit disparaître le journal sous ses habilles.

    Regardant le ciel, Emmanuel repensait à son voyage et à la route qu'il devrait prendre dés le levé du soleil; certes il était agréable de converser avec la belle et intrigante elfe noire, mais au fond de lui, il savait que ce n'était qu'un repos, qu'une délicate pause, aussi osée fut-elle, et que demain la course à la survie reprendrait. La nuit était douce certes, et pour la première fois depuis très longtemps, il se sentait presque en sécurité, sans peur que l'on ne vienne par surprise tenter de l'égorger ou l'attacher pour l'emprisonner et le vendre plus loin; tout était si calme, bien trop calme presque même. Il semblait que plus le temps passait, plus la tâche à accomplir devenait plus complexe. Mission impossible ? Aucunement pour Emmanuel, seulement difficilement abordable, quoi que, si ce n'était pas difficile, ça ne serait pas un défit.
Revenir en haut Aller en bas
Helianna Von Aqual
Amirale des Océans
Helianna Von Aqual

Féminin
Nombre de messages : 295
Age : 32
Date d'inscription : 18/05/2009

MessageSujet: Re: Sous toute étoile, il y a un homme [Pv : Hathor]   Lun 18 Jan - 16:16

    Lui trouver un nom ? En voilà une idée bien curieuse...Je ne fit toutefois guère attention, il devait s'agir probablement d'un excentrique. C'était plutôt amusant, il employait des techniques de séduction simple et efficace. Si je n'avais pas fréquenté pendant plusieurs siècles le Culte de Slaanesh, il fut probable que je serais tombée dans le panneau, mais il ne trouva rien d'autre qu'un sourire amusé sur mes lèvres. Bien sur il restait le dicton « femme qui rit... » mais même ainsi, je pouvais toujours rétorquer qu'il avait encore la moitié du chemin a faire. Chose amusante, il me promettait de l'aide si je l'appelais par le nom que je daignerais lui accorder, mais toutefois, il affirma qu'il s'agirait de l'aide d'un nuisible dont on je ne pourrais me débarrasser facilement. Ce n'était guère grave, je le trouvais assez amusant pour lui autoriser le fait de rester avec moi lorsque j'en avais besoin, même si a l'heure actuel, c'était plutôt lui qui aurait besoin de mon aide et pas l'inverse. Alors qu'il avançait presque en titubant, a mi-chemin entre la démarche d'un être saoul et celle d'un séducteur, je réfléchissais donc au nom ou surnom que je pourrais bien lui donner. D'un certain coté, je pourrais essayer de lui faire regretter d'avoir choisit de me laisser le choix en trouvant un surnom débile et totalement niais, mais j'avais dans l'esprit que cela ne serait pas forcément pour le déranger, et je n'aimais pas admettre que je n'étais pas capable d'arriver a mes fins. Pour l'instant, sans idée réellement intéressante, je me décidais a laisser cette question en suspens, je pourrais très bien y revenir plutard.

    La question du livre sembla plus cruciale a ses yeux que je ne l'aurais cru, puisqu'il se décida, après s'être affalé sur la pierre, a en parler comme un vulgaire roman a l'eau de rose ou le héros a la fin épouse la princesse et obtint d'elle beaucoup d'enfant. Il employa même le terme chérubin en faisant référence au fait qu'il était une créature de Satan que ce mot faisait étrange entre ses lèvres. Même a l'époque ou j'étais dans le culte du Chaos, je trouvais que la dénomination Satan était ridicule, et encore aujourd'hui je le pense. Ohrmazd est une terrible menace qui mérite a ce que l'on emploi son nom. Cependant, cette explication n'était pas convaincante, le démon faisait bien trop d'effort pour essayer de détourner mon attention de ce livre pour que celui ci ne soit pas important pour lui. J'affichais un regard bien plus que perplexe, recherchant une bonne formule pour lui expliquer que je n'étais pas du tout convaincue par son explication abracadabrante, mais il reprit en expliquant que ce livre contenait des choses que les Eradiens ne voulaient pas voir et qu'il valait mieux le laisser dans l'oubli en le rangeant dans ses vêtements. Il venait bien sur de piquer au vif ma curiosité, comme je le pensais, ce démon ne pouvait être dans un territoire Elfe par hasard. Il n'était pas assez fort pour représenter une menace, mais il dissimulait quelque chose et je préférais garder les secrets pour moi.


    « Pas le savoir. Vous ne savez même pas qui je suis, comment pourriez vous affirmez ce qui m'intéresse gracieux démon ? Les Eradiens sont peut-être des couards, mais je suis très loin d'en faire partie...Après tout, contrairement a eux, le Temps joue toujours en ma faveurs. »


    Avec un petit sourire, je passait une jambe sur ses genoux avec un air assez aguicheur je devais bien l'admettre. Il avait du passer sa vie a draguer, comment allait t'il prendre le fait que pour une fois, une femme puisse prendre les devants avec lui ? Je vous l'accorde, ce n'est guère gentil de jouer sur cette faiblesse pour obtenir ce que je souhaite, mais il ne me laissait peu d'autre option. De la main gauche, je prit le temps de caresser délicatement son visage. Ma douce peau d'Elfe avait un contact bien différent de celle d'une humaine ou d'une démone normale. Mon regard bleutée se plongea dans le sien et je repris d'une voix plus séduisante

    « Je vous trouve mignon, même si votre regard tourmenté gâche votre beauté. Même le plus noble héros partage sa quête avec des compagnon. Me jugerez vous indigne de confiance ? Ne suis-je pas assez belle pour vos faveurs ? »

    La carte du sentimentalisme de la femme qui avait peur d'être rejetée et bafouée...Mais après tout il avait fait dans les classiques, alors je ne voyais pas pourquoi je ne pourrais pas faire pareil. S'il me repoussais, j'aurais largement de quoi lui répondre qu'il avait fait pareil sur ma personne et que je m'étais montrée bien plus compréhensive que lui. Enfin c'était un démon après tout, je ne pouvais pas attendre l'impossible de lui, mais j'aimerais réellement savoir ce qu'il y avait dans ce livre pour qu'il essaye tant que cela de me le dissimuler.
Revenir en haut Aller en bas
Emmanuel Anémonium

Emmanuel Anémonium

Masculin
Nombre de messages : 21
Age : 31
Date d'inscription : 25/07/2009

MessageSujet: Re: Sous toute étoile, il y a un homme [Pv : Hathor]   Sam 23 Jan - 22:49

    Emmanuel riait d'une curieuse façon en écoutant les doux dires d'Hathor, qui dans les ténèbres qu'elle bordait, semblait chanter un requiem de désir et de passion enivrante. Aussi aurait-il fallut à toute homme qu'il se tente à écouter pour désirer à son tour et être possédé par l'addiction. Les violons de sa voix allait dans les tons de la féminité, dieu sait qu'elle savait y faire; s'approchant d'elle délicatement, son visage faisait face au sien, de sa bouche il effleurait la sienne et de sa paume lui caressant le menton avec justesse et douceur, il lui murmura aussi doucement que le vent ambiant en un vieux langage démoniaque comme plus personne ne le parlait depuis bien longtemps : " C'est justement ta beauté qui te rends venimeuse " puis de se reculer promptement mais tout aussi doucement, laissant sa main s'envoler comme un drap de soie de son visage tout en la fixant d'un regard malsain et peu religieux.

    S'allant doucement à rêvasser, il levait la tête toujours imprégné de ce sourire narquois et inutile qu'il affectionnait comme une barrière à tout sérieux dont il aimait se moquer, bien belle vanité que de se prendre au sérieux se disait-il souvent. Difficile de deviner les pensées d'Emmanuel, bien trouble et bien étrange, il semblait soudainement ailleurs, comme prit par une léthargie nouvelle et reposante qu'il s'octroyait peut être comme un contrecoups de la course poursuite passé. Se méfier avait toujours été le maître mot, et depuis bien longtemps. Sa vie aux milles plaisirs était bien loin en y réfléchissant et son passé de luxure et d'errance n'était qu'un vaste souvenir dont les couleurs n'émanaient plus aucune saveur. Après tout, quelle vanité que nos plaisirs ? Il s'en accommodait mais en désirait toujours plus, comme si ces plaisirs ne le rassasiait plus vraiment, comme si le vide l'avait emparé pour un langoureux voyage somnifère. Puis plus Emmanuel réfléchissait, plus le visage de la belle et ardente demoiselle lui semblait de moins en moins inconnu. Plissant ses yeux de haut en bas, il se forçait à se souvenir où il aurait déjà put la croiser mais pourtant, ce ne fut ne serait-ce la moindre image qui lui vint, comme si elle était un souvenir perdu de plus ou une chimère imaginée pour le plaisir des yeux. Décidé par un élan soudain, il sortit de la poche intérieur de son manteau le même ouvrage secret, en le parcourant d'un doigt fin de toute son épaisseur sans lâcher l'elfe nocturne de l'oeil; y arrachant un parchemin qui s'était accroché entre deux feuilles usées par le voyage; son sourire s'estompait soudainement, positionnant le parchemin face à son regard, juste à côté du visage d'Hathor, sa bouche s'ouvrit lentement; ses yeux semblait s'écailler, et ses traits se crisper.

    " Nom d'Ohrmazd ! " il fermait ensuite les yeux et prononçait distinctement, les yeux fermés comme il l'avait lue dans le journal qu'il tenait fermement contre sa poitrine " Et l'espoir soudain surgit lorsque les ténèbres ont assaillit votre coeur.. Que toute force n'est plus qu'un souffle, et que votre destin n'est plus qu'une malheureuse infortune.. " et les mots qu'il prononçait résonnait en lui pour être ceux d'un elfe tant connu pour des paroles si sages. il respirait profondément, rouvrant les yeux il continuait " Je ne m'agenouillerais pas devant vous, je ne suis homme à la courbette ou à la bonne moeurs, je ne suis qu'un démon qui grouille ne l'oubliez-pas" crachait-il presque à présent, changeant radicalement son ton. A vrai dire, il était évident que c'était la manière d'Emmanuel de réagir aux événements ou plutôt aux révélations. Il trouvait qu'Hathor était une fleur si enivrante qu'il s'en empoisonnerait volontiers, mais le fait qu'il ne soit pas qu'une simple elfe des fantasmes d'ébènes mais belle et bien Hathor, héritière de Râ et reine d'Otian changeait grandement la donne. Fuir ? Peut être bien que oui au final, il avait failli s'abandonner un instant peut être et puis finalement, au bon moment, il avait reprit la garde. L'agressivité pour cacher la surprise ? Sûrement, et même si cela était désarmant, il ne l'avouerait jamais, la fierté au service de toute colère.

    " Voila donc la prêtresse de la mort, prônant la fin de toute chose dans les règles du temps qui s'écoule ! L'art de mourir n'est-il pas ? Et bien votre altesse, m'aiderez-vous.... à combattre la mort qui a enlacé votre ancien.. ami disons................ Azure d'Otian ! " souriait-il tel le plus pervertisseur des malins. Se mettant debout, le torse bien droit, le visage fixe et la voix grave, passée de toute émotion qu'un démon sans coeur pouvait éprouver.
Revenir en haut Aller en bas
Helianna Von Aqual
Amirale des Océans
Helianna Von Aqual

Féminin
Nombre de messages : 295
Age : 32
Date d'inscription : 18/05/2009

MessageSujet: Re: Sous toute étoile, il y a un homme [Pv : Hathor]   Mar 26 Jan - 17:11

    Il utilisa un langage démoniaque ancien que je n'avais plus entendu depuis des lustres pour justifier le fait qu'il s'éloigna de ma personne. Comment un démon pouvait-il refuser ce genre de chose ? Il était donc bien plus intelligent que je ne l'avais moi même pensé. Sous estimer quelqu'un était une grave erreur, s'il cela avait été un adversaire, peut-être cette erreur m'aurait couter la vie. Qu'importe, il n'y avait plus énormément de personne capable de m'atteindre aujourd'hui. Toutefois, je ne pouvais m'empêcher de penser qu'il était profondément lunatique. Il tentait de me séduire, et alors que je répondais favorablement, voilà maintenant qu'il reculer. Peut-être avait t'il eu peur en voyant que j'étais une aussi bonne voir meilleure séductrice qu'il ne l'était lui même, je ne sais pas, mais en tout cas, mon visage ne lui semblait pas inconnu. Ismérie aurait t'il oser mettre ma tête a prix ? Je doit dire que je n'en serait pas surprise, mais il devait savoir qu'en faisant cela, il ne ferait qu'agrandir le nombre d'âme qui allait reposer dans le puits. Ce dernier commençait d'ailleurs a attirer trop de curiosité a son goût, peut-être qu'il serait temps de renforcer la garde, juste au cas ou...Elle le ferait savoir au conseil des prescients, mais pour l'instant, ce n'était pas le sujet.

    Le démon m'avait déjà vu quelque part, j'en était maintenant persuadé, mais la question restait ou ? Je recherchais dans ma mémoire comme lui l'endroit ou j'aurais put le croiser, mais avec mes deux mille cinq cent années de vie, j'allais avoir bien du mal a me souvenir d'un visage en particulier. Peut-être que j'étais vraiment devenue trop célèbre. Déjà que les légions du Chaos allait probablement me poursuivre jusqu'à parvenir a avoir ma tête ou que je les écœure trop au point de les faire renoncer un temps, un temps seulement...Tout cela ne pourrait se terminer que par ma mort, mais qu'importe dans le fond, ils ne feraient que rechercher a m'offrir ce que je souhaitais : entrer dans un monde meilleur. Il fini par se souvenir ou il m'avait vu. Curieusement, il sorti un parchemin du livre qu'il avait avant cacher de mon regard pour le mettre a coté de mon visage et comparer. Aucun doute, c'était bien le mien qui était dessus. Cela ne faisait qu'attiser ma curiosité a propos de cet ouvrage, que pouvait-il contenir ? En tout cas, il jura sur Ohrmazd, ce qui était presque un crime pour un démon originel, avant de citer une phrase que l'on ne retrouvait jamais dans des livres démoniaque. Il avait fermer les yeux en la prononçant. Dans quels genre de quête s'était t'il lancé ? En tout cas, il enchaina sur le fait qu'il ne s'agenouillerait pas devant moi ce qui m'amusa tant que j'en eue un grand éclat de rire franc. Recherchant a me reprendre, je repris la parole après avoir passer une main devant mes lèvres, afin de retrouver le calme.


    « Vous savez, j'ai passer depuis bien longtemps l'âge d'exiger de tous la génuflexion devant ma personne ! Je suis régente, pas réellement reine. »

    Dire qu'il y aura fallut changer de royaume pour cela, moi qui avait passée ma vie aux terres oubliées, épousée un homme que je n'aimais pas puis perdre la couronne au profit de ma propre fille, mais quelle plaie ! Enfin ce n'était pas si grave, je m'en remettrait. En trouvant mon identité, c'est comme si j'avais éveiller une certaine haine envers moi chez cet homme, probablement devait t'il se demander comme une personne qui avait été aussi corrompue que moi avait fini par en arriver a l'endroit ou j'étais aujourd'hui. Oui j'étais la représente du dieu de la mort, celle qui veillait a ce que la toute puissance de la divinité soit respecter en Erade. Gardienne du dogme immuable de la loi du temps, ce qui avait été construit devait disparaître un jour ou l'autre comme le voulait les lois de la nature. Même nous les Elfes étions condamné un jour ou l'autre a trouver le trépas. Mais il parla d'Azure, ce qui me suffit a comprendre ce qu'il y avait dans ce livre...Mais pourquoi l'avait t'il confier a lui ? Parce que jamais personne ne soupçonnerais qu'un démon l'avait, surtout pas aussi faible que lui...Il avait bien retenu ce que je lui avait apprit, un sourire se dessina sur mes lèvres malgré que je n'aimait pas nécessairement les paroles du démon.

    « Azure d'Otian n'est pas mort d'une mort naturelle...Étant donné son rôle important important, il est possible que je fasse une exception a la règle, mais je doute qu'une créature rampante et insignifiante dans votre genre accepte de braver le puits des âmes pour nous le rendre en ma compagnie. Mais si vous êtes assez fou pour y aller, alors vous pourrez compter sur une assistance de ma part. »

    Je ne pouvais pas être plus clair. J'étais prête a aller contre les loi de mon propre peuple, moi la dirigeante, pour sauver celui que je considérait comme un fils, parce que j'étais persuadée que je n'étais pas la seule a vouloir le revoir. Je savais que Naïla ferait partie de cet expédition, peut-être Achnadile aussi, toujours prêt a se lancer dans ce genre d'aventure pour s'affirmer. Toutefois, il me faudrait aussi des compagnons plus expérimenté, car la traversé du puits des âmes serait quelque chose de périlleux ! Je finirais bien par trouver d'autre personne, j'allais préparer cela minutieusement...Il ne me restais plus qu'à attendre la réponse de ce démon que j'avais provoquer. Mais je voulais aussi autre chose...

    « Vous avez remplit votre part du contrat en menant le livre jusqu'à moi. Maintenant donnez le moi, je le maintiendrait mieux en sécurité que vous. »
Revenir en haut Aller en bas
Emmanuel Anémonium

Emmanuel Anémonium

Masculin
Nombre de messages : 21
Age : 31
Date d'inscription : 25/07/2009

MessageSujet: Re: Sous toute étoile, il y a un homme [Pv : Hathor]   Dim 31 Jan - 12:29

    " Vous rigolez j'espère ? " serrant toujours plus fort le journal contre sa poitrine qu'il était plus difficile de l'étreindre plus intensément encore, son regard posé sur Hathor d'une voix démoniaque et tentatrice.

    " Je ne donnerais ce journal qu'à une seule et unique personne, et celle-ci se nomme Azure d'Otian, ma seigneurie ! Et peu importe ce qu'il m'en coûtera, je respecterais les dernières volontés du prince des rêves ! Il l'a bien spécifié, je dois être le seul gardien, et cela le restera. " riait-il ensuite, se moquant totalement des bonnes coutumes car pour lui, toute personne était l'égal de son voisin, quel qu'il soit en ce monde.

    " Laissez moi rire, une exception à la règle ? J'ai peut être l'air de ne rien connaître comme ça mais croyez moi que j'en sais bien plus sur le royaume des morts que vous pouvez l'imaginer et le concevoir ! Azure d'Otian est mort pars qu'il devait mourir ! Aucune exception à la règle ! Ne cherchez pas d'excuse ! Je sais ô combien vos lois sont strictes et qu'aucune entorse ne peut et ne doit être faite, pour personne ! Même Azure l'immortel ! Vous risquez jusqu'à votre titre de reine à violer le cycle des morts ! Vous croyez peut être que tous vos elfounets du temps vous sont fidèles mais vous vivez sur un nuage ! Beaucoup d'elfes sont hypocrites et ne font qu'obéir à leur reine, mais si vous allez contre vos principes, beaucoup se retourneront et tenterons tout ce qui sera en leur pouvoir pour vous empêcher d'atteindre votre but ! C'est d'ailleurs dans une telle aventure que l'on comprend qui sont vos vraies alliés mademoiselle Praxedes. Il semblerait qu'être une elfe vous a fait ramollir la cervelle mais souvenez-vous de toutes les trahisons que vous avez subit étant démone pour pouvoir prendre votre place ! Croyez-vous vraiment que cela sera différent chez les elfes ? Laissez moi en douter.. C'est votre vie que vous risquez ! Et ce, sans sécurité que nous réussirons. Le puits des âmes n'est pas le paradis ! C'est un endroit que même Ismérie n'ose approcher, même avec toute son armée de Kashra ! Nous n'aurons qu'une infime chance de passer toutes les épreuves qui se bâtiront devant nous, nous empêchons d'accomplir nos désirs. Ismérie n'interviendra pas, mais je n'en dirais pas autant de Milos, Thanos, les elfes, et les autres créatures qui gardent ce lieu inviolable ! Et puis.. Nous ne savons même par où débuter notre ascension si je peux me permettre.. "

    Il se tut ensuite, il semblait bien renseigné sur le sujet et ne comptait pas prendre Hathor avec des pincettes, la mission était d'un danger extrême et un quelconque échec n'était pas permis.

    " A présent j'ai besoin de vous Hathor. Azure a laissé la totalité de son héritage à un endroit qu'il garde secret même dans son testament. Dans ce journal, il parle beaucoup en ancien elfique et j'ai eu beaucoup de mal à déchiffrer les maigres pistes qu'il m'a laissé.. Pour vous faire un résumé, j'ai compris qu'il parlait d'une tombe royale où son âme pourrait vagabonder.. J'ai donc été sur les tombes d'un peu prés tout ce qui pouvait être royal et qui pourrait avoir un lien avec lui.. la tombe de Siegfried où il a été assassiné non loin, à Otian évidemment sur la tombe de ses ancêtres, à Rugilian là où demeure la tombe sans corps d'Aegnor mais rien.. rien.. J'ai fouillé tout Erade, mais il semblerait que son trésor soit introuvable. Et puis, j'ai pensé à un truc.. Tous les rois elfiques sont enterrés dans les catacombes de la citée de Théfyr, je crois.. Certes l'existence de ces catacombes n'est qu'une légende mais je suis persuadé qu'Azure connaissait son emplacement exacte dans la citée où nous nous trouvons ! Dans ce journal, il a mentionné à un moment qu'il aurait rêvé d'être enterré parmi les rois elfiques dans ces fameuses catacombes mais que son statut d'elfe de la pénombre lui interdisait un tel honneur. Mais vous, Hathor, devez sûrement connaître quelque chose, un indice bon sang ! Azure vous en peut être parlé ou peut être que Râ a aidé à sa construction souterraine ! Là bas ce trouve votre héritage et sans cela, ce n'est même pas la peine de s'aventurer chez les morts.. J'ai amplement cherché, mais je ne peux rien faire de plus ! Certes les légendes racontent que ce tombeau est gardé par quelques bestioles pas commode, mais on pourrait toujours compter sur votre gantelet, n'est ce pas ? "

    Et il respirait profondément, calme, détendu, comme s'il parlait de choses banales d'une complexité pourtant existente.
Revenir en haut Aller en bas
Helianna Von Aqual
Amirale des Océans
Helianna Von Aqual

Féminin
Nombre de messages : 295
Age : 32
Date d'inscription : 18/05/2009

MessageSujet: Re: Sous toute étoile, il y a un homme [Pv : Hathor]   Dim 7 Fév - 20:31

    « Je suis l'élue ! En tant que telle, je suis la seule a pouvoir réunir l'ancien cercle intime apte a prendre ce genre de décision, ne vous prenez pas pour ce que vous n'êtes pas, me prendriez vous pour une elfe de pacotille, démon rampant et insignifiant dans un monde plein de danger ? »

    De la main droite, j'avais pointée un doigt accusateur sur lui, comment osait t'il me prendre d'aussi haut ? Je voulais bien être compréhensive, mais ma patience avait des limites qui ses temps ci étaient très vite franchie. Quoi qu'il en soit, j'étais dans mon bon droit en convoquant le cercle intime pour prendre cette décision. Jusqu'à-ce qu'il est rendu sa décision, mon rôle était donc de m'assurer que la manœuvre pour le faire revenir d'entre les morts étaient toujours possible. Une fois que le cercle aura entièrement rendu sa décision, les mesures seront prise afin de rendre sa décision. Dans le cas ou le vote était positif, ou qu'il irait dans mon sens, alors ce serait une épine du pied en moins. Mais pourquoi cet homme ne voulait-il pas me confier ce livre. Pendant un instant, je fut tenter de lui montrer a quel point j'étais plus forte que lui pour le forcer a me le confier, mais je parvint a retrouver le calme, c'était des méthodes digne du Chaos et j'avais laisser tout ceci derrière moi. Cet incube servait t'il des intérêts obscurs ? Et puis qu'es-ce qu'il avait tous a préférée son elle démoniaque, était telle devenue aussi repoussante depuis qu'elle était devenue Elfe. La raison pour laquelle Ismérie et son armée évitait le puits des âmes était très simple : s'ils étaient détruit la bas, les immortels ne pourraient bénéficier de leur pouvoir de résurrection et une fois mort, il retrouverait le chemin du repos éternelle...

    « Pour les immortels, le puits des âmes est le lieu de tous les danger car ils sont réduit a l'état de mortel comme les autres en cet endroit. Voilà pourquoi ils le fuient comme la peste. En effet, les gardiens de cette dimension sont nombreux et puissant, mais notre conseil des Prescient gardent l'endroit depuis des millénaires, je n'aurais pas de mal a savoir grâce a leur yeux ce qui m'y attend. S'il y a une chose que je n'aime pas, c'est être sous estimé ! »

    Thanos...La bonne blague ! Comme si cet imbécile pouvait être un obstacle, un vulgaire fils raté qui n'avait jamais fait rien de bon de sa vie, raté toutes les opportunités de progresser et de devenir quelqu'un de bien ! Aucun intérêt. Concernant Milos, c'était possible qu'il recherche l'appui de Magnus le Rouge pour pouvoir intervenir. Les Thousand Sons n'étaient plus réellement vivant depuis pas mal d'années maintenant, et ils n'auraient pas peur de se lancer dans une aventure aussi folle, mais ils devaient faire face aux mêmes dangers que nous. Si la décision vient du cercle intime de Râ, alors les Elfes eux mêmes devrait s'y plier...Le vrai problème était les obstacle inconnu qui risquait de se présenter sur sa route, des montres d'une puissances assez inimaginable qui serait difficile a vaincre, et demanderaient une concentration de tous les instants. Mais qu'importe, je resterais confiante jusqu'au bout car c'est en croyant a sa bonne étoile que l'on parvint a faire des miracles ! Je choisis toutefois de ne pas relever afin de prouver la confiance que j'accordais a mes capacités. Il allait probablement me prendre pour une sotte, mais je m'en moquais, je n'allais surement pas laisser cet homme me marcher sur les pieds !

    Il expliqua que l'âme d'Azure et ses trésors pourraient déambulé dans les catacombes, parmi les tombes des grands roi Elfique. Me transformer en pilleuse de tomber pour cela n'était pas vraiment dans mes gouts, mais je n'avais pas le choix...La seule tombe qui me semblait réellement viable était celle d'Aenarion et de sa maitresse, la Grande Prophétesse Macha, des héros de la nation Elfique mort il y a plus de dix mille années afin de sauver le monde, damnant la race Elfique entière pour l'éternité. Cet homme avait sacrifié les Elfes pour permettre a l'humanité de prospéré, et cette dernière n'avait jamais montrée de signe de reconnaissance...Méritait-elle châtiment ? Non, une race aussi jeune et faible que la race humaine méritait la complaisance et le pardon. Afin de le rassurer, je lui montrait le gantelet dorée, comme beaucoup, il pensait que mon pouvoir dépendait totalement de lui, ce qui était idiot mais m'amuser afin de faire croire au gens que j'étais faible et inutile sans lui était une chose qui m'amusait royalement !


    « Le tombeau d'Aenarion. Le Défenseur, le premier prince Elfe a avoir sacrifié sa vie afin de devenir l'Avatar de Khaine. Grâce a cela, il put user de la Faiseuse de Veuve afin de blesser Ohrmazd. Le dieu Noir est parvenu a détruire l'Avatar, mais sa blessure permit a dame Nature de prendre l'avantage. Si l'épée de Khaine est dans le tombeau, je vous interdit d'y toucher, elle doit a tout prix rester enfermé ici, pour le reste, je vient...J'ai toujours rêver de rendre hommage a ce héros et sa courageuse femme...Par ici ! »


    Je prit la tête, marchant d'un pas sur. Avant même d'avoir rejoint mes frères et sœurs du temps, j'avais su ou se trouver ce tombeau, mais jamais je n'avais oser venir ici a cause de mes bénédictions maléfique. Je craignait l'épée de Khaine, si la faiseuse de Veuve se trouvait réellement en dessous dans le tombeau d'Aenarion, alors nous étions perdu...Mais j'étais toutefois certaine qu'Azure avait choisit ce lieu. Si le jeune homme avait entendu parler d'Aenarion, l'histoire l'aurait suffisamment passionné pour que ses trésors et son âme meurtri se réfugie la, dans le tombeau d'un homme qui avait choisit de tous sacrifié pour sauver les autres. J'ouvrais une trappe sur le sol et m'écartais pour le laisser passer le premier

    « Puisque vous y tenez...Allez y d'abord...Je ne sais pas quel créature les Elfes de Sang ont put mettre ici pour empêcher les créatures démoniaques d'entrer dans le tombeau d'Aenarion, et lors de la guerre, Râ avait veillez personnellement a ce que les tombeaux ne soit pas profaner par les Elfes de la Pénombre, quand aux Chaotique, il n'ont pas approcher, trop de respect pour celui qui est parvenu a blesser Ohrmazd lui même...Ne vous inquiétez pas, je détruirais tous ce qui se présentera avant que vous ne soyez attaquer. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sous toute étoile, il y a un homme [Pv : Hathor]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sous toute étoile, il y a un homme [Pv : Hathor]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La destinée de l'Erade :: La Destinée de l'Erade :: ARCHIVES :: Archives RP-
Sauter vers: