La destinée de l'Erade
Bienvenue à toi, étranger !
Œuvre du hasard ou du destin, tu viens d’arriver aux portes d’un monde nouveau, celui d’Erade ; un univers aux secrets innombrables où cohabitent des cultures différentes et où la magie se lie à chaque être, dés sa naissance. Tu connaitras l’amour, l’amitié et de grands moments que tu n’oublieras jamais mais aussi de la tristesse, une noirceur dont tu ne te connaissais pas l’existence et qui sommeille pourtant en toi. Ce monde possède des horizons différents, des histoires liées entres elles et tu apprendras par la suite que rien n’arrive par hasard. Tu peux fuir ou rejoindre l’aventure mais n’oublie jamais qu’ici, chacun de tes actes changera le cours de notre histoire, celle que l’on écrit tous ensemble, la destinée de l’Erade.



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Moment de détente et objet trouvé ! (PV)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Céline Mytheiril

Céline Mytheiril

Masculin
Nombre de messages : 111
Age : 27
Camp : Aucun pour l'instant
Date d'inscription : 15/07/2009

MessageSujet: Re: Moment de détente et objet trouvé ! (PV)   Sam 16 Jan - 19:26

La magie des djinns est quelque chose de formidable, mais les revers sont sérieux quand le “maître” et le génie ne se comprennent pas. On arrive donc à des situations assez drôles, parfois dramatiques.

Lorsque Céline formula son voeu, celui-ci était d’apprendre à être aussi douée dans le soin des apparences que Dianka. Ce n’était absolument pas de finir comme son double. La magie fit cependant son effet, et au-delà de ce que Céline avait demandé.

C’est comme ça avec les djinns. On a toujours plus que ce qu’on a demandé. Malheureusement, dans ce cas-là, c’était largement trop, assez pour devenir dangereux.

Céline tomba en arrière, révulsée à la vue de la copie du cerveau de Dianka. Elle n’eut cependant pas le loisir de crier que déjà, son crâne s’ouvrait dans un grand bruit pour laisser le cerveau de Dianka fusionner avec le sien. Le *splouitch* qui s’ensuivit fut horrible. La magicienne resta affalée sur le sol en gémissant de douleur.

Ses souvenirs étaient compressés par l’arrivée d’un nouvel intrus : la personnalité de Dianka. Se taillant une place à grands coups de hache, l’esprit de Dianka massacra une grande partie de l’esprit de Céline. La jeune femme sentit la nouvelle venue tambouriner dans sa tête comme une folle, protestant contre le manque de place et surtout, sur ce corps peu joli qu’on lui imposait.

Céline résista du mieux qu’elle put, mais la magie des djinns dépassait son niveau et l’écrasait. La magicienne commettait encore et toujours des erreurs qui lui coûtaient cher. Pendant ce temps, les forces de son esprit vacillaient. La personnalité de Dianka piétinait les derniers remparts, ne prenant que ce qui l’intéressait. Tranquillement, avec une force inouïe, la djinn piochait dans les souvenirs de Céline et se composait elle-même une nouvelle maison dans la tête de la jeune femme.

Céline se sentait totalement différente. Etait-elle toujours elle-même ? Paniquée, elle se réfugia dans les frontières de son âme, mais il était trop tard. Dianka traquait Céline comme un chasseur le fait avec sa proie, mais d’une manière un peu particulière.


*Céline, viens !!! Je t’apprendrai tout ce que tu as à savoir ! Tu seras la plus belle des femmes !

-Non, au secours, va-t-en de mon esprit !!!


-OOOOH le bleu t’irait si bien Céline, laisse moi essayer ça sur toi. Je vais te vêtir des plus beaux atours que l’on puisse trouver. Tu seras belle je te le promets !*

L’esprit copié de Dianka finit par coincer la jeune femme. Lentement, elle s’approcha. Céline sentit le contact de son esprit sur le sien. Tout doucement, la fusion s’accomplit. Céline hurla. Un gargouillis terrible retentit dans son corps.
Elle sentit le flot de magie pompée par Dianka modifier son physique. Dans un effort désespéré, la magicienne courrut vers le miroir.

Horreur ! Ses cheveux ! Céline les aggripa. Ceux-ci prennaient une couleur bleue fluo et s’allongeaient, lisses au toucher. Des picotements désagréables lui parcoururent le corps et surtout le visage. Celui-ci se modifiait, devenant peu à peu celui de Dianka Jeni. La magicienne tenta d’incanter un sortilège de dissipation de la magie, mais celui-ci s’estompa aussitôt. Il était impossible de stopper la transformation. Les petites équations désespérées s’envolèrent dans un crépitement d’étincelles blanches, la couleur de Céline.

Paniquée, elle retenta son incantation. Cette fois-ci ce ne furent pas des équations blanches qui sortirent des mains de Céline, mais des équations bleutées. Sa magie se mêlait avec celle de Dianka. Les ribambelles de magie se retournèrent contre la lanceuse de sorts et l’entourèrent, accélérant la transformation.

Céline se rendit compte que ses mains devenaient plus fines, plus claires et douces. Un vernis bleu vint se poser sur ses ongles qui s’allongèrent. Des bracelets aux couleurs azurées vinrent se fixer sur ses poignets.

Son visage était devenu un mélange entre le sien et celui de Dianka. L’effet était saisissant. Elle n’était pas totalement devenue la djinn, mais on pouvait voir dans ses traits qu’elle lui ressemblait énormément. La magicienne conservait certaines de ses anciennes formes au niveau du visage comme ses discrètes tâches de rousseur, même si elle ressemblait à présent à la soeur ainée de Dianka.

La poitrine de Céline gonfla et ses fesses s’arrondirent. Ses formes devinrent plus alléchantes, plus marquées. Perdant un peu l’équilibre à cause de cette nouvelle forme, la magicienne s’accrocha au grand miroir, son visage contre sa surface glacée.

Les picotements reprirent de plus belle. Ses vêtements blancs commencèrent à se mouvoir sur son corps et à changer. La nouvelle garde-robe de Céline apparut sans se presser, changeant soutien-gorge, culotte, robe et chaussures. Une magnifique robe bleutée pris place sur les hanches de Céline et ses ballerines blanches grandirent, devenant de magnifiques ballerines bleues clair à bouts ronds. Des pendants d’oreilles en saphir se fixèrent sur Céline, remplaçant les discrètes boucles qu’elle portait. Le maquillage se mit rapidement en place, achevant de faire de Céline, une apprentie djinn en herbe.

L’esprit fusionné de Dianka et de la lanceuse de sorts prit la place dans ce nouveau corps.

Céline n’était plus vraiment elle même, pas plus qu’elle n’était Dianka. Elle se souvenait de tout jusqu’à présent, de sa vie d’avant. Mais elle se sentait changée. Les connaissances de Dianka affluaient dans son esprit. Quant aux manies de Dianka, celles-ci avaient carrément supplanté celles de Céline.

La djinn lui demanda si elle était satisfaite.


“Je...ce n’est pas ce que j’avais demandé, mais...je me sens si bien maintenant...merci...”


(désolé du retard, mais je n'avais pas trop de temps, ni vraiment d'idées ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Dianka Jeni

Dianka Jeni

Masculin
Nombre de messages : 102
Age : 30
Camp : Neutre
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Re: Moment de détente et objet trouvé ! (PV)   Mar 19 Jan - 18:24

L’enchantement sur le corps de Céline semblait fonctionner comme sur des roulettes. Malgré sa légère panique, cela n’arrêta pas la transformation pour autant. Ses cheveux devinrent soyeux et bleus, ce qui influença la taille de ses mensurations ainsi qu’un changement de ses vêtements afin de ressembler à s’en confondre à ma sœur jumelle. Mais étions-nous totalement identiques ? Heureusement, non ! Certains traits de son visages avaient gagnés la bataille, ce qui gardait certains traits digne de l’apparence principale de la magicienne.

Cette transformation semblait être une torture pour elle au départ. Étais-ce douloureux ou n’étais-ce qu’un simple caprice ? Bref, je n’osa pas m’interposer face à cette métamorphose, sachant que rien ne pouvait arrêter un souhait jusqu’à la fin de la réalisation.

Pour ma part, tout en regardant la transformation se faire, je tentais tant bien que mal à gratter le rebord du maillot toujours collé à moi. La main entrant par le décolleté de ma robe, je grattai à l’aide mon ongle, espérant enlever cette couche de tissu qui avait fusionnée avec ma propre peau ! Mince ! Quelle plaie !

Pour sa part, la transformation de Céline fut finalement achevée. Possédant la chevelure, les habits et les attributs de l’originale Dianka Jeni, je fus sincèrement étonnée du résultat que ce souhait venait d’offrir. Céline, elle, niant que sa réponse était influencée par cette nouvelle mentalité, avoua se sentir mieux qu’avant, ce qui me fit plaisir à entendre. J’avais, encore une fois, créé une œuvre d’art sur deux pattes. Je ne pus m’empêcher d’applaudir à nouveau afin d’acclamer la puissance de mon don de génie.


- Perfecto Céline ! Tu possèdes désormais tout ce que je possède en matière de mode : l’apparence, les gouts, la connaissance des adjancements en matière de vêtements, tout ! Tiens ! Afin de tester tes nouvelles aptitudes, je vais te poser une question et tu devra me répondre ce que tu mettrais pour la situation. Tu es prête ?

Je réfléchis quelques instants afin de penser à une mise en situation de choix. Mes yeux s’illuminèrent à une idée :

- Voici une mise en situation ! Tu dois aller dans un événement sportif afin d’aller y encourager une équipe. Si tu veux les motiver ainsi qu’attirer l’attention, que porteras-tu ?

Je testais cette nouvelle superficielle, attendant d’entendre sa réponse, ne doutant pas qu’un tel souhait pouvait avoir des répercussions sur d’autres choses. Lesquelles ? Eh bien, alors que je m’amusais avec mon clône, la théillière qui me servait de prison personnelle et d’habitat s’Affolait, voyant deux Dianka Jeni devant elle ! Qui était la vraie ? Le récipient de thé ne savait plus sur qui se fier. Qui était la bonne ? Celle qui était assise ou celle debout qui se contemplait devant un miroir ?

La théillière désaxée, ne savait plus que faire face à cela. L’heure était venue pour elle de désigner une seule et même génie. Cette génie allait être désignée comme étant la vraie génie, respectant son devoir d’exaucer les souhaits de chacun de ses maitres. Usant de logique, le récipient de thé en conclut que la Dianka debout était probablement la bonne ! Non mais regardez-là ! Celle-ci tournoyait devant un miroir à admirer son apparence. Qui d’autre que Dianka pouvait faire cela ?

La théillière avait fait son choix. C’est alors que pendant que Céline eut terminée de donner sa réponse à la mise en situation de Dianka Jeni, un rayon bleuté frappa de plein fouet le corps de Céline. Cette poussée magique fit certainement tomber Céline de l’avant. Heureusement pour elle, de si gros attributs étaient là pour la faire rebondir une fois au sol et ainsi amortir sa chute.

Pour ma part, j’étais quelque peu perdu par ce que je voyais. Pourquoi ma théillière avait agi de la sorte. Pourtant, Céline n’avait rien fait de mal. Dépourvu d’expériences, j’ignorai tout sur le règlement des clônes génies. Il ne pouvait y avoir de maitres possédant la même apparence qu’un génie, à risque d’être confondu avec le vrai génie. Ce que j’ignorai aussi était que ce rayon était une sorte d’échange ! Une échange ? De tâches, bien entendu ! Il ne pouvait y avoir qu’un seul génie pour chaque objet magique. Céline avait été choisie comme nouveau génie, se retrouvant avec les pouvoirs que pouvaient posséder un vrai génie.

Qu’en était-il de moi ? Suite à l’incident, Céline m’enlevait tous mes pouvoirs, me laissant absolument rien, mis à part certaines choses venant de l’ancienne Céline. Quoi donc ? Croyez-le ou non ! Mon buste se dégonfla comme un vrai ballon. Cela fut suivi de mes cheveux qui retrouvèrent une couleur brune foncée au touché raide et quelque peu graisseux. Ma silhouette de rêve fondit comme une glace sur une plage. Dépourvus de buste pour tenir ma robe, ma silhouette chétive ne put soutenir ma robe, ce qui dévoila mon ventre maigre, toujours coincé de ce bikini qui me collait à la peau. Quelques rides apparurent. Me touchant le visage, je fus horrifié de découvrir un tel changement.


- NON NON NON !!!!

Je fonca vers le miroir qu’empruntait Céline pour se contempler. Ces changements morphologiques ne furent pas les seuls. Oh non ! Mes yeux prirent une forme féline à leurs tours. Des canines s’aiguisèrent à l’intérieur de ma bouche. Je me transformais lentement en chimère. Je venais de me mettre encore plus les pieds dans les plats. Je tourna vers Céline afin d’exprimer ma grande panique :

- MAIS QU’EST-CE QUI S’EST PASSÉ ?!? JE SUIS UNE CHIMÈRE À CAUSE DE TON SOUHAIT !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Céline Mytheiril

Céline Mytheiril

Masculin
Nombre de messages : 111
Age : 27
Camp : Aucun pour l'instant
Date d'inscription : 15/07/2009

MessageSujet: Re: Moment de détente et objet trouvé ! (PV)   Mer 3 Fév - 13:50

Ce que Céline avait ignoré jusqu’à présent, c’est que la personnalité de Dianka était bien plus forte que la sienne. D’un naturel très discret, la magicienne ne pouvait rien contre exubérance de la nouvelle Dianka implantée dans son cerveau. Celle-ci pouvait donc s’exprimer librement, ou presque. De toute façon, les deux personnalités avaient fusionné, pour le meilleur, et surtout pour le pire...

Céline se sentait extrèmement bien. Influencée par la personnalité de Dianka, elle ne remarqua même pas la djinn en train de gratter le maillot fermement collé à sa peau. L’ex-magicienne était préoccupée par autre chose : son corps. Il était parfait, sous tous les angles, tous les aspects. Il y avait pourtant un hic : son vernis !!! Il était trop pâle comparé aux couleurs de ses vêtements.

Horreur !!! Comment avait-elle pu rater ce détail, ce petit détail de rien du tout qui devenait dans son esprit la pire des hérésies ? Le vernis était TROP pâle !!! Ca se voyait ! Cela rompait totalement avec l’harmonie des couleurs de sa tenue. C’était inacceptable.

L’ancienne Céline tenta de se contrôler. Pourquoi pensait-elle à une chose aussi futile et superficielle alors qu’elle venait de se transformer en une réplique de son amie ?

Elle essaya de penser à autre chose. Il fallait rester lucide, ne pas se laisser envahir par une idée aussi stupide que le camaïeu d’un vernis. Ses mains se crispèrent, elle luttait pour se contrôler. Il ne fallait pas qu’elle pense au vernis, pas au vernis, surtout pas au vernis qui rendait horrible ses mains, qui faisait de sa tenue une aberration colorée, qui faisait d’elle une femme “from beyond”, fringuée comme un sac à patates.

Céline n’y tint plus. Elle fit apparaître dans sa main un petit flacon de vernis d’un bleu pur et s’appliqua le pinceau coloré sur ses ongles, et ce avec la plus grande des précisions.

La sensation de frustration s’était apaisée, la magicienne se sentait nettement mieux. Elle fit sécher son vernis assez rapidement, en soufflant délicatement dessus.

“Perfecto Céline ! Tu possèdes désormais tout ce que je possède en matière de mode : l’apparence, les gouts, la connaissance des agencements en matière de vêtements, tout ! Tiens ! Afin de tester tes nouvelles aptitudes, je vais te poser une question et tu devra me répondre ce que tu mettrais pour la situation. Tu es prête ?

-Oui je suis prête ! Pose moi la question que tu veux, je pense pouvoir réussir !”

Et Dianka posa sa question. Céline l’écouta attentivement puis répondit en toute franchise :

“Hum...si je devais aller encourager une équipe...mmmmh, je pense que je porterai des vêtements aux couleurs de cette équipe. Vu que je maîtrise la magie, je pourrai ajouter des effets pyrotechniques magnifiques, des bruits, de la musique, des paillettes, des banderoles et ooooh une équipe de pom-pom girls !!! Ca serait génial une équipe de pompom girls !!! Avec de superbes cheveux blonds, des vêtements coordonnés et tous les accessoires ! Il faudrait aussi un bon public ! Qu’en penses-tu ?!”

Céline s’était trop emportée. Déjà, elle tirait des plans sur la comète. Ca ne lui ressemblait pas du tout. Absolument pas. La personnalité de Dianka s’exprimait sans qu’elle s’en rendre compte. L’ex-magicienne attendit alors la réaction de Dianka.

*J’espère que c’est juste*

Elle n’eut pas le temps de voir la réaction de Dianka.

En effet, ce que Céline n’avait pas prévu, et encore moins la djinn, c’était que son souhait avait un revers de médaille assez sérieux. Sans qu’elle ait eu à faire quoi que ce soit, la jeune femme fut frappée par un éclair bleu. Projetée à terre, sa chute fut amortie par son fessier. Etre Dianka avait du bon dans ce sens.

La magicienne à terre se sentit nauséeuse. Quelque chose ne tournait pas rond. Une étrange sensation l’envahissait. Une magie nouvelle s’insinuait en elle, changeant peu à peu ses pouvoirs. Dans un effort vain, la magicienne tenta de faire apparaître ses équations magiques.

Horreur, celles-ci s’étiolaient avant même d’avoir atteint le visage de la magicienne ! A la place, une énergie nouvelle s’emparait d’elle. Une énergie qu’elle avait déjà expérimenté à titre de cobaye...l’énergie magique de Dianka : la magie des djinns.

Mais comment était-ce possible ?

Céline tourna les yeux vers l’origine du rayon magique. Un mince rayon bleuté presque transparent partait de sa cheville droite et se dirigeait vers...LA THEIERE DE DIANKA !? Pourquoi était-elle liée à la théière de la djinn. Seuls les génies pouvaient être liés à un objet pareil et...elle en était devenue une ! Son voeu lui avait permis d’outrepasser la règle des djinns qui les empêchait de céder leur place par des moyens directs.

Devenir exactement pareille que Dianka, c’était s’attribuer aussi ses pouvoirs et sa fonction de faiseuse de voeux.

Céline était devenue une djinn, avec tous les avantages et toutes les contraintes de cette charge.

“Mais qu’est-ce qui m’est arrivée !!!? Je suis devenue un génie !!!! Non non, ça devait pas se passer comme ça !!!”

La nouvelle djinn se releva d’un bond et attrapa la théière dans ses mains. Elle tenta tout ce qu’elle put pour se débarasser du lien invisible qui la maintenait à la théière. Malheureusement, même la magie cédée par Dianka ne parvenait à la séparer de la théière. Céline tenta même de fracasser l’objet sur le sol, mais celui-ci rebondit dessus comme une balle en caoutchou et lui revint dans les mains. Rien à faire, la théière maudite résistait à tout.

Mais le pire, ce fut pour la pauvre Dianka. Celle-ci se retrouva sans ses pouvoirs et pire encore....sans son apparence ! Il ne pouvait y avoir qu’une génie nommée Dianka dans ce monde, de même qu’il ne pouvait y avoir qu’une Céline. L’équilibre devait être restauré et la magie avait choisi de combler le vide créé par l’absence de Céline en transformant l’ex-génie.

Dianka devint exactement comme la Céline qui se tenait dans cette pièce il y avait une demi-heure. Elle gagna tous les pouvoirs de la magicienne, mais aussi sa transformation chimérique. Céline se recula, effrayée par ce spectacle. Ca n’aurait jamais du se passer comme ça. Dianka peinait à maintenir la robe qui lui serrait la taille quelques secondes auparavant. Toujours coincée dans son bikini bleu, Dianka semblait pour le moins embarassée, si ce n’est paniquée.

“MAIS QU’EST-CE QUI S’EST PASSÉ ?!? JE SUIS UNE CHIMÈRE À CAUSE DE TON SOUHAIT !!!!

-Je vois ça !!! Et moi je suis devenue une djinn, s’exclama-t-elle d’une voix qui n’était plus la sienne, mais qui possédait désormais une pointe de celle de Dianka.”

Les deux femmes étaient désemparées. Il n’existait aucun moyen de revenir à la normale, autrement que par des moyens détournés, que les deux comparses devaient découvrir avant de perdre leurs personnalités. Car si Céline devenait Dianka, l’inverse était vrai maintenant.

*Ce bleu ne lui va pas du tout, c’est affolant. Elle devrait vraiment lui changer de couleur, quoiqu’un bikini pour ce corps, ça ne lui va vraiment pas ! Il faudrait trouver quelque chose de mieux....mais qu’est-ce que je raconte ! Je suis en train de perdre la boule, il y a plus grave. Allez, ressaisit-toi ma pauvre Dianka, euh...Céline ! Je suis Céline, pas Dianka ! Il ne faut pas que je l’oublie, ne pas oublier qui je suis, sinon je suis foutue...*

Céline reprit ses esprits et vint se porter à hauteur de Dianka. La jeune femme ota le collier après avoir pris les précautions d’usage nécessaire puis le tendit à son amie.

“Prend mon collier, tu en auras surement plus besoin que moi, en attendant de trouver une solution.”

Du haut de ses ballerines bleues, Céline n’en menait pas large. Comment allait-elle vivre maintenant ? Comme une djinn ? Elle allait devenir Dianka sans même s’en rendre compte. Déjà, elle en avait les manies et elle avait du mal à se concentrer sur autre chose que les détails physiques du monde alentour.

*Je dois restée concentrée, il faut que je nous sorte de là, mais comment ? Oh et puis, ces fichues ballerines me font mal aux pieds...et puis, pourquoi je porte des ballerines d’abord ?!*

Céline se concentra et, grâce aux connaissances de Dianka en matière de magie, parvint à transformer ses ballerines bleutées en de magnifiques chaussures à talons. Elle fit quelque pas, merveilleux, elle pouvait marcher sans tomber avec. Elle possédait le maintien extraordinaire de Dianka. Sans qu’elle s’en rende compte, elle commençait à perdre sa mémoire et à prendre les plus petites manies de Dianka. Si la situation durait trop longtemps, elle allait finir par perdre la raison.



(Désolé si c'est un peu long, mais c'était pour me rattraper de tout le retard que j'ai accumulé )
Revenir en haut Aller en bas
Dianka Jeni

Dianka Jeni

Masculin
Nombre de messages : 102
Age : 30
Camp : Neutre
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Re: Moment de détente et objet trouvé ! (PV)   Mar 23 Mar - 0:18

HJ : Oh mais qu'est-ce que c'est que cela? Une réponse? Oh oui oui! Et j'ai mis les bouchées doubles en plus! Mon inspiration revient, douce Céline! ^_^ Profites de cette réponse de 3 pages! XD Je rattrapes le temps perdu! ^^

*C’est impossible ! Ce doit être un cauchemar ! Un horrible et interminable cauchemar !*

Je n’arrivais pas à croire ce que mes yeux voyaient. Nos rôles avaient été inversés. Alors que Céline accumulait tous les cotés positifs de ce que pouvait avoir une génie (beauté, pouvoir infini, peau soyeuse et bustier bien garni), j’étais lentement en train de tomber dans le fin fond du gouffre, voyant ma silhouette se maigrir, ma poitrine se rétrécir tel un ballon qui se dégonfle, mes cheveux devenir de plus en plus gras, etc. J’eus même une certaine difficulté à m’exprimer lorsque je me mis à paniquer sur la situation. Cette nouvelle dentition que m’avait offert cette transformation subite m’empêcha de bien prononcer chacun des mots que je tentai de sortir de ma bouche.

De plus, plus aucun vêtement ne me faisait. Même pas cette robe qui serrait le corps il y avait à peine quelques minutes. Par chance, ma malchance devenait une certaine chance en d’autres termes. Heureusement, je possédais un maillot qui me collait à la peau, cachant ainsi mes atributs féminins qui ne se résumaient qu’à une petite colline toute ratatinée. Ce n’était cependant pas le grand luxe. Aucun homme n’allait saliver à cette vue du monstre que j’étais devenu. Les yeux désormais jaunes, j’allais certainement en faire fuir plus d’un.

Le souffle coupé, je tremblotais, du au traumatisme de cette histoire totalement délirante. Mon corps ! Mon si charmant corps ? Ou était-il passé ? J’avais de quoi être perturbé. Durant toute ma vie de génie, jamais je n’avais osé franchir les limites de la laideur. J’avais à la longue acquis une personnalité ne favorisant que les belles choses, le matérialisme, bref, les plaisirs des yeux.

Heureusement pour moi cependant, j’avais toujours quelqu’un sur qui compter. Céline, malgré cette nouvelle apparence, possédait un minimum de bonté. Elle voyait en moi cette vieille peau au visage démoralisé et à l’air battu. Elle s’approcha de moi, inquiète par ma situation. D’une voix roque, je ne pus m’empêcher de dire :


- Tu m’as volé ma vie, Céline ! Je n’ai jamais demandé cela ! Tu portes mes robes, mes souliers, MA POITRINE !!! Comment ne pas être sur le choc ?

Mon cas était en effet désespéré. Céline se trouvait devant une pauvre fille qui donnait l’impression d’être une maniaque en manque d’une certaine drogue. Je voulais retrouver ma beauté. Malheureusement, cela me perturbait au point d’en devenir folle.

Mais Céline comprit automatiquement mes craintes. Voici donc qu’elle délia son collier, me le tendant ainsi afin que j’en fasses bon usage. Voyant le pendentif se rapprocher devant moi, je finis par me calmer, retrouvant ainsi mon sang froid. Levant les yeux vers la nouvelle génie, je bafouilla un maladroitement à cause de mes canines :


- Merchi Chéline…

À cette idée de retrouver une beauté au plus vite, je m’empressa d’attacher le collier autour de mon coup. Il n’était pas question que je passes une minute de plus sous cette laideur atroce. Une fois L’attache fixé derrière mon cou, il me resta cependant le choix des options. Apparence normale, coquine, aléatoire ou par défaut ? À analyser la situation, il était sur que l’option « par défaut » était à oublier. Je ne voulais plus rien savoir de cette apparence de démon poilu qui me pourrissait la vie. Apparence normale alors ? Hors de question ! Je voulais à tout prix retrouver mon poste de Dianka ! Je ne voulais pas me retrouver dans le corps d’une femme ordinaire. Apparence coquine alors ? Franchement, qu’est ce que ce bijou allait trouver de coquin sur une fille chimère au bikini tatoué sur le corps. Non ! Mon choix fut radical. J’opta pour la manière la plus suicidaire : l’apparence aléatoire !

Et vlan ! D’un doigté sauvage, j’appuya sur le bouton de l’option, ce qui fit jaillir une intense lumière qui inonda la pièce subitement. C’est à cet instant que je sentis mon corps se changer de nouveau en une apparence d’emprunt. Mais en quoi le collier allait-il me transformer ? Seul el hsard pouvait le savoir.

Heureusement, ceux qui étaient spectateurs de cette scène assistèrent à un spectacle de choix. Mon corps sembla retrouver quelques formes digne d’une fille moyenne. Ce qui fut curieux cependant fut la suite. Tout mon corps fut recouvert d’une tenue en latex rose. Je fus recouvert du cou aux chevilles, serré par ce matériau qui ne cherchait qu’à faire seconde peau à ma silhouette. Mais, par chance, il y avait du bon. Mes yeux passèrent du jaune rose, de même que mes cheveux qui devinrent soyeux et prirent une couleur rose, adjancé à tout l’ensemble.

La lumière se tamisa pour laisser place à une fille rose bonbon assise sur un banc. Cependant, il y avait un bémol. Mon buste avait prit une grosseur inimaginable. Me baissant la tête pour voir le résultat, je fus découragé.


- Note à moi-même : ne plus jamais prendre la fonction aléatoire ! C’est une plaie cette option !

J’avais désormais de la difficulté à voir mes pieds et même à baisser le menton, de quoi devenir malade. Je voulais devenir Dianka Jeni et non ces filles névrosées qui veulent absolument se munir de la plus grosse poitrine sur terre.

Il était temps de parler à cette Céline de la situation. Je voulais reprendre mon apparence à tout prix. S’il fallait que j’affrontes la tempête, j’allais le faire. Je me releva d’un pas décidé, séparant ainsi mon fessier du siège. Mais cette action causa un événement encore plus bouleversant. Mon buste reprit soudainement une taille normale.


- Huh ?... Mais c’est étrange ca… ils étaient pourtant…

Muni d’un réflexe, je me mis à les écraser, ignorant ce qui se passait. Mais cette action causa automatiquement l’expansion de mon arrière train qui se mit à grossir comme si de l’air circulait entre des deux parties du corps. Je tourna la tête, perturbé par ces fesses d’éléphants que j’avais désormais. Je lâcha automatiquement ma poitrine, ce qui redonna ainsi ma silhouette d’origine. Les yeux pétillants d’horreur, je ne pus que m’empêcher de réagir à voix haute :

- MAIS C’EST QUOI CE DÉLIRE ?!? CE COLLIER M’A CHANGÉ EN FILLE CAOUTCHOUC !!!

Folle de rage, je me dirigea vers la fausse Dianka, me positionnant ainsi à une distance si proche entre nos visage que nos corps se frictionnaient désormais, créant ainsi l’expansion de mon derrière.

- J’espère que tu as vu ce qui m’arrive, Céline ! Ton souhait n’a fait que me maudir !

Je demandais à ce qu’on vienne s’occuper de moi. Malgré le fait que j’étais redevenue belle, je ne voulais pas que mes atouts soient aussi débalancés qu’ils étaient désormais. Cette personnalité de Céline s’imprégna lentement en moi, me rendant ainsi offensive et plus fonceuse, cela dit, moins superficielle.

Collé à Céline, je réfléchis à une solution. Cette solution se trouvait à coté de nos pieds : la théière. Si celle-ci avait inversé les rôles, il devait certainement en être de même concernant le rôle du maitre et du génie. Ne perdant pas une minute, envahie par la rage, je m’empressa de m’empara de la théière, la serrant fermement contre moi, ce qui fit cette fois-ci bomber mes bras, me donnant ainsi la silhouette d’une femme musclé.


- Bon ! Nous allons essayer ceci ! Si tu es désormais le génie et que je suis désormais toi, j’imagines avec toute logique que nos rôles concernant cette théière ont aussi changés, ce qui fait de moi ta maitresse, vrai ?

Je laissa Céline répondre.

- Bon ! Comme premier souhait, c’est tout simplement une vengeance personnelle ! J’aimerais que tu te transforme en femme caoutchouc aussi. Je ne veux pas être la seule à vivre cette humiliation. Tu as assez joué à la princesse désormais ! Ensuite, nous règlerons notre problème avec un autre souhait ! Allez !

Ma nouvelle personnalité me rendait ainsi moins patiente et moins tolérante.
Revenir en haut Aller en bas
Céline Mytheiril

Céline Mytheiril

Masculin
Nombre de messages : 111
Age : 27
Camp : Aucun pour l'instant
Date d'inscription : 15/07/2009

MessageSujet: Re: Moment de détente et objet trouvé ! (PV)   Dim 28 Mar - 21:27

Céline était quelque peu décontenancée par ce qui se passait sous ses yeux. Dianka venait de se transformer en femme caoutchouc sous ses yeux. Et rose qui plus est. Du rose pour elle ? C’était risible. Ca ne lui allait pas du tout. Dans son esprit superficiel qu’elle ne contrôlait absolument pas, Céline ne pouvait s’empêcher de penser qu’un mélange de vert et de blanc aurait rendu son teint meilleur.

*Hum…en plus cette tenue ne lui va pas du tout ! Entièrement rose…Encore, le bleu se suffit à lui-même, j’en suis la preuve vivante, mais pas du rose complet. C’est vraiment du n’importe quoi ce collier. Son physique s’est peut etre amélioré, mais question goût vestimentaire, y’a du boulot. Je peux sûrement arranger ça avec un sort. Oh, elle serait si mignonne avec un mini-short et des ballerines !*

Céline prit conscience que l’esprit de Dianka était devenu de plus en plus présent dans ses pensées, l’empêchant de réfléchir à autre chose que le physique de Dianka et à comment l’améliorer. Ca bossait dur dans la tête de la magicienne pour trouver des solutions, mais elle était totalement à côté de la plaque.

Notre magicienne secoua à nouveau la tête, faisant voler ses cheveux bleus dans tous les sens. Des cheveux si beaux et si doux. Elle avait bien fait d’en prendre soin depuis qu’elle était devenue génie. Depuis quand était-elle une génie déjà ? Elle ne savait plus vraiment. Céline avait du mal à se rappeler. Attrapant de sa main manucurée sa crinière, elle noua sa chevelure avec un anneau bleu flashy afin d’éviter d’être gènée.

*Mais qu’est-ce qu’il m’arrive ? Pourquoi j’ai cette impression de superficialité ? Je pense à des choses qui sont tellement stupides. C’est horrible…Mais…qu’est-ce que je suis belle ! »

Céline posa ses mains sur sa poitrine, enchâssée dans la soie de sa robe bleue. N’était-elle pas merveilleuse, en comparaison de la fille en caoutchouc rose qui ne faisait que lui crier dessus depuis tout à l’heure ? Du caoutchouc, c’était tellement passé de mode ! Mais vraiment…quelle idée d’utiliser la fonction aléatoire du collier ? Autant appuyer à nouveau dessus !

La nouvelle djinn allait proposer son idée, mais Dianka la pris de court. Elle lui avait volé sa théière ! La théière de Céline ! C’était inacceptable, mais Céline était liée par le serment des djinns à présent, et ne pouvait qu’obéir.

-C’est malheureusement vrai ! Que veux-tu de moi ? Devenir plus belle ? Tu sais, je peux arranger ton apparence ! Il suffirait simplement de formuler le vœu inverse. Je pourrai faire de toi une sublime demoiselle tu sais ! Ou une princesse ! Tu serais tellement mignonne avec d’autres vêtements et une nouvelle apparence !

Mais non, Dianka ne voulait pas de telles choses. Elle souhaitait se venger de la magicienne qui lui avait pris son apparence et son statut…en plus de sa magie. Céline faillit défaillir quand Dianka lui demanda de devenir elle-aussi une femme caoutchouc.

-Non…je refuse ça !

Malheureusement pour Céline, elle n’avait pas le choix. Dianka était devenue sa maîtresse à présent et elle n’eut d’autre choix que de lui obéir. La magie s’opéra rapidement et Céline se recouvrit d’une matière semblable au latex, mais d’un bleu azuréen.

« Satisfaite ? »



(Désolé, je n'ai pas pu faire mieux. Manque d'idées, et pas trop de temps T___T)
Revenir en haut Aller en bas
Dianka Jeni

Dianka Jeni

Masculin
Nombre de messages : 102
Age : 30
Camp : Neutre
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Re: Moment de détente et objet trouvé ! (PV)   Lun 29 Mar - 23:10

Tenant la théillière entre les mains me donnait le droit de demander tout ce que je désirais au monde. Pour la première fois, j’étais celle qui commandait plutôt que la génie qui devait tout exaucer. Je devais en profiter. Ce souhait était d’ailleurs le tout premier que Céline était sur le point d’exaucer. Aussi bien en profiter ! Elle s’empressa à me suggérer des solutions simplistes afin d’en venir à bout de ce corps débalancé qui ne cessait de gonfler à un autre endroit à cause d’une pression quelquonque. Mais mon choix était deéja fait ! Ce souhait, j’osa même le dévoiler à l’aide de ces lèvres caoutchouteuses qui faisaient le tour de ma bouche.

Entendant cela, Céline s’obstina à refuser ce souhait. Il n’était pas question que l’on vienne gâcher son beau minois. Oh que non ! Mais heureusement pour moi, je savais ce qui allait suivre. Ayant connu l’univers de génies pendant près d’une dizaine d’années, je savais qu’un génie n’était jamais en mesure de prendre des décisions face aux souhaits de leurs maitres. Ce que souhait vienne les toucher, il devait être exaucé.

Je fixa Céline d’un regard foudroyant, hâtive d’une telle vengeance.


- Trop tard, Céline ! Ton destin est tracé !

C’est sur ces paroles que je remarqua un petit faisceau bleuté d’éclairer sur le cuir chevelu de la nouvelle génie. Ce rayon se mit à s’étendre sur le corps superficiel de l’ancienne sorcière, passant des cheveux pour ainsi se terminer vers les pieds. Passant par-dessus chaque recoins, la magie du souhait ne sembla pas être efficace. À première vue, on ne pouvait dire avec certification que Céline était devenue à son tour une femme caoutchouc, tout comme sa maitresse sur le bord de la haine.

Je voulais en avoir le cœur net. Sans aucune gêne, j’avanca le bras en direction du colet décolleté de la génie afin de m’emparer du rebord. Mes doigts tout aussi caoutchouteux se frottèrent contre la matière du tissu de la robe bleu qui recouvrait Céline. Ce touché, c’était sans aucun doute du latex. J’étais prête à y mettre ma main au feu.

Céline ne fut que totalement dérangée face à ma soif de vengeance. Étais-je si satisfaite ? Je lui renvoya un regard amusé alors que je tirais le collet de sa robe afin de l’étirer d’au moins un mètre d’elle. Atteignant cette trajectoire, je relâcha le vêtement qui vint se claquer contre la peau en latex de la génie.


- Très satisfaite ! Pas mal comme premier souhait ! J’estime que mon premier souhait à vie est une belle réussite ainsi qu’une source d’amusement.

Je disais ces choses tout en m’amusant à donner de mini coups de points sur la poitrine de Céline qui ne faisaient que dribler sur le torse de la génie habillée de bleu. Peut être que cette impolitesse allait atteindre l’égo de Céline. Personnellement, je m’en moquais. Ce changement de rôle si soudain m’avait rendu aussi irritable qu’un pitbull. Je réclamais mon du, même s’il fallait que je fasses payer tout ceux qui semblaient vouloir m’en empêcher.

- Bon ! Jusqu’à ce que j’aie retrouvé mes fonctions de génie, tu vas rester comme ca ! Ca t’apprendra à faire des souhaits qui ne font qu’empirer les choses ! Mais pour le moment, j’aimerais bien que tu annules l’effet de ce collier pour m’offrir une beauté des plus soignées. Ce collier ne vaut pas deux balles !

Sans appuyer sur le mode « par défaut », je me dépêcha d’enlever ce collier afin de le mettre de coté. Entre la laideur d’une chimère et la beauté d’une fille latex, je préférai ressembler à un ballon en forme de fille gonflé à l’hélium.

Mais curieusement, l’élocution du second souhait fut fortement différent à ce que pouvait habituellement demander la DIanka d’origine.


- Je souhaite que tu m’offres une nouvelle apparence ! Là-dessus, je te fais confiance ! Mais ne viens pas m’envahir de bleu. Berk ! Trop, c’est comme pas assez ! Mais fais gaffe ! Je fais confiance à ton bon gout car si c’est horrible ! je n’hésiterai pas à continuer de faire ma méchante fille !
Revenir en haut Aller en bas
Céline Mytheiril

Céline Mytheiril

Masculin
Nombre de messages : 111
Age : 27
Camp : Aucun pour l'instant
Date d'inscription : 15/07/2009

MessageSujet: Re: Moment de détente et objet trouvé ! (PV)   Mar 6 Avr - 19:05

Céline ne tenta même pas de répliquer aux agressions de Dianka sur son corps. C’était totalement inutile. La magicienne devenue djinn avait perdu sa liberté en donnant à Dianka la possibilité de devenir sa maîtresse. De plus, les troubles mentaux qui agitaient son esprit l’empêchaient de se concentrer pleinement. Les manies et les manières de penser de la Dianka originelle prenaient le dessus sur toutes ses considérations. Ca devenait un véritable capharnaüm dans sa caboche.

Et puis, il y avait la théière, l’objet magique qui la reliait à sa fonction de génie, et accessoirement, la renvoyait à sa condition d’esclave des désirs de la femme caoutchouc qui se tenait devant elle. Céline resta de marbre tandis que Dianka manipulait le nouveau corps en latex de la pauvre djinn. Cela ne lui faisait ni chaud ni froid, tant les conflits mentaux agitaient son esprit.

Notre pauvre ex-magicienne se faisait martyriser par une Dianka enragée, ivre de vengeance, et ça ne lui faisait ni chaud ni froid. L’esprit de Céline était dans une phase incertaine. Il oscillait entre devenir Dianka, rester Céline, ou devenir une nouvelle entité. Les trois parties n’étant pas d’accord pour se partager le même corps, elles n’avaient rien trouvé de mieux que de s’affronter dans sa tête, ce qui avait mis notre thaumaturge transformée en caoutchouc mou dans un état second.

Elle ne savait plus vraiment où elle en était.

Finalement, une des trois parties s’imposa dans le corps de Céline. Ce fut Dianka qui terrassa les deux autres. Elle n’était plus Céline, et encore moins un amalgame des deux esprits. La nouvelle titulaire du corps enferma les deux autres à double-tour et commença à s’installer dans la place. Les souvenirs de Céline furent modifiés à vitesse grand V. Ne désirant pas faire dans la demi-mesure, mais consciente du fait que ce nouveau corps avait un passé, l’esprit de Dianka arrangea les souvenirs de Céline comme ça lui chantait et s’octroya un nouveau nom.

Elle n’était ni Céline, ni réellement Dianka.

Elle était Diane.

« Soit, si c’est ce que vous désirez maîtresse ! »

Diane appuya bien le « maîtresse ». Ironie de la situation, celle qui donnait autrefois les ordres se retrouvait esclave de la volonté d’une autre. La djinn secoua ses cheveux bleutés et frappa dans ses mains. La magie bleutée des djinns jaillit des mains ouvertes de la nouvelle prisonnière de la théière. Les myriades d’étincelles se dispersèrent dans les airs et volèrent vers Dianka. Lesdites étincelles se concentrèrent en un rayon d’énergie qui frappa la victime de plein fouet, la projetant sur le sol.

Le rayon bleuté s’infiltra dans le corps de l’ancienne djinn, détruisant lentement le caoutchouc qui composait le corps de Dianka. Son être redevint de chair et d’os, enfin, à première vue, c’était le cas. Céline n’avait aucune envie de toucher. Si ça avait été le cas, elle avait de grandes chances d’être prise dans le rayon et de se transformer aussi.

Les premiers changements furent immédiats. Le corps de Dianka se mit à grandir de quelques centimètres. Les courbes de son corps prirent plus de prestance, plus de tonus. Ses jambes devinrent élancées et lisses en un clin d’œil. Ses hanches prirent du volume, et son fessier une tournure agréable. L’éclat bleuté s’intensifia, pigmentant la peau de la nouvelle Dianka. Son épiderme devient plus clair que le teint cuivré qu’avait Céline. Sa poitrine, autrefois inexistante, prit du volume, jusqu’à être d’une taille à rendre jalouses les dames du monde, sans devenir excessive.

Le visage de Dianka se modifia de façon extraordinaire. Ses formes devinrent plus fines, plus affirmées. Des taches de rousseurs apparurent sur son nez et ses pommettes, rendant son visage plus agréable. Ses yeux roses devinrent deux émeraudes brillant d’un éclat parfait. Ses cils s’allongèrent un peu, conférant une ombre mystérieuse à ses yeux verts. Sa bouche prit une forme plus pulpeuse et plus rosée qu’avant.

La magie fit voler les cheveux de Dianka sous l’effet d’une brise magique. De bruns sales, ils passèrent au roux le plus beau, parsemé de mèches noires. Prenant du volume, ils tombaient en cascade sur les épaules de la jeune femme.

La transformation physique s’arrêta quand la magie curative eut complètement lissé et soigné les impuretés du nouveau corps de Dianka. Un peu comme une cure de jouvence accélérée.

L’éclat bleuté ne cessa pas pour autant. Non content de transformer physiquement la nouvelle magicienne, il fallait lui donner une allure digne de sa nouvelle apparence. Les vêtements fondirent comme neige au soleil, formant une sorte de pâte beige-grise ignoble, reliquat de ce qu’étaient les vêtements de Dianka auparavant. Puis, sous l’action de la magie des génies, la pâte se dispersa sur le corps de l’ex-djinn assommée.

La dernière transformation commença. La pâte se modifia, se tordit, s’aplanit, … En l’espace d’un instant, la boue informe sembla posséder un semblant de conscience. Puis, elle se figea sur Dianka. Peu à peu, les nouveaux vêtements apparurent sur l’heureuse magicienne. Des collants noirs vinrent enserrer délicatement ses jambes élancées. Un haut décolleté vert pomme brodé de motifs réalisés au fil d’or vint s’enchâsser autour de ses hanches et de sa poitrine, laissant ses épaules et son buste à nu. Le haut était serré sous la poitrine par un ruban noir et tombait jusqu’à la taille. Les manches du haut descendaient jusqu’aux poignets de Dianka. Des bracelets en or très stylisés apparurent sur les poignets de la jeune femme, un à chaque bras.

Une jupe beige foncé apparut au niveau des hanches de Dianka, tombant jusqu’à mi-cuisse, retenue par une ceinture en cuir clair assez épais fermée par une boucle en or patiné. Ce furent au tour des chaussures d’apparaître. De magnifiques escarpins beiges à boucles vertes chaussèrent en un instant les pieds de la jeune femme. Le talon était de bonne taille, assez agréable pour marcher, et mettant en valeur la nouvelle féminité de Dianka. Mais en son fort intérieur, Céline doutait que la pauvre fille puisse marcher correctement avec. Elle allait devoir tout lui apprendre.

Des pendants d’émeraudes vinrent se fixer sur ses oreilles et le maquillage apparut de lui-même. Un rouge à lèvres beige du même ton que les chaussures et la jupe, avec un fard vert pâle pour les paupières.

L’éclat bleuté retomba, appliquant une dernière touche sur l’esprit de Dianka. Modifiant quelques traits de son esprit avant de disparaître, l’effet resterait une surprise pour les deux jeunes femmes, qui ne savaient pas du tout à quoi s’attendre.



Diane croisa les bras d’un air contrit. Elle ne voulait pas rester en caoutchouc pour toujours. Elle avait bien mieux à faire. Premièrement, changer ce bleu vif qui lui collait à la peau. Cela n’allait pas du tout avec l’image qu’elle voulait donner.

« Satisfaite maîtresse ? Si je puis me permettre, je ne veux pas rester en caoutchouc. Oh et ces talons vous vont à ravir. Essayez de marcher avec pour voir !!! Je suis curieuse !!!»
Revenir en haut Aller en bas
Dianka Jeni

Dianka Jeni

Masculin
Nombre de messages : 102
Age : 30
Camp : Neutre
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Re: Moment de détente et objet trouvé ! (PV)   Ven 9 Avr - 0:34

Et vlan ! En moins de temps qu’il ne fallait dire le mot « Juridiquement », mon corps fut propulsé à terre. Ce rayon qu’avait envoyé la Céline aux cheveux bleus ne faisait donc pas de pitié sur tout ce qu’elle touchait. Mon arrière train amortit ma chute, me retrouvant ainsi assise par terre. C’est à ce moment précis que je commençai à ressentir tous ces changements.

Tout en me relevant, je ressentis les molécules de mon corps se rétablir, rendant ainsi mes os à leur solidité d’origine. Je tâtonnai mon avant bras afin de m’en assurer. Ouf ! Quelle joie j’avais de retrouver cette stabilité corporelle. Être une femme élastique n’allait malheureusement pas m’aider à avancer dans la vie. Voyant que mes pieds étaient à nouveaux stables, je me releva sur mes deux pieds, laissant ainsi la suite de la métamorphose se produire.

Me tenant le dos droit, je remarqua cette croyance subite qui me fit gagner quelques centimètres. Sur le coup, regarder par terre me donna quelques nausées, suite à mon vertige. Mais la suite allait devenir encore plus intéressante. Ma silhouette sembla se prononcer, rendant ainsi mes jambes ainsi que mes fesses plus lisses et par le fait même plus désirables à regarder. Je passa la main sur elles, me rendant compte de la précision du rasage. Wow ! Cette nouvelle génie se donnait à fond. Par chance, ce n’était pas tout.

Accompagnée par une lumière intense, ma peau devint plus pâle. Et mon buste ? Inutile de dire qu’avec tout ce volume, cela créa un étirement du chandail qui me recouvrait le haut du corps. Mes vêtements n’étaient plus élastique. J’espérais donc une modification des vêtements au plus vite, de peur d’arracher mon uniforme par ces intenses courbes. Mais alors que je tentai de laisser respirer ma peau en tirant sur mon haut d’uniforme rose, mon visage se transforma lentement, changeant de beaucoup la morphologie de mes traits faciaux : nez, yeux, cils, lèvres, etc.

Mais alors que je tentai de détâcher quelques boutons, un coup de vent me surprit, faisant ainsi raidir mes muscles par surprise. Ce vent n’était qu’une machination de la génie Céline, désormais nommée Diane. Ce petit tour de passe passe n’était qu’un motif afin de recolorer mes cheveux roses en cette fabuleuse teinte rousse qui se dessina, commencant du cuivre chevelu afin de descendre juqu’au bout de chaque cheveux sur ma tête. Voir ces cheveux roux pour la première fois me rendirent bouche bée. Je vivais pour la première fois quelque chose d’unique. Je me transformais en quelqu’un d’autre. Laisson tomber cette Dianka Jeni superficielle à l’os. Une nouvelle femme était sur le point de naitre. Je percevais ces manipulations génétiques me transpercer le cœur plus fort qu’à l’habitude. Pour une première fois, je n’avais aucun contrôle sur la situation. Ma beauté n’en dépendait que sur ma coéquipière et personne d’autre.

Soudain, plus rien n’arriva, laissant ainsi un petit délai entre la transformation physique et la transformation vestimentaire. Pour ma part, je ne pus m’empêcher de fixer Diane du regard, étouffée par ces vêtements trop petits pour mes nouvelles mensurations. Le corps tout raide, je tenta une approche :


- Euh… Céline ? J’espère que ce n’est pas tout ?

Heureusement, la machine se remit en marche, me permettant ainsi de respirer à nouveau. J’espérais de tout cœur de ne pas avoir à user de ciseaux afin de me libérer de vêtements aussi petits et serrés. Ciel ! J’allais enfin pouvoir respirer ! Mais au moment ou je me réjouissais, ces vêtements collant à ma peau se liquifièrent, se changeant en un sorte de boue incolore. Sentant tout ce dégoulinement me coller tout le long de la peau, je ne pus me retenir de plisser mon visage de dédain, fermant les yeux face à cette situation.

- Oh ciel ! Si tout cela pouvait être bref ! Finalement, les ciseaux auraient pu être une bonne idée !

Mais ce moment de dégout cessa subitement lorsque la matière boueuse se solidifia sur mon propre corps, me rendant ainsi inerte à bouger. Mais qu’allait-il se passer ? Voulait-elle faire une statue de moi ? Est-ce que le caoutchouc n’avait pas été assez ? Je fulminait à l’idée d’avoir été piégée par cette traitresse de génie. Si c’était le cas, elle allait bien avoir de mes nouvelles. Oh que oui !

Cela ne prit que quelques instants avant que de nouveaux furent dessiner montrant ainsi une délicieuse femme rousse au décolleté vert pomme, brodé au fil d’or, accompagné de collants et d’un ruban noir. Par le fait même, on prit l’opportunité pour habiller mes poignets de bracelets brillants, me donnant un air richissime. De plus, une jupe beige couvra mes fesses, retenue par une ravissante ceinture. Certes, à voir mon reflet dans un miroir qui se trouvait dans la salle, je devais admettre que Céline n’avait pas chômé. La transformation se termina finalement par de magnifiques escarpins beiges, se mariant si bien avec ma jupe. Le seul défi désormais était de voir si je possédais toujours cette aptitude à marcher avec de tels talons. Était-ce inné ou Céline s’était aussi emparé de cette aptitude ?

La génie se croisa finalement les bras, espérant que j’étais satisfaite du résultat. Je répondis avec un air quelque peu mélangée :


- Euh… oui oui ! Je suis ravissante… je….

Ces paroles semblèrent si difficiles à dire. J’ignorais cependant que cette transformation allait aussi influencer ma propre personnalité. Comme si je n’en avais pas assez de cette perte de pouvoirs ainsi que de cette patience qui semblait fondre comme de la crème glacée au soleil, j’étais loin de me douter qu’une nouvelle conséquence allait m’arriver à moi, la génie la plus maladroite dont trois souhaits peuvent être la cause d’une histoire totalement délirante (ou d’un rp de 4 pages XD). Au moment ou Céline tenta de me faire raisonner afin de lui permettre de retrouver sa propre solidité à son tour, je fus surprise par un petit mal de tête qui me fit voir trouble quelques instants.

- Euh…. Enlever ce sort de caoutchouc ? Je… je….

En peu de temps qu’il ne fallait pour dire le mot « Marsupilami », ma tête se vida totalement, laissant place à de nouvelles manies. Fixant le vide, mes longs cils montèrent et secendèrent à une vitesse folle. Il ne fallut qu’un bref instant pour recommencer à bouger. Mais c’est à ce moment précis que ma personnalité changea du tout au tout. Redressant le dos, levant ainsi fièrement ses attributs, l’épaule droite levée, je fixa Céline d’un regard séducteur. De mes lèvres pulpeuses sortirent ces phrases, démolis par un petit accent russe :

- Notre pays se doit d’être paisible ! Foi de Natasha Romanoff, agente du gouvernement de l’Érade, je te permets de retrouver ta forme originale ! Ton aide sera des plus précieuses pour la prochaine mission !

Ne laissant que peu de répis à mon propre corps, je fus motivée à faire quelques culbutes par en arrière, pratiquant ainsi ma dextérité. Eh oui ! Je venais de passer de « grande collérique » à « agente secrète séductrice et gymnaste ». Ne pouvant m’empêcher de donner des coups de pieds accompagnés par de multiples coups de poings afin de bien échauffer mon corps, je me dirigea vers l’armoire de la cuisine ou j’en sortis une bouteille d’alcool. M’armant d’une coupe à longue tige, je m’en versa un peu, histoire de bien m’hydrater. Désormais, l’alcool ne me faisait plus rien.

Prenant une bonne respiration entre deux gorgées, je ne pus cependant pas m’empêcher d’émettre ce commentaire qui vint influencer mon prochain souhait :


- Mais qu’est-ce que c’est que cette allure au fait ? Vous êtes une agente et non une poupée gonflable ! Vêtissez vous d’un uniforme idéal pour une mission d’infiltration. Bon sang ! Nous sommes en guerre. Ne l’avez-vous pas remarqué ?

Eh oui ! Le délire allait même à me faire croire que nous étions en guerre. Pire encore, Natasha croyait désormais que Céline était une agente en équipe avec elle. Elle espérait donc la meilleure des collaborations.

- Et je vous avertis ! SI vous osez mettre des vêtements qui ne conviendront pas à la mission, je n’hésiterai pas à vous faire faire quelques pompes ici même dans cette cuisine !
Revenir en haut Aller en bas
Céline Mytheiril

Céline Mytheiril

Masculin
Nombre de messages : 111
Age : 27
Camp : Aucun pour l'instant
Date d'inscription : 15/07/2009

MessageSujet: Re: Moment de détente et objet trouvé ! (PV)   Lun 12 Avr - 19:49

Diane avait réussi son premier véritable souhait de génie. En un sens, elle était particulièrement fière de cette performance. Pour une fois que l’on reconnaissait son véritable talent, elle en était flattée. Et puis, cette nouvelle personnalité allait si bien à Dianka, ou plutôt Natasha. Cela lui rendait le sourire et la joie de vivre. Bien loin de ce qu’elle était quelques minutes plus tôt.
La djinn regardait la jeune femme expérimenter les nouvelles sensations de son corps, d’un air envieux. Elle n’avait pas chômé pour un premier essai, mais elle se rassura rapidement. Elle était toujours la plus belle des deux. Diane secoua ses cheveux bleus et soupira. Avoir un corps en caoutchouc, ce n’était décidément pas pratique. Elle n’avait pas osé bouger depuis tout à l’heure de peur de déformer son corps.
Puis, les mots magiques furent prononcés par la nouvelle Dianka.
« C’est vrai, je peux retrouver ma forme !!!! Génial !!! Merci ! »
Diane tapa dans ses mains, ce qui fit gicler de minuscules étincelles d’un bleu vif. Son corps se solidifia instantanément, retrouvant os et chair souple, mais ferme. Les crépitements d’énergie cessèrent, laissant apparaître une génie redevenue normale, ce qui n’était pas pour déplaire. D’un geste assuré, elle toucha sa poitrine et ses hanches pour s’assurer que tout était en place.
« Aaaaah ! Parfait ! J’en avais assez d’être une femme caoutchouc. »
Diane fit apparaître un tube de bleu à lèvres dans ses mains et s’en passa sur ses lèvres, après s’être examinée dans le miroir. L’esprit de Dianka avait complètement transformé l’ancienne magicienne, et elle ne pouvait s’empêcher d’exécuter ses manies. Et pire, de penser comme elle ! Diane se demandait s’il ne valait pas mieux qu’elle change de couleur pour une fois. Changer un peu de vêtements : le bleu, c’était un peu dépassé. Diane claqua des talons. Elle adorait la courbure que prenaient ses pieds dans ses escarpins bleutés. C’était si agréable de marcher avec. Cela magnifiait son corps aux formes généreuses.
La demande soudaine de la nouvelle Dianka fut un véritable appel au changement. Fini le bleu ! Et c’était une demande express. Diane sourit en son fort intérieur. Enfin, elle allait pouvoir exprimer toutes ses compétences en matière de mode.
Son sujet était le suivant : devenir un agent infiltré ! Rien que ça ? Rien qui ne puisse s’arranger en un clin d’œil.
« Soit, si c’est ce que vous souhaitez maîtresse, j’obéirai. »
Diane prononça les quelques incantations de métamorphose et tapa dans ses mains, et oui encore. Les milliers d’étincelles devinrent des rubans colorés aux teintes de l’arc-en-ciel, qui s’enroulèrent sur le corps de l’incantatrice. Les rubans magiques enserrèrent l’ex-magicienne dans un crépitement multicolore puis se figèrent, la transformant en une sorte de bonbon multicolore.
Les rubans se mirent à pulser d’un éclat étrange puis sans prévenir, se teintèrent d’un bleu vif, celui des vêtements et du corps de Diane. Une fois les « lingettes absorbantes » gorgées de bleu, elles tombèrent sur le sol puis se désintégrèrent, révélant la véritable apparence de Diane, sans son accoutrement azuréen.
Tous ses vêtements étaient devenus blancs, idem pour le maquillage. Toute la couleur avait été blanchie au maximum, encore plus rapide qu’une lessive. Les cheveux de Diane avaient perdu leur bel éclat bleuté, mais arboraient maintenant une belle couleur rousse écarlate, la véritable couleur de ses cheveux. Ses yeux étaient devenus violets, leur teinte originelle. Sans ses artifices aux couleurs de l’océan, Diane était tout aussi resplendissante.
« Bien, je crois que c’est un bon début, voyons voir pour la suite !!! »
L’esprit superficiel de Diane prit le dessus pour toute la suite des évènements. Ses mains claquèrent à nouveaux et l’énergie magique se répandit sur elle. Soudain, ses vêtements se mirent à réagir aux pulsations magiques, se contorsionnant au rythme des énergies contenues dans le sort de la djinn. La robe décolorée se transforma sous les yeux de la djinn, devenant une magnifique robe décolletée pourpre, laissant ses épaules à nu et son dos découvert jusqu’au haut du bassin. La robe était retenue sous la poitrine généreuse de Diane par un ruban noir du même genre que celui de Dianka. La robe tombait jusqu’aux chevilles de la jeune femme, mais fendue sur le côté droit, elle laissait apparaître ses jambes maintenant enveloppées dans des collants noirs très serrés. De longs gants noirs vinrent à remonter le long de ses bras, délicatement brodés de dentelle. Une bague ornée d’un grenat vint s’enchâsser sur son index gauche tandis qu’un collier fait d’argent et d’améthyste se déposait sur son cou, maintenant cerclé par une bandelette en soie pourpre et dentelée.
La chevelure rousse de Diane fut coiffée et soignée, rabattue en arrière, nouée et maintenue contre l’arrière de sa tête par un cercle d’argent et de grenats. Ses oreilles furent instantanément équipées de boucles d’oreilles en améthyste. Son visage fut savamment maquillé avec un rouge à lèvres écarlate et du fard mauve.
Pour parfaire le tout, Diane se retrouva chaussée par de superbes escarpins d’un violet sombre. Ces chaussures avaient des bouts pointus plutôt seyant et donnaient une courbure agréable aux pieds de la djinn.
Et la voici la voilà, parfaite dans son déguisement d’infiltrée dans les grandes soirées mondaines.
« Alors ? Tout ceci est à votre convenance maîtresse ? »
Diane s’avança. Ses talons lui allaient à merveille. Elle s’y sentait tellement bien. Et cette robe était magnifique, superbe, grandiose !
Elle fit quelques pas gracieux devant le miroir pour s’y contempler. Mais ce fut à l’instant où son regard croisa son reflet qu’il se passa l’imprévu. Ce fut à ce moment là que l’esprit de Céline parvint à s’extraire de sa prison mentale. Diane redevint Céline un instant. Un mal de crâne l’assaillit. Son reflet l’étonna.
« Est-ce moi ? Non…ce n’est pas moi je…je…suis Cé…non, non, je suis Diane ! Non pas Diane, mais, pourquoi ces vêtements ?!! Et ces talons, j’ai mal, ce maquillage, ce n’est pas moi…je…je….je suis si belle !!! Et ces bijoux, une merveille !!! »
L’esprit de Diane tenta de reprendre le dessus, corrompant l’âme de Céline. Elle ne parvenait plus à se focaliser sur autre chose que son apparence et les choses les plus superficielles. Diane contaminait l’âme de Céline, la rendant incapable de penser à autre chose qu’à son corps et celui de sa maîtresse, enfin, celle qui tenait la théière et qui se prenait pour une espionne. Céline tentait de retrouver ses esprits, mais les pensées superficielles de Diane et accessoirement celles de Dianka étaient largement plus fortes.
Elle ne comprenait pas pourquoi elle se sentait si bien dans ses talons, ni pourquoi elle y était aussi à l’aise. Et ce maquillage, pourquoi diable le ressentait-elle comme une seconde peau douce ? Cette robe, ne mettait-elle pas en valeur sa féminité ?
Céline ne savait plus quoi faire ! Elle ne pouvait pas s’empêcher de penser à ce genre de choses et, à son grand désarroi, elle constatait que cela lui plaisait de plus en plus. Elle ne pouvait s’en empêcher. La sensation était trop forte pour qu’elle puisse y résister. Ses forces faiblirent rapidement. Elle se sentait tellement bien dans ce corps.
Diane revint sur le devant de la scène. Céline avait été totalement corrompue par les habitudes et les manies de Dianka. Même si elle revenait à son état normal, le mal avait déjà été fait, la magicienne ne serait plus la même.
La djinn tourna les talons et revint vers la sublime Natasha.
« Alors ma chère ? Quel sera votre dernier vœu ? »
Revenir en haut Aller en bas
Dianka Jeni

Dianka Jeni

Masculin
Nombre de messages : 102
Age : 30
Camp : Neutre
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Re: Moment de détente et objet trouvé ! (PV)   Mer 14 Avr - 23:35

Je fus automatiquement bouche bée par ce que cette nouvelle personnalité de Natasha l’espionne russe venait de voir à l’aide de ses propres yeux.

- Aurais-je la berlue ?

La bouche grande ouverte, avant vers la nouvelle rouquine à l’aide de mes escarpins, je ne pus m’empêcher de regarder la djinn de la tête aux pieds, comme si ce que je venais de voir se manifester s’était produit pour la première fois. C’était officiel ! Mes souvenirs s’étaient eux-mêmes effacés, transformant ainsi mon ancienne superficialité en une personnalité se prenant pour une agente infiltrée rendant honneur à son propre pays. C’était à n’y rien comprendre ! Comment une simple histoire de trois simples souhaits pouvaient se transformer aussi facilement en histoire sans fin. Moi qui croyait prendre le dessus sur mes propres pouvoirs, je devais ajuster mon tir.

Cependant, cela n’empêcha pas l’espionne que j’étais devenue de voir en Diane, une arme idéale afin d’aider son propre pays. C’en était terminé des missions trop risquées, mettant en danger une tonne d’agents qui laissaient la plupart du temps leurs proches dans le deuil. La solution était là ! Elle allait se servir de cette djinn afin de mener à bien sa propre mission.


- Totalement incroyable, jeune femme ! Vous être très forte en matière de réalisation de souhaits ! Vous pouvoir faire de grandes choses ! Je l’ai vu dans cette métamorphose ! Depuis toujours, je croyais que les génies n’étaient qu’une simple créature que les humains avaient inventés afin d’endormir les tout petits. Mais maintenant, vous m’avez prouvés le contraire ! C’est impressionnant ! Vraiment !

Toute fière, Céline, désormais appelée Diane, semblait prête à continuer la réalisation des souhaits. Il fallait dire que pour un génie, réaliser un souhait était percue comme une drogue. Lorsque l’on débutait, on ne pouvait cesser d’en redemander encore et encore. Mais cette invitation à demander un troisième souhait à l’ancienne sorcière fit sonner quelques cloches à la rouquine que j’étais. En effet, une petite magouille semblait se formuler.

*Si je fais le souhait de détruire la méchanceté avant même le début des guerre, elle pourra donc effacer tout tracas créé par l’homme. Grâce à moi, le peuple d’érade pourra enfin vivre en paix. Qui sait ? Je pourrais peut-être être récompensée pour mon bon travail !*

Je devais à tout prix tenter ma chance. Si c’était pour défendre la nation, mon devoir de femme fidèle à son pays était prête à faire de nombreux sacrifices. Je tenta donc une formulation de souhaits :

- Génie ! Il est temps de mettre les cartes sur table si tu es si capable de tout faire ! Voici donc mon vœu ! Je souhaites que tout redeviennes comme avant ! De ce fait même, accompagne tout cela d’une bonne bouteille de vodka afin que nous puissions fêter le retour à la normalité de ce monde ! QUE JUSTICE SOIT FAITE !

Sur ces mots pleins d’espoirs, je leva très haut le poing, levant par le fait même les yeux. Cependant, ce que Natasha ignorait était qu’un souhait se devait d’être précis. Ce qu’elle venait de souhaiter n’était donc pas la fin des guerres mais plutôt un retour à la normale pour nos deux personnages. Étais-ce un hasard ? Ceci dit, la bouteille de vodka allait être bien recue !
Revenir en haut Aller en bas
Céline Mytheiril

Céline Mytheiril

Masculin
Nombre de messages : 111
Age : 27
Camp : Aucun pour l'instant
Date d'inscription : 15/07/2009

MessageSujet: Re: Moment de détente et objet trouvé ! (PV)   Ven 23 Avr - 21:48

Et oui, un souhait se doit d’être précis, et c’est précisément pourquoi le souhait allait être quelque peu modifié par Diane. La jeune djinn tapa dans les mains, faisant apparaître la magie bleutée qui faisait désormais partie de son être. La théière s’envola des mains de Natasha et se mit à tourner sur elle-même, laissant s’échapper un vrombissement sans pareil. Le lien magique bleuté s’atténua jusqu’à disparaitre complètement, puis se rattacha à l’ancienne Dianka.

Voyons voir maintenant ce qui allait se passer pour Diane. Privée de ses dons de génie, elle ne pouvait plus rien faire, ni maintenir son apparence. Elle redevint Céline en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire.

« Non non non, mais qu’est-ce qui m’arrive !!!!? »

Son visage redevint normal, avec toutes ses imperfections. Sa poitrine fondit comme neige au soleil, sa robe tomba. Céline ne dut qu’à ses réflexes félins de retenir la robe pourpre. Sa silhouette redevint celle d’une femme sans formes attrayantes. Ses cheveux redevinrent bruns et désordonnés. Céline avait mal à la tête, ses pensées étaient désagrégées par un mal de crâne immense. L’esprit de Dianka se faisait la malle, de même que les pensées de Diane. Céline redevenait elle-même, et ce n’était pas tellement agréable.

Céline tenta de faire un pas, malgré son mal de tête, mais elle se sentit perdre l’équilibre et chuta sur le sol. Elle n’arrivait plus à marcher sur des talons. S’affalant de tout son long, elle ne put s’empêcher de crier « aïe ». Ses talons lui faisaient mal, très mal. D’un geste, elle tenta d’agripper les boucles de ses escarpins pour les enlever. Les attaches cédèrent dans la panique. Céline retrouva ses pieds, mais des griffes commencèrent à remplacer ses ongles des pieds, perçant ses collants. Le mal de crâne revint, plus fort qu’auparavant. Le souhait de Natasha lui enlevait l’énergie des djinns, lui retirait tout ce qu’elle avait acquis. Le déferlement d’énergie magique lui comprimait la tête, un mal de crâne qui l’immobilisait.

Dans un effort désespéré, elle s’agrippa à la table basse. Elle sentit ses crocs revenir et sa langue redevenir râpeuse. Non, elle ne voulait pas redevenir comme ça. Le transfert d’énergie ne devait pas avoir lieu. Elle ne voulait pas redevenir une chimère. Dans son fort intérieur, la petite voix de Diane résistait à la transformation. La bouteille de vodka apparut sur la table. Céline/Diane s’en empara avec force et vida le contenu sur le sol avant de tenter l’impossible.

Avec ce qu’il restait de sa magie de génie, l’esprit de Diane, dans un dernier effort pour se sauvegarder, entonna le rituel de liaison avec un objet magique. L’énergie bleue, bien que faible, se déversa dans le récipient vide et prit une teinte multicolore, se transvasant du corps de Céline dans la bouteille. L’énergie magique des djinns, ainsi déviée, fut enchâssée dans cet objet anodin, à l’image de la théière de Dianka. Le rituel de liaison dévia les flux magiques qui s’échappaient du corps de Céline, achevant de la faire redevenir une chimère. Malheureusement, Diane n’était pas de cet avis, et dans ses dernières pensées conscientes, elle tenta de commettre l’irréparable.

La bouteille s’illumina et vibra. Le liquide coloré contenu dans l’ancienne bouteille de Vodka ressortit et se déversa sur la pauvre Céline, inondée par son mal de crâne. La pauvre femme avait réussi son coup…malgré elle.

L’instinct de sauvegarde de Diane avait commis la pire des choses possibles : transférer le réceptacle d’un génie dans un autre. De théière, Céline était passée à la bouteille ! Etait-ce mieux ? Le mal de tête de Céline cessa, Diane avait été rayée de la carte. Par contre, elle était recouverte d’un liquide multicolore. Ca c’était la partie la plus dégoûtante.

La gelée provenant de la bouteille n’était rien de plus que la magie des djinns que Diane avait réussi à sauvegarder. Renforcée par l’apparition de ce nouveau réceptacle et par le rituel de liaison, la magie des djinns s’était déversée sur Céline. La transformation due au rituel de liaison commença sur Céline.

Un vent frais souffla dans la pièce. La peau de Céline fut nettoyée de fond en comble, puis rafraichie. Son corps commença à muter. Ses formes devinrent harmonieuses, ses hanches prirent un volume plus agréable, ses seins une courbure plus franche, ses fesses devinrent plus rebondies. La transformation en génie causait toujours ce genre de transformation. Les traits étaient sublimés par la magie des djinns. Les traits de son visage reprirent leurs formes gracieuses et dessinées. Les taches de rousseur de Céline restaient toujours en place, ce qui était une constante chez elle. Quant à ses cheveux, ils furent mis en volume par la transformation, puis furent coupés en un carré plongeant. Les cheveux de Céline restèrent bruns, mais prirent un éclat plus sain.

Malheureusement pour Céline, ce n’était pas du tout agréable, contrairement à toutes les autres transformations. Comme si cette fois-ci, les changements allaient persister. Céline avait mal partout, comme si un troupeau de dragons l’avait piétiné. Affalée sur le sol, Céline sentait ses ongles s’allonger, ses cils s’agrandir, ses lèvres prendre une teinte rosée. C’était à la fois terrible et merveilleux.

La gelée multicolore acheva de transformer physiquement Céline en lui donnant de nouveaux vêtements. Une robe blanche et écrue apparut simplement sur le buste de Céline, tombant mollement jusqu’à ses genoux. Rien de bien folichon. Ce fut tout. Rien qu’une robe. C’en était décevant.

La jeune femme retrouva ses esprits. Cette fois-ci, pas de modification mentale très nette. Céline était redevenue elle-même…à quelques détails près. Elle était maintenant une djinn à part entière. Son réceptacle était maintenant la bouteille de Vodka sur laquelle Dianka fondait tant d’espoir.

« Je…je ne sais pas ce qui s’est passé. Je crois que je suis redevenue un génie…mais cette fois, je suis attachée à cette bouteille ! »

Céline se releva, pieds nus. Elle avait froid aux pieds. Passant une main dans ses cheveux, elle s’aperçut que ceux-ci avaient été coupés. Un coup d’œil dans le miroir…elle était une autre femme, quoique presque la même qu’au début de cette aventure…….

Quant à Dianka, ou plutôt Natasha, elle était redevenue pareille qu’avant. Identique au souvenir que Céline avait d’elle au moment de leur rencontre. Adieu l’apparence étrange et figée de l’amulette, adieu Natasha et ses autres formes ! Elle était redevenue Dianka, pleine et entière, djinn de génie, et accro à la mode.

« Je crois que nous sommes revenus sur un pied d’égalité Dianka...Il va falloir que tu m’apprennes à être une bonne génie parce que là…je suis partie pour être la meilleure amie de cette bouteille pendant un moment. »

Céline agita la bouteille de Vodka remplit du liquide coloré sous les yeux de la djinn par qui tout était arrivé. La magicienne tourna sur elle-même. Une force nouvelle l’emplissait. Elle se sentait tellement bien, mais il manquait quelque chose. Céline se rappela alors de ses premiers souhaits.

« Dianka, je crois que les génies ne peuvent faire des souhaits entre eux. En attendant de trouver une solution, et si tu m’apprenais à marcher avec des talons et à m’habiller correctement. Histoire que j’ai l’air de quelque chose quand j’aurai mon premier souhait à exaucer. »

Céline fit la moue, elle n’en revenait pas de demander des conseils de mode à quelqu’un. Elle qui avait toujours détesté ça, elle qui était horripilée par le superflu, la superficialité et toutes ces bêtises. La voilà à demander à Dianka depuis des jours des conseils pour être belle. Céline ne se reconnaissait plus dans tout ça. Elle qui pensait au départ être au-dessus de ces choses.

La jeune femme avait toujours froid aux pieds, elle attrapa donc dans l’armoire une paire de ballerines blanches serrée par une boucle au niveau des chevilles. Elle les enfila et revint vers Dianka en faisant la grimace. Elle n’aimait vraiment plus les ballerines. Trop plates, trop glissantes à son goût. Cela lui donnait l’impression d’être une petite fille. Mais il fallait bien s’en contenter en attendant que la nouvelle Dianka trouve autre chose pour la magicienne.
Revenir en haut Aller en bas
Dianka Jeni

Dianka Jeni

Masculin
Nombre de messages : 102
Age : 30
Camp : Neutre
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Re: Moment de détente et objet trouvé ! (PV)   Mar 8 Juin - 0:53

Il fallait bien reconnaitre que toute bonne chose se devait d'avoir une fin. C'en était de même pour ces petits jeux de chat et de souris qui ne finiassaient plus d'empirer plus la journée avancait. Alors que nous n'étions auparavant qu'une génie réalisant les souhaits d'une sorcière, voilà que les rôles avaient été inversés et que je m'étais retrouvé dans la peau d'une de ces femme à l'accent russe, se prenant pour une agente du gouvernement. Triste réalité, me direz vous? À qui le dites vous!

Mais tout ceci prit une toute nouvelle tournure. Alors que je venais de demander la paix sur toute la nation d'une méthode à remettre tout à la normale, un grand faisceau de lumière sortit des mains de la jeune Diane, nous atteignant toutes les deux. Cet événement marquant, bien que fort fantaisiste se mit à nous retransformer toutes les deux. Enfin.... pour Céline, tout semblait si bien élaboré. Mais moi? Comment avais-je réagi? Était-ce positif ou négatif?

Voyez! À l'instant ou la lumière bleuté toucha mon ventre, je perdis le souffle, comme si l'on venait de me rentrer quelque chose en pleine gorge. La bouche grande ouverte, les yeux fixant le plafond d'un air si vide, ma propre mentalité de superficielle, auparavant disparue, tenta de reprendre le dessus. Des cris remplis d'échos sortirent de ma bouche. Cette représentation en fantome de cette Natasha sortit de ma bouche, hurlant de toutes ses forces afin de réclamer le retour dans ce corps qui m'appartenait. D'une voix sourde, l'on l'entendait crier:


- JE DOIS SAUVER LE MONDE! NON! JE DOIS SAUVER LE MONDE!!!!! NOOONNNN!!!!!

C'erst dans des cris de détresses que l'esprit de Natasha explosa sous un éclair de lumière. Et moi? Comment me sentais-je? C'était toujours la catastrophe dans mon esprit. Toujours déguisée de cette apparence de grande rousse aux vêtements vert, je tomba sur mes genoux, tentant désespéremment de reprendre mon souffle. Je manquais d'air. Il me fallait respirer. C'est alors qu'un réflexe me vint à l'esprit.

*Le costume! Il me faut enlever ce costume affrux!*

Criant de toutes mes forces, j'aggripa de mes deux mains ce haut vert qui serrant tant la poitrine. Criant pour la liberté, je tira afin de déchirer ce vêtement qui ne représentait plus rien d'autre qu'un piètre souvenir. Sous ce haut vert commenca à ressortir cette robe bleuté dont je portais au début de ma rencontre avec Céline. Mon buste rebondit vers l'extérieur, respirant désormais l'air frais. Mais ceci n'était qu'un début à la transformation. N'attendant pas une seconde de plus, j'arracha ce qui me recouvrait les épaules afin d'arracher la peau de Natasha qui se trouvait par dessus ma robe. Eh oui! Cette peau était entre autres choses, un costume que l'on m'avait infligé à mes dépends. Quelle ironie!

Continuant d'hurler de plus belles, J'arracha la perruque qui tentait de s'aggriper à mes pauvre petits cheveux bleus. Et ce fut ensuite le tour à ce visage d'espionne, tel comme dans le film "The Mask", tentait tant bien que mal à s'accrocher à mon propre visage.

Non! Il n'y avait plus de place pour personne d'autre mis à part la Dianka d'origine. Après tant d'efforts pour enlever ces couches et ainsi libérer mon propre moi, je repris mon souffle, fixant le plancher, les deux mains collés contre sol. Il me restait une dernière étape: les pieds! Le reste de ma robe restait emprisonné dans ce bas de femme en mini jupe, portant fièrement les talons hauts. Mince! Ce n'était pas moi... enfin.... oui.... mais pas verts! Pris de dégouts, je m'aggripa au coin de ce qui restait du costume de la russe pour l'arracher de mes pieds qui ne demandaient qu'à respirer à leurs tour.


- AHHH!!!! ENFIN! LIBRE!!!!!

Tombant sur le coté, je repris mes esprits, ignorant ce qui se passait avec Céline de son coté. Certes, j'entendais certains sons peu rassurants mais cette mésaventure m'avait vidé d'un point que je n'étais plus attiré par le monde extérieur. Je ne désirais qu'une seule chose : dormir.

Tout en fixant ces carcasses de Natasha en pièces disparaissant sur le sol en un amat de poussières, je finis par lever la tête en direction de Céline. COmment s'était elle débrouillée? Était-elle redevenue elle-même?

Ce que j'y vis me fit réagir au plus haut point.

- Céline?

Ces paroles m'incitèrent malgré moi à me relever sur mes deux pieds. Elle semblait si changée. Pourtant, je n'avais rien fait pour elle. Comment se faisait-il? Céline déclara quelque chose qui ne fit que me surprendre. Elle était devenue.... une djinn? Une vraie de vraie? Mais cette fois-ci, une seule et unique! Inutile de parler d'une copie de ma propre personne. Ce que je voyais était loin d'être mon égo. Je fus étonnament bouche bée en remarquant ce changement quasi noraml, sans auscune superficialité sur le point de vue physique.... enfin... si l'on excluait le principe de beauté chez les génies.

- Céline? J'ai la berlue ou quoi? Mais c'est extraordinaire.... Comment?.... Non..... laisse tomber! Une explication ne ferait qu'empirer mon mal de crâne....

Même si je venais de nier les faits, cela ne venait pas dire que je snobais la nouvelle vie de Céline qui venait de naitre. Eh oui! Enfin! Je venais d'assister à la naissance d'une nouvelle génie dans la monde de l'érade. Quelle incroyable expérience. J'en étais presque émue.

Mais Céline reconnut aussitôt les responsabilités d'un djinn, bien qu'ils étaient très différents d'une sorcière ordinaire. On me demandait à moi d'être le tuteur d'une nouvelle recrue. Je ne savais plus quoi dire. De plus, Céline demanda quelques conseils de mode. Comment allais-je réagir face à cette proposition?

Les larmes de joies coulant le long de mes joues, je ne pus m'empêcher d'aller la serrer fort dans mes bras. Une sorte d'instinct maternel s'était emparé de moi, me donnant l'opportunité de faire quelque chose de bien dans la vie. La serrant si fort au point d'en écraser son buste, je me décida finalement à répondre à l'offfre d'une voix plus qu'émue :

- Oh, ma belle Céline! Bien sur que je vais t'aider! Et ne t'inquiètes pas pour ton apparence et tes pauvres petits pieds! Nous allons pouvoir régler cela en temps et lieux. Qu'en dis tu? Est-tu prête à débuter l'entrainement maintenant, à moins que tu ne préfère te reposer avant?

Je blôtis mon nez entre son cou et son épaule afin de cacher ma prorpe joie.

HJ : Je te laisse terminer ce rp avant d'en débuter un autre ailleurs. Qu'en dis tu? Es-tu toujours de la partie? :)
Revenir en haut Aller en bas
Céline Mytheiril

Céline Mytheiril

Masculin
Nombre de messages : 111
Age : 27
Camp : Aucun pour l'instant
Date d'inscription : 15/07/2009

MessageSujet: Re: Moment de détente et objet trouvé ! (PV)   Ven 11 Juin - 16:23

Tout était redevenu normal dans la vie de Céline, à quelques détails près. Tout d’abord, une djinn un peu trop exhubérante se trouvait dans son appartement depuis maintenant une bonne semaine. Deuxièmement, le bazar innommable qui règnait dans la pièce n’était pas du tout à son goût. Et troisième détail affligeant, la bouteille de vodka autrefois vide qui lui servait maintenant de réceptacle.

L’ex-magicienne lissa le pan de sa robe écrue et observa pendant un moment le flacon. Celui-ci était rempli d’un liquide aux couleurs chatoyantes et en perpétuel mouvement, comme si on avait réalisé un jus d’arc-en-ciel. De ses yeux, Céline pouvait distinguer le cordon magique invisible qui la reliait désormais du goulot de la flasque, jusqu’à son nombril. Elle tenta de l’attraper, mais, le lien étant impalpable, c’était peine perdue. Il n’était cependant pas bien épais ; la transformation en djinn venant à peine de s’achever, le lien n’était pas encore très puissant.

Dianka était toujours blottie contre elle, apportant sa bonne humeur contagieuse à notre nouvelle djinn, qui ne put s’empêcher de sourire malgré son trouble. Elle finit par échapper à l’étreinte de son amie et recula d’un pas pour avoir un meilleur angle de vue sur le capharnaüm qui régnait dans la pièce. Il serait bientôt temps de ranger…

Sa main passa dans ses cheveux coupés en carré plongeant. La jeune femme sentit une once de surprise s’éveiller. Cette nouvelle coupe ne lui était vraiment pas familière. Elle qui avait généralement les cheveux en bataille, la voici coiffée comme une dame du monde. Céline ne s’était jamais vraiment intéressée au paraître et à l’image, préférant l’efficacité à l’ostentatoire, mais il fallait avouer que cette nouvelle apparence lui plaisait. Un changement de mentalité s’était-il soudainement opéré en elle ou avait-elle finalement accepté sa faiblesse depuis une semaine grâce aux expériences menées par Dianka ?

Céline ne savait pas comment se positionner par rapport à tout ça. La beauté, les nouvelles responsabilités, la magie des djinns, … C’en était trop pour la jeune femme en l’espace d’une semaine. La nouvelle djinn s’affala dans le vieux fauteuil et posa ses pieds dessus, position fœtale, l’air soucieuse. Ses mains agrippèrent ses ballerines blanches, qui diffusaient déjà de désagréables messages de douleur dans ses pieds. Céline se demanda un instant comment elle allait pouvoir retranscrire ces aventures dans son journal. Qui pourrait croire à de telles péripéties ? Une magicienne aux prises avec une djinn fantasque, on aura tout vu. D’ordinaires, les légendes parlent du sorcier et du démon et non pas de la magicienne et de l’apprentie djinn.

Tripotant machinalement du doigt le goulot de la bouteille, Céline finit par se lever et fit les cent pas dans la pièce, cherchant dans le rangement une manière de vider son esprit. Jetant les vêtements, les débris et les couverts dans leurs rangements, le salon reprit peu à peu une ambiance agréable et joyeuse.

Les pieds de la jeune femme, bien à plat sur le sol, la faisaient souffrir. Ce n’était pas normal. Ses pieds étaient habitués aux ballerines depuis des années sans qu’elle eut à en pâtir. Or depuis sa métamorphose en djinn, elle avait mal. D’un geste assuré, elle défit les attaches des chaussures et laissa ses pieds à l’air libre, non contraints.

Elle remarqua alors que ses pieds prenaient une courbure étrange. Les muscles relâchés, ses pieds se tenaient comme si son talon décollait du sol. Pas de beaucoup certes, mais assez pour constater le changement. Céline posa ses pieds au sol, talons à plat et ressentit à nouveau une douleur désagréable. Elle souleva les talons d’un ou deux centimètres et cette dernière disparut. Céline sentit ses entrailles se nouer à l’idée de ne plus pouvoir poser les pieds bien à plat sur le sol. Dans un dernier essai désespéré, elle tenta à nouveau l’expérience. Même résultat, peine perdue.

« Je…je n’arrive plus à poser mes talons au sol…Est-ce due à me transformation ou est-ce autre chose ? Mes os ont l’air de s’être modifiés…un reste de ma période de chimère ? »


Le trouble s’empara de la jeune femme. Devrait-elle porter des talons à tout jamais pour ne pas avoir mal ? Elle secoua sa tête, essayant de remettre de l’ordre dans son esprit. Son nouveau corps, elle ne l’acceptait pas encore totalement. Ses perceptions étaient différentes, son équilibre nouveau, son apparence sublime. Pourrait-elle jamais s’y habituer ? Avait-elle vraiment envie d’être comme ça ? Avait-elle véritablement envie de devenir une djinn aussi délurée que Dianka ?

Non, non, définitivement non. Céline n’avait aucune envie de devenir comme Dianka. Surtout pas après avoir vécu la délirante expérience d’être elle. Le dernier souhait avait été une erreur, elle ne savait plus vraiment ce qu’elle faisait. Céline comprenait les devoirs d’être un génie, mais elle n’avait vraiment pas envie d’être l’esclave d’un être vivant pour trois vœux stupides.

Malheureusement, Dianka ne semblait pas l’entendre de cette oreille. Toute réjouie à l’idée d’avoir une apprentie qui ne lui ressemblait pas traits pour traits, sa gaieté naturelle se répandait partout dans la pièce, telle une contagion monstrueuse. Pleurant presque de joie, la djinn bleue semblait prête à tout pour apprendre les rudiments du métier de djinn à l’ex-magicienne, et plus particulièrement les charmes de l’apparence et du paraître. Car après tout, quand on a un produit à vendre, il faut bien le présenter.

Les réticences de Céline n’y changeraient rien, Dianka ne semblait pas prête à céder. Elle allait tout apprendre à Céline, qu’elle le veuille ou non. La nouvelle djinn avait été trop sotte en pensant que parler de mode et d’évoquer le fait d’apprendre à marcher avec talons puisse avoir pour effet de moins jeter le trouble sur sa nouvelle condition.

Au contraire, Dianka ne paraissait que plus déterminée à faire de sa pauvre compagne une « super génie ». Seulement, Céline n’avait aucune envie de recommencer. Elle avait peur d’y prendre goût et de devenir comme elle. Cette faiblesse emplissait de terreur la magicienne. Cette faiblesse, c’était la superficialité. Dianka et Céline connaissaient toutes deux le point faible de la magicienne et si cette dernière faisait tout pour ne plus céder à ça, Dianka, elle, faisait tout pour mettre en avant cette…qualité.

« Tu sais Dianka…je ne sais pas si…si je dois vraiment apprendre en fait…je…je ne suis pas sûre…à vrai dire, je ne sais pas si…tout ça c’est pour moi… »


Les arguments de Céline étaient minables. Elle n’arrivait même plus à exprimer le fait qu’elle était terrifiée à l’idée de succomber à nouveau à la superficialité enseignée par Dianka.

La véritable question restait en suspens : Dianka parviendrait-elle à changer Céline ?

[A toi de poster dans le nouveau sujet]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Moment de détente et objet trouvé ! (PV)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Moment de détente et objet trouvé ! (PV)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La destinée de l'Erade :: La Destinée de l'Erade :: ARCHIVES :: Archives RP-
Sauter vers: