La destinée de l'Erade
Bienvenue à toi, étranger !
Œuvre du hasard ou du destin, tu viens d’arriver aux portes d’un monde nouveau, celui d’Erade ; un univers aux secrets innombrables où cohabitent des cultures différentes et où la magie se lie à chaque être, dés sa naissance. Tu connaitras l’amour, l’amitié et de grands moments que tu n’oublieras jamais mais aussi de la tristesse, une noirceur dont tu ne te connaissais pas l’existence et qui sommeille pourtant en toi. Ce monde possède des horizons différents, des histoires liées entres elles et tu apprendras par la suite que rien n’arrive par hasard. Tu peux fuir ou rejoindre l’aventure mais n’oublie jamais qu’ici, chacun de tes actes changera le cours de notre histoire, celle que l’on écrit tous ensemble, la destinée de l’Erade.



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Moment de détente et objet trouvé ! (PV)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Céline Mytheiril

Céline Mytheiril

Masculin
Nombre de messages : 111
Age : 27
Camp : Aucun pour l'instant
Date d'inscription : 15/07/2009

MessageSujet: Moment de détente et objet trouvé ! (PV)   Mer 14 Oct - 20:08

Le lendemain matin, Céline s’était levée du mauvais pied. Réveillée trop tôt par le petit démon chargé de son réveil, la petite créature démoniaque avait valsé au travers de la pièce d’une poussée d’équations ondilignes à même le lever. Le petit démon secoueur d’orteils avait rebondi sur les murs de la chambre de Céline dans un concert de couinement. Puis sa maîtresse l’avait rendu à ses Abysses après lui avoir offert son paiement : une boite de biscuits rassis. La créature grossière et ailée se fondit dans la première ombre solaire venue.

Céline s’était donc levée avec l’impression que cette journée serait particulièrement pourrie. Il ne pleuvait pas, fort heureusement, et l’écho des cascades promettait une fraicheur appréciable, malgré le soleil. Rien à signaler de particulier côté météo, mais la magicienne avait le sentiment que cette journée ne serait pas de tout repos.

Trainant la patte, la jeune femme passa dans la salle d’eau, petite pièce plutot bien agencée, très bien tenue. L’appartement dans l’étage noble au-dessus d’une boutique, dans lequel elle avait élu domicile, était très bien entretenu. Un miroir trônait au-dessus de la bassine d’eau. La jeune femme avait pris soin de disposer ses fioles sur une petite étagère à côté de ce même miroir. Céline, malgré sa nouvelle réticence pour l’eau, parvint à se passer un coup de flotte sur le visage. Ses ongles étaient toujours aussi longs, et même la magie n’avait pas réussi à les couper plus de dix minutes. Ses yeux étaient toujours dans le même état, de même que ses dents, plus longues et effilées. Ses iris, devenus jaunes brillants, avaient rendu sa vue meilleure. Plus besoin de ses lunettes.

Elle finit de se laver. Aujourd’hui, elle irait au marché. La cité des Milles Flots était dotée d’un fabuleux marché couvert. Céline se vêtit de façon simple. Depuis ces dernières semaines, son existence tenait à peu de choses. Souvent sur les routes, dormant à la belle étoile, elle avait eu bien de la peine à se trouver un petit nid douillet. Sa garde-robe n’était composée que de quelques vêtements mal assortis. Il lui fallait encore un peu de temps pour se refaire.

Céline avait déjà un projet bien spécial en tête, mais il lui fallait remettre à neuf l’étage du bas. Il y avait encore pas mal de cartons, de boites en bois ou en métal qui renfermaient des petits trésors. D’ailleurs pourquoi ne pas y faire un petit tour histoire de voir ce que l’on peut y trouver ?

Céline se vêtit simplement, presque trop simplement. Un haut écru en grosse toile et un pantalon noir serré à la taille par une ceinture marron à boucle en métal vieilli. Ce n’était pas bien beau, c’était même ordinaire, mais au moins, c’était suffisant. La jeune femme mit ses ballerines noires et descendit les escaliers quatre à quatre en attachant ses cheveux avec un ruban vert.

La porte de la remise dans l’arrière boutique transpirait le mystère. La franchir se fit en un instant, pas la peine de passer trois ans à décrire une porte. La remise était une pièce plutot étriquée dans laquelle s’entassaient de nombreuses boites pleines sur les étagères. Rien de bien affriolant premièrement, mais il y avait du mystère à explorer ces boites.

Céline passa une partie de la matinée à fouiller les boites. Des bricoles, des vieux bouts de trucs, des engrenages, des tissus, des porcelaines, des livres,... Le dernier propriétaire ne devait pas être très soigneux.


“C’est quoi ça ? Une théière ? Hey c’est pas mal ce truc.”


La jeune femme prit l’objet entre ses mains. Elle était bien belle cette théière, quoiqu’un peu poussiéreuse. Son souffle fit s’envoler la fine pellicule. Ce devait être un objet de valeur que le dernier propriétaire avait oublié.

Magicienne dans l’âme, Céline fit en à peine une heure un inventaire complet des trouvailles de la remise. Son petit constat fait et les objets montés dans ses appartements, Céline se dit que finalement, elle avait un beau bazar à gérer.


“Ralalalala...comment je vais ranger tout ça...? Bon d’abord...un bon thé !”


Profitant du fait qu’elle ait une belle théière vieillotte, Céline Mytheiril, mage de son état, s’en alla dans la cuisine pour y préparer du thé. Portant fièrement sa théière dans ses mains, elle alla y verser de l’eau tiède pour la faire chauffer.

Mais à peine eut-elle soulevé le couvercle que...
Revenir en haut Aller en bas
Dianka Jeni

Dianka Jeni

Masculin
Nombre de messages : 102
Age : 30
Camp : Neutre
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Re: Moment de détente et objet trouvé ! (PV)   Jeu 15 Oct - 21:21

- Lecon numéro 98 : Réalisation d’un souhait de téléportation !

Vivre à l’année longue dans une tellière était parfois dur pour le moral. Il fallait donc à chaque s’occuper l’esprit pour ne pas virer totalement dingue au point d’en perdre l’esprit. Eh oui ! C’était toujours moi, Dianka Jeni, djinn superficielle qui offrait toujours plus aux gens. En cette journée totalement ordinaire, je m’étais prévu quelques petits exercices de magie. Le nez dans un de mes livres favoris : « Exaucer un souhait pour les nuls! », je jetai un œil sur certains souhaits dont je n’avais encore jamais fait l’expérimentation. Le chapitre que j’étais en train de lire parlait d’une capacité à téléporter les maitres partout ou ils le désiraient. Tournoyant dans la pièce aménagée dans le récipient à thé, je me documentais à voix haute sur ce sort qui allait peut être me servir.

- « Pour exaucer ce souhait, utilisez votre mémoire visuelle afin d’imaginer le lieu désiré. Si votre maitre est la pire des ordures, essayez de l’envoyer dans un autre lieu tout en jouant avec les mots. Ceci est l’un des avantages à être génie ! »

L’explication était claire. Il ne fallait plus que la pratiquer. Je déposai le livre sur la table de chevet positionné à coté de mon lit. Me dirigeant en plein milieu de la pièce, je fis une tentative en me concentrant et en fermant délicatement mes yeux tout en respirant profondément. Je fouillai dans mes souvenirs afin de penser à un endroit idéal ou faire apparaitre la tellière qui me servait de prison personnelle.

- Un lac ? Non… Un manoir hanté ? Berk…non ! Une taverne ? Ouf…. Je ne veux pas sentir l’alcool moi !

Les idées qui me traversaient l’esprit me paraissaient toutes non-favorables. Moi qui désirais faire changement, je ne savais pas ou me diriger. C’est alors qu’une petite idée me vint à l’esprit. Pourquoi ne pas utiliser la fonction aléatoire ? Peut-être allais-je découvrir de nouveaux lieux intéressants afin d’y trouver un nouveau maitre ! Cette idée me parut des plus idéales. Je repris donc place, me concentrant à nouveau. Je fis le vide de mon esprit et prononça cette formule totalement inventée favorisant l’intensité d’un sort magique :

- Moi, Dianka Jeni, je me téléporte en un lieu totalement inconnu !


Levant la tête subitement et tapant du pied droit, un nuage de fumée bleuté entoura la tellière, la faisant disparaitre du lieu qu’elle se trouvait. L’atterrissage vers un lieu totalement inconnu fut légèrement brusque. La pièce ou je me trouvais tanga légèrement. Le récipient avait atterrir sur un lieu instable. Toujours aussi curieuse, j’allai jeter un œil vers le bec verseur qui me servait habituellement de fenêtre vers le monde extérieur. Étrangement, je n’y vis pratiquement rien. Tout était si sombre. Un soupçon d’angoisse s’empara de moi. Avais-je fait une bêtise en acceptant ce sort aléatoire ?

Approchant mon oreille vers le mur, je fus ravie en entendant quelques bruits qui semblaient ressembler à ceux de pas qui s’approchaient. Ces pas devinrent de plus en plus imposants et furent suivis d’un mouvement brusque de la tellière qui me fit tomber assise par terre. Une voix accompagna tout ce raffut. Comme si Dieu parlait de l’extérieur, la voix sonnait d’une façon caverneuse et imposante. Entendre une voix féminine me fit sourire. Il s’agissait certainement de ma future cliente. Débordée d’énergie, je me précipitai à nouveau vers le bec versoir, espérant voir le visage de l’heureuse chanceuse. Cependant, en jetant un œil, un nuage de poussière m’arriva au visage accompagné de quelques gouttes de bave fraichement sorti de la bouche de la femme en question.

Désespérée, je fis apparaitre un mouchoir pour m’essuyer le visage. Il n’était pas question que la première impression dès que la dame allait me voir soit des plus négatives. Il était essentiel d’être à son avantage. Une fois nettoyée, je retournai à mon poste d’espionne.

Les prochains mots ne firent qu’alarmer la situation. La personne en question discuta à voix haute d’un bon thé. QUOI ? UN THÉ ?!? Il était évident qu’elle allait se servir de sa nouvelle trouvaille pour s’en servir. Je ne voulais pas terminer mes jours noyée à coté d’une poche. OH QUE NON ! Il était de mon devoir d’éviter un tel génocide.

Je fonça vers le mirroir afin de m’assurer que ma coiffure était parfaite et que ma robe bleutée moullait parfaitement mes attributs. Parfait ! J’étais prête à l’action ! Je me mis à courir en direction du versoir qui me propulsa hors de ma prison tel un canon. J’atterris sur des boites qui, heureusement, contenaient des oreillers. Suite à l’atterrissage, un gros nuage de poussière s’envola en l’air couvrant mon visage. Je me releva tout en toussant et en agitant les bras de gauche à droite pour aérer les alentours.

- Non ! (tousse) On ne mets pas de thé dans cette tasse ! Elle est beaucoup trop spéciale pour ca…

J’avanca avec difficulté vers la personne qui tenait ma maison entre ses mains. Pour ma part, la vision m’était légèrement troublée suite aux cheveux bleutés qui cachait mes yeux. Enjambant les boites, j’arriva finalement en terre ferme. Je repris mon souffle le torse penché avant de continuer.

- Si vous saviez la chance que vous avez de m’avoir trouvé… vous ne mettriez pas de thé dans cette théllière. Vous avez trouver un objet très rare dans le pays d’Érade… il peut exaucer vos désirs les plus fous…

Avant de continuer, je replaca ma couette qui me rendit à nouveau la vue. En voyant mon interlocutrice, une émotion de surprise s’empara de moi. Mes muscles se crispèrent une seconde de temps lorsque je remarquai le physique de ma nouvelle maitresse. Celle-ci avait quelque chose… de très animal. Avec des longues dents, des ongles non-manucurés et des yeux jaunes, cela faisait bien changement des elfes dans le continent de Cassilmena.


- … je vois que j’arrive au bon moment très chère… C’est votre forme originelle ?

J’étais réputé pour donner librement mon opinion. C’est ce qui faisait l’une de mes plus grandes faiblesses.
Revenir en haut Aller en bas
Céline Mytheiril

Céline Mytheiril

Masculin
Nombre de messages : 111
Age : 27
Camp : Aucun pour l'instant
Date d'inscription : 15/07/2009

MessageSujet: Re: Moment de détente et objet trouvé ! (PV)   Ven 16 Oct - 9:27

Céline tomba à la renverse sur le parquet de la cuisine. Et oui, il y avait un parquet dans la cuisine ! La classe non ? En tout cas, ça fait moins mal que de la pierre. Elle laissa échapper un juron. Devant elle se trouvait rien moins qu’une djinn. Une djinn de la théière ? Elle faillit éclater de rire, mais se retint. Après tout, c’était un récipient comme les autres. Et en plus, la théière était jolie. Le nuage de poussière se dissipa rapidement.

La magicienne se releva péniblement. Elle observa le phénomène bleu qui se promenait librement devant elle. La djinn était d’une beauté éblouissante, quoique trop bleutée. Mais elle était classe ! Bien plus que la magicienne qui se tenait devant elle, vêtue comme une roturière.


“Mes désirs les plus fous tu dis...”


Elle n’eut pas le loisir d’en savoir plus. La jeune djinn semblait être surexcitée. Elle l’observait avec ses yeux bleus tout en parlant.


“Comment ça ma forme originelle !? Hey ! Je pourrai dire la même chose de toi la bleue !!! Non mais oh !”


Céline Mytheiril n’avait pas la langue dans sa poche. Il était vrai que depuis ces derniers temps, les changements physiques que subissaient son corps l’inquiètaient quelque peu. Mais ce n’était pas une raison pour se faire sermoner par une créature magique.

D’un autre côté, Céline ne pouvait pas vraiment se plaindre. Cette petite djinn devait être enfermée depuis si longtemps dans cette théière. La magicienne n’avait pas eu l’occasion d’en croiser depuis belle lurette, mais elle connaissait pas mal de choses sur eux. Mais qu’en était-il de ceux de l’Erade ?


“Hey la bleue ! Comment tu t’appelles ? Moi c’est Céline.”


La magicienne reprit sur un autre sujet.


“Tu es capable de faire quoi pour moi ? Sortir d’une théière ?”


Elle taquinait un peu la jeune femme, déjà pour le fait qu’elle l’ait surprise, et aussi pour le coup de “la forme originelle”. Malgré cela, la djinn semblait sympathique au premier abord. Elle espérait simplement ne pas se tromper.

Céline lui sourit et lui fit un clin d’oeil.


“Je plaisantais.”
Revenir en haut Aller en bas
Dianka Jeni

Dianka Jeni

Masculin
Nombre de messages : 102
Age : 30
Camp : Neutre
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Re: Moment de détente et objet trouvé ! (PV)   Sam 17 Oct - 1:55

Étant génie à temps plein, je possédais tous les pouvoirs imaginables afin d’exaucer toutes sortes de pouvoirs. Mais pour choisir mes maitres, je n’avais aucun droit à choisir les plus jolis et les mieux habillés. J’en avais un exemple devant moi. Étais-ce un genre de femme lion ou femme chien ? Qui sait ? Peut être valait-il mieux ignorer ces faits et la traiter comme une personne normale. Malgré tout, j’espérais de tout mon cœur qu’elle demande la beauté comme souhait. Pauvre petite choucroute ! Personne ne méritait de ressembler à un chien bâtard.

Mon commentaire m’informant sur son apparence sembla légèrement la provoquer. Il fallait absolument que je garde mes petits avis pour moi-même si je ne voulais pas retourner subito-presto dans la théière. Elle tenta de se défendre en critiquant mon assortiment composé que de bleu. Mais quelle petite sotte ! Attend-elle que je vire au rouge ? Personne n’avait le droit de rire de mes vêtements. PERSONNE !


*Du calme ! Du calme ! Tu es ravissante ! Tu es magnifique ! Tu n’as pas de dents comme cette grue alors reste des plus positives et professionnelle.*

Je respira lentement par le nez. Une bagarre entre magiciens était à éviter. Laissant tout sortir l’air de mes poumons, j’entendis mon interlocutrice se présenter. Elle demanda par la suite mon identité :

- Enchantée maitre Céline ! Je me nomme Dianka Jeni ! Génie Efrit de la sublime théière que tu tiens dans les mains en ce moment….

Je n’eus à peine le temps de terminer mes présentations que Céline m’interrompu en me questionnant sur l’ampleur de mes pouvoirs. Est-ce que ceux-ci se résumaient à sortir d’une banale théière. À nouveau, mon visage devint rouge.

- Roohh… petite insolente… je…

J’étais fortement susceptible à mes heures. Il ne fallait jamais me prendre de haut. Selon ma propre mentalité, il n’y avait que moi qui pouvais faire ce genre de choses. Mais Céline se racheta, me réconfortant qu’il ne s’agissait que d’une petite plaisanterie inoffensive. Mon visage se décrispa, reprenant de sa plus radieuse beauté.

- Eh bien, maitre Céline, mes pouvoirs sont assez illimités. Vous pourriez souhaiter quoi que ce soit et je vous l’exauce en un claquement de doigts. J’ai eu beaucoup d’autres clients avant vous, vous savez ? Je ne suis donc pas une simple djinn de pacotille ! J’ai un diplôme !

En un claquement de doigts, je fis apparaitre un morceau de papier lumineux qui se mit à flotter devant le visage de la petite laideur. Sur ce parchemin était inscrit mon nm ainsi qu’une étampe officielle de l’académie des djinn internationnaux. Bien entendu, j’avais tout inventé depuis le début. On ne devenait pas génie de profession. C’était plutôt une malédiction. Mais qui étais-je pour me lamenter sur mon propre sort ? Je n’étais pas pour gâcher le moment de l’animal qui avait la chance de tomber sur une djinn pour la toute première fois. Je fis disparaitre le diplôme, retrouvant le visage de la dame aux canines pointues.

- Alors, selon le règlement, puisque vous avez trouvé ma cachette et m’avez découvert, j’ai le mandat de vous autoriser trois souhaits. Les plus fous que vous souhaitez ! Ca peut être la beauté…. La beauté… il pourrait y avoir aussi la beauté…. Et la beauté… aurais-je mentionné le souhait de la beauté ?
Revenir en haut Aller en bas
Céline Mytheiril

Céline Mytheiril

Masculin
Nombre de messages : 111
Age : 27
Camp : Aucun pour l'instant
Date d'inscription : 15/07/2009

MessageSujet: Re: Moment de détente et objet trouvé ! (PV)   Sam 17 Oct - 9:53

Céline sourit. Ce génie était décidément trop chou. Un génie de la théière qui avait son diplôme. La magicienne n’était pas dupe, mais c’était charmant de voir qu’une créature magique pouvait s’inventer ainsi des distinctions. Depuis quand les génies avaient des diplomes ?! En tout cas, c’était amusant. En plus le mot “diplome” avait mal été orthographié. Il était écrit “Diplaum”.

“J’ai le droit à trois voeux ? Génial alors ! Attend, laisse-moi le temps de réfléchir.”


A vrai dire, elle connaissait le voeu qui pouvait la sortir de tous les pétrins. Elle aurait pu demander à avoir tous les voeux qu’elle souhaitait, mais ce n’était pas très sympa. En fait, au fond d’elle-même, Céline Mytheiril se demandait si la djinn était contente d’avoir cette fonction.

Par contre, ce qu’elle n’apprécia pas vraiment, ce fut la répétition des voeux qu’elle pouvait avoir...Apparemment, la beauté primait sur tout chez cette djinn. N’ayant rien à faire de mieux que de s’amuser avec la djinn, elle formula son premier voeu.


“Hum...C’est quoi cette manie sur la beauté ?!”


Et en plus elle semblait insister ! Bon soit, même si Céline n’avait jamais été fervente partisane de ce que l’on pouvait obtenir dans un claquement de doigts, autant jouer le jeu jusqu’au bout. La journée de la magicienne semblait s’égayer avec cette djinn tout de bleu vêtue.


“Bon d’accord, tu as gagné. Rend moi belle ! Avec les vêtements aussi. S’il te plait. Au fait, ça fait longtemps que tu es prisonnière de cette théière ?”
Revenir en haut Aller en bas
Dianka Jeni

Dianka Jeni

Masculin
Nombre de messages : 102
Age : 30
Camp : Neutre
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Re: Moment de détente et objet trouvé ! (PV)   Dim 18 Oct - 18:46

Suite à cette nouvelle concernant les trois souhaits dont elle avait droit, la chimère fut ravie. Mais connaissait-elle les risques d’être le maitre de Dianka Jeni ? Aucun mot n’était assez approprié afin d’y résumer l’expérience. Il fallait absolument vivre une telle expérience pour mieux comprendre le ressentiment des précédents personnages ayant fait appel à ses services.

Déjà en partant, Céline remarqua les sous-entendus que je lui avais proposés. N’étaient-ils pourtant pas subtils ? Si celle-ci venait de comprendre mes propres idées, peut être que ces souhaits allaient améliorer sa propre vie. Car oui, tout le monde avait droit de posséder une beauté resplendissante. Personne ne devait être mis à part.

Finalement, Céline dévoila son premier souhait : celui de posséder une beauté remarquable ainsi que de magnifiques vêtements. Ces paroles étaient comme une douce mélodie à mes oreilles. Enfin on me demandait un souhait qui avait du sens ! J’étais désormais prêt à l’action. Je craquai délicatement mes jointures avant de me lancer dans cet ordre lorsqu’une question vint perturber mon élan : Depuis combien de temps étais-je prisonnière du récipient de thé ? Mes bras reprirent leurs positions d’origine, soit des deux cotés de mon corps. Qu’allais-je répondre à cela ? Étais-je pour blâmer ma triste vie ? Allais-je lui raconter l’entière histoire de Dianka Jeni jusqu’à aujourd’hui. Certes non ! Moins d’informations j’allais donner, mieux allait être l’avis de Céline sur ma propre personne.

- Ouf… bonne question ! Les journées passent si vite dans ce petit paradis à l’intérieur. Je ne manque de rien. Je peux avoir tout ce que je veux et je n’ai personne pour me casser les pieds.

Cette réplique renfermait de nombreuses demi-vérités. Bien sur, il me manquait une chose vitale : la liberté, l’amour, l’amitié ainsi que plusieurs autres valeurs qu’une être humaine pourrait nécessiter. Bien que j’étais totalement comblé par la puissance et le matérialisme, je ressentais toujours ce petit vide qui me coinçait l’estomac chaque soir alors j’étais sur le point d’aller me coucher. Étant trop fière, je n’osai pas lui dévoiler cette petite partie de moi. De toutes manières, un tel manquement aurait gâché ce si bon moment que Céline devait chérir.

- Mais trêve d’histoires du passé. Revenons à nos moutons, Maitre Céline. Profitons du moment présent et, quant à vous, profitez de cette nouvelle apparence !

En disant ces paroles à voix haute, je n’hésitai pas à pointer mon index vers la chimère. Un petit éclair bleu sortit instantanément de l’extrémité du doigt afin d’entrer en contact avec le nombril de ma maitresse. Mieux valait l’avertir de la suite.

- Il est possible que chatouille un peu…

Et voilà que la magie se mit en action. Les cheveux de Céline se mirent à bouger comme s’ils venaient de prendre vie. Cependant, elle n’avait nul besoin de s’inquiéter. Il ne s’agissait que d’un sort primaire afin de lui offrir une coiffure volumineuse. Cette astuce offrait à Céline l’impression d’avoir plus de cheveux et même d’avoir un air plus coquet. Et la magie continua d’agir sur le restant de son corps. Voilà que son visage fut maquillé grâce à quelques produits de beautés flottant autour de son visage. Un rouge à lèvre vint mettre en évidence ses lèvre alors qu’une pince à épiler vint enlever les poils dérangeants sur ses sourcils.

Sa peau devint soudainement plus soyeuse et plus saine. À y prendre attention, on pouvait y ressentir un doux parfum de lavande. Ses ongles s’allongèrent et prirent une couleur rosée afin d’en charmer plus d’un.


- Pas mal ! Pas mal du tout ! Passons à la seconde étape, voulez-vous ?

Je tapai des mains afin d’ordonner aux abominables vêtements de la chimère de déguerpir de là. Ils n’étaient plus admis en ces lieux. Aussitôt, une force vint arracher les vêtements de Céline qui se désintégrèrent par la suite. Ceux-ci étaient un souvenir du passé. Il était essentiel de voir de l’avant maintenant.

- Ne vous inquiétez pas ma chère ! J’ai déjà vu des femmes nues auparavant !


En lançant un nouvel éclair sur le nombril de la future beauté maintenant maquillée, ceci enclencha la nouvelle étape à la réalisation du souhait. En contact du nombril, l’éclair bleuté se transforma en petite boue visqueuse de la même couleur. Celle-ci prit vie après quelques secondes d’inactivité. Se servant de ses petites ventouses pour englober le corps de la dame nue, elle recouvrit tout le corps, ne laissant que la tête afin de respirer.

Cette sensation devait certainement être désagréable pour notre petite chimère… mais il le fallait. La créature visqueuse se forma finalement en un vêtement totalement éblouissant. Le haut du corps fut recouvert d’un magnifique collier de cuir noir et d’un bustier rouge étincelant. Quelques brillants avaient été installés afin que la lumière vienne éclaircir son passage. Concernant le bas, une jupe noir se modelant à sa silhouette s’installa sur elle, lui offrant de l’air pour ses petites jambes. La transformation vestimentaire fut terminée par quelques dernières apparitions, soit des boucles d’oreilles en diamant et des escarpins de diva.

Je reculai de quelques pas afin de regarder le résultat. Tout semblait parfait. Mais un petit point attira mon attention : les dents et les yeux de la pauvre étaient toujours là. Je me tapa bêtement la tête, n’ayant pas corrigé ce point depuis le début de la transformation.


- Oh ciel ! J’allais oublier la cause de notre souhait. Nous voulions vous transformer en une charmante fille et non en une charmante bête.

De nouveaux éclairs atteignirent Céline. Un vers les yeux qui passèrent de jaune à couleur noisette et un autre éclair en direction des grandes canines qui se dissipèrent automatiquement pour laisser place à une dentition droite et blanchâtre.

La transformation semblait parfaite jusqu’à maintenant. Une nouvelle fille se trouvait devant moi. Il s’agissait certainement d’un nouveau départ pour elle. Mais dans ma propre conscience, quelque chose manquait encore à l’appel. Toujours aussi déterminée à en donner plus que ce que le client demandait, je me lançais dans ces quelques paroles :


- C’est tout à fait sublime ! Il ne reste plus qu’à y mettre ma petite touche personnelle et tout sera parfait !

M’approchant de Céline rapidement, telle une fille déterminée, je me dépêcha de donner une petite pichenette sur le buste de la petite beauté. Au contact de mes ongles, la poitrine de Céline se mit à augmenter au point d’en faire rêver les hommes. N’attendant pas de réactions particulières, je crachai sur la paume de mes deux mains et colla mes mains sur les cheveux de la chimère. Tout en descendant mes mains délicatement tout le long de ses cheveux, ils prirent une couleur blonde automatiquement. Il ne restait plus que le coup de grâce : les hanches. Me dépêchant, je poussai ma maitresse qui tomba sur le derrière. Un tel choc du postérieur fit enfler ses fesses pour y donner une superbe courbure.

Mon but n’était pas de la faire payer, loin de là ! Je ne voulais que le bien de mes maitres. Toujours offrir plus, là était ma grande devise. Je tendis la main en direction de Céline afin de lui proposer de l’aide afin de se relever. Mon visage souligna un honnête sourire.

- Mes félicitations Maitre ! C’est un nouveau départ qui s’annonce à vous !
Revenir en haut Aller en bas
Céline Mytheiril

Céline Mytheiril

Masculin
Nombre de messages : 111
Age : 27
Camp : Aucun pour l'instant
Date d'inscription : 15/07/2009

MessageSujet: Re: Moment de détente et objet trouvé ! (PV)   Mar 20 Oct - 19:58

“Aïe, criai-je en tombant sur le sol.”

Mes fesses amortirent le choc, mais la sensation était horrible. On aurait dit que j’étais passée sous une presse. Jusqu’à présent j’avais laissé Dianka Jeni faire son oeuvre, mais je ne m’attendais pas à d’aussi désagréables sensations. Ca chatouillait, ca piquait, ...

- Mes félicitations Maitre ! C’est un nouveau départ qui s’annonce à vous !

Elle me tendit la main. Je l’attrapais, décidée à me remettre debout. Une fois sur pied, je constatais, à mon grand désaroi, que j’étais désormais chaussée de talons rouges vernis, dont les deux boucles aux fermoirs dorés maintenaient mes pieds à l’intérieur. Je n’étais vraiment pas à l’aise dedans, si bien que je chancelais un peu quand je me dirigeais vers le miroir de la cuisine. Oui ! Il y avait un miroir dans la cuisine.

Ce que j’y vis me stupéfia mais m’horrifia.

Qui était cette personne dans le miroir ? Ce n’était pas moi assurément. Je ne pouvais être ainsi. Un haut-le-coeur remonta le long de ma gorge tandis que des larmes montaient à mes yeux. Non...ce n’était pas moi ! Ce ne pouvait être moi ! Je ne pouvais pas être ainsi.

Mes yeux s’attardèrent sur mes vêtements. Le bustier de soie rouge me serrait la poitrine, tandis qu’un collier noir entourait mon cou. Une jupe noire en tissu tombait à mi-cuisses de mes jambes. Quant à mes pieds, ils étaient sertis de talons. Je touchais mes oreilles. Des pendants y étaient fixés.

Un hoquet de surprise monta en moi. Je ne pus le réprimer. Un autre suivit. Mon visage avait changé. Il était plus fin, plus doux. Mes yeux avaient pris une couleur noisette et mes dents arboraient maintenant une blancheur éclatante. Mes mains effleurèrent ma peau de velours. Je frissonnais. On aurait dit de l’ivoire. Elle était animée d’une douce chaleur et légèrement halée. Un nouveau frisson me parcourut.

Mes ongles...ils étaient redevenus normaux. Ce n’étaient plus des griffes, mais ils avaient gardé leur longueur. Un vernis rose pâle brillant les recouvraient désormais. Je passais le long de mon pouce sur l’ongle de mon index pour bien m’assurer de la réalité de cette métamorphose.

Mon regard se porta sur mon maquillage. Dianka Jeni n’y était pas allée de main-morte. Mes yeux étaient cerclés d’un maquillage mauve sur mes paupières tandis que mes lèvres avaient désormais la couleur des roses sanguines. J’eus un pincement de lèvres. Elles étaient collantes.

Mes mains se portèrent à mes cheveux. Ils avaient maintenant une teinte blonde comme les champs de blés. Le sortilège de mise en volume les faisait tomber en cascade sur mes épaules.

Mais le pire je pense, c’était ma poitrine et mes fesses. Moi qui avait toujours eut une poitrine peu marquée et des fesses tout juste dessinées, me voici maintenant avec des courbes plus volumineuses.


“Je...je...”


Je m’enfuis dans ma chambre, tentant désespérément de me faire à ma nouvelle apparence. Il me fallait du temps, changer comme ça de corps ne se faisait pas sans quelques problèmes, du moins je tentais de m’en persuader. Je restais quelques dizaines de minutes affalée sur mon lit, essayant de remettre mes idées en place. Il fallait voir le bon côté des choses, maintenant je ne souffrai plus de ce problème de chimérisation...du moins je l’espérais. Et sous cette apparence, les assassins de Mestran ne me retrouveraient pas de si tôt.

Je finis par sortir de ma chambre, encore quelque peu chancelante sur mes talons.


“Excuse moi...j’ai été un peu surprise. Je suppose que c’est irréversible...Il me faudra un peu de temps pour m’habituer...Merci pour ce voeu.”


J’avais beau rester stupéfaite et quelque peu désorientée, je n’avais rien perdu de la démonstration de pouvoirs de Dianka Jeni. L’analyse que j’avais fait rapidement me permettais de constater qu’elle n’était pas née djinn, mais qu’elle s’en sortait admirablement bien dans la maîtrise de sa magie. J’embrayais sur une question plus personnelle.


“Depuis combien de temps es-tu dans cette théière?”
Revenir en haut Aller en bas
Dianka Jeni

Dianka Jeni

Masculin
Nombre de messages : 102
Age : 30
Camp : Neutre
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Re: Moment de détente et objet trouvé ! (PV)   Dim 25 Oct - 2:07

J’aidai ma maitresse à se relever. Un balancement de poids me suffit pour mettre sur ses deux pieds cette nouvelle beauté sur Terre. Il fallait le dire : j’étais franchement fière de moi encore une fois ! Cet ancien monstre allait désormais jouir des bienfaits de ce qu’une réelle demoiselle pouvait faire durant une vie : lire un livre, faire les courses, tenter les garçons d’un regard tout aussi attachant, etc. Céline était désormais de la classe des merveilles du monde qui se font généralement remarquer sur la place du marché. De plus, l’ensemble que je lui avais confectionné lui offrait un look plutôt coquin. Il était sur qu’un type allait tenter sa chance avec elle désormais.

Mais la réaction ne fut pas la même du coté de Céline. Une fois qu’elle atteignit le miroir de sa cuisine, elle figea automatiquement, stupéfait par ces grandes modifications. Une longue minute passa avant qu’elle ne puisse réussir à dire quelque chose. Elle prit le temps de remarquer tous les changements qu’elle avait subis, des cheveux au derrière courbé. Elle bégaya avec difficulté de dire quoi que ce soit. Il fallait la comprendre. J’aurais surement réagir de la même facon à recevoir un aussi beau cadeau.

Mais la suite ne fut pas ce que j’espérais le plus. Sans m’y en attendre, elle se dépêcha à aller s’enfermer dans sa chambre. J’entendis le verrou s’installer derrière elle. Mais qu’avait-elle ? N’aimait-elle pas cet effort que je venais de faire pour elle ? Je me dépêchai afin d’approcher mon oreille vers la porte fermée. J’espérai entendre quelque chose afin de m’indiquer l’état d’esprit de ma maitresse bien-aimée. Rien ! Même pas un pleurnichement ! Je n’entendis rien ! Absolument rien ! Aucun indice ne pouvait m’aider à découvrir l’état d’esprit de Céline qui était certainement sous le choc. Le mieux pour moi n’était que d’attendre son retour.

Je m’installai sur l’un des bancs afin de d’attendre patiemment son retour. D’un claquement de doigts, je fis apparaitre un miroir portatif afin de me peigner convenablement pour favoriser mon apparence physique.

Après une quelques coups de peignes ainsi qu’un coup de rouge à lèvre, Céline sortit finalement de sa cachette, s’approchant légèrement de moi. Je la regardai toujours assise sur mon petit trône qui n’était qu’un simple banc. Elle s’excusa ouvertement, révélant sa surprise auprès de la métamorphose subite. À la voir, on pouvait facilement remarquer qu’elle était toujours sur le choc. Qui sait ? Peut être devais-je lui laisser une chance ?


- Vous savez, Maitresse Céline, mon rôle en tant que Djinn est de rendre mes clients heureux et satisfaits des souhaits que j’exauce pour eux. Si vous n’aimez pas ce que vous voyez maintenant dans le miroir, il y a toujours moyen de réarranger le souhait !

Je me levai de mon siège tout en continuant de parler à ma consœur.

- De toutes manières, n’êtes vous pas ma première cliente dans ce contient ? Vous me plaisez, Céline ! Vous semblez être un bon vivant. J’ai tout de suite vu ce qu’il vous fallait : la beauté suprême pour unir vos qualités à une resplendissante fleur de printemps!


En disant ces mots, j’allai toucher les joues de ma maitresse grâce à mes doigts manucurés. Son visage était si pur et doux. Comment dire non à un tel cadeau ? Je pris mes distances, prête à exaucer un nouveau souhait. Cependant, Céline me surprit à nouveau avec un retour à cette question qui s’intéressait sur le temps que j’étais emprisonné dans cette théière. Je ne bougeai plus, ne sachant quoi répondre à cette question. Cette nouvelle déesse était intriguée sur mon sort. Je n’étais pas vraiment ravi de lui en parler. Mais, étant une bonne djinn, toujours déterminée à aider mon prochain, je cédai à la demande, me rapprochant d’elle pour lui répondre franchement. Ma réponse fut courte et brève :

- 15 ans ! 15 ans que je suis dans cette théière. C’est fou comme le temps passe vite parfois… on ne voit plus le monde évoluer quand l’on est enfermé à l’intérieur…


Je pris un grand respire pour exprimer une petite mine triste accompagné d’un sourire en coin. Je fixai le plafond du regard tout en me demandant ce qu’il se serait passé si je n’avais pas désobéi à la règle de cette vieille inconnue qui m’avait infligé ce sort.

Mon regard retourna vers Céline qui semblait pendue à mes lèvres. Pour conclure ce petit intermède concernant ma vie, je secoua la tête en revenant à la cause de notre rencontre :


- Mais arrêtons de parler de moi ! Ma vie ne vaut rien sans votre bonheur présent. Pourquoi ne pas penser au second souhait ? Vous avez déjà pensé à quelque chose ? Sentez-vous totalement à l’aise de vous exprimer ! Je suis toute ouie !
Revenir en haut Aller en bas
Céline Mytheiril

Céline Mytheiril

Masculin
Nombre de messages : 111
Age : 27
Camp : Aucun pour l'instant
Date d'inscription : 15/07/2009

MessageSujet: Re: Moment de détente et objet trouvé ! (PV)   Lun 26 Oct - 19:52

(Et hop, retour à la troisième personne)

Céline rougit ouvertement dès que Dianka lui ait touché le visage. Ses mains étaient si douces et si bien entretenues et...et depuis quand s’inquiétait-elle de savoir si quelqu’un prenait soin de ses mains ?

La magicienne n’eut pas le temps d’approfondir la question que déjà, la djinn répondait à sa question la moins discrète. Elle battit des paupières à cause de l’étonnement plusieurs fois à l’entente de sa réponse.


“Quinze ans !? Tu es donc toute jeune ! Tu es née djinn ?”


Cette question brûlait les lèvres de la jeune femme. Il était peu probable que Dianka soit née djinn. Quinze ans, c’était ridicule comparé au cycle de vie de ces créatures magiques. Elle était soit vraiment très jeune, soit emprisonnée dans ce récipient aux douces odeurs depuis toutes ces années. Si c’était le cas, le prix à payer était bien lourd pour la pauvre djinn. Dianka semblait rester évasive tandis que les questions de Céline devenaient de plus en plus personnelles.

Céline Mytheiril, magicienne de son état, ne pouvait s’empécher de penser que si cette petite avait réussi à maîtriser la magie des génies en si peu de temps, c’était qu’elle devait avoir un fort potentiel. Et puis, ses cheveux sentaient si bons...ils étaient si merveilleusement bleus aussi et...hey stop ! C’étaient des pensées totalement futiles qui commençaient à apparaitre dans l’esprit de Céline. Elle les chassa rapidement.

Dianka Jeni, toujours postée devant la magicienne, lui demanda quel était son second voeu. Excellente question, mais Céline n’avait pas la moindre idée de ses désirs. A vrai dire, elle n’avait pensé à rien en particulier. L’arrivée de Dianka dans sa vie chamboulait un peu tout. Dianka, avec ses cheveux si bleus...comment pouvaient-ils avoir cette couleur d’abord ? Un colorant ? Un produit spécial ? Ou de la magie ? Céline se pinça les lèvres, encore des pensées inutiles.


“Ah...euh...et bien, je ne sais pas vraiment. Je n’y ai pas vraiment songé.”


Céline joignit les mains, les bras toujours tendus et baissa la tête, un peu honteuse. Elle ne savait pas vraiment quoi lui dire. La magicienne tenta de se donner du temps pour réfléchir.


“Veux-tu quelque chose à boire ou à manger ?”


Bon d’accord, c’était pas top comme improvisation mais au moins, les deux femmes pourraient faire connaissance. Quite à avoir une djinn sous la main, autant en apprendre plus sur elle, d’autant qu’elle était bien sympathique. Et puis son rouge à lèvres était si beau. Où l’avait-elle trouvé ?

Céline fit signe à Dianka de prendre place dans le salon qu’elle avait improvisé. Ce n’était pas très élégant, mais ça suffisait amplement à la magicienne. Un fauteuil qu’elle avait réparé par magie, une petite table basse et quelques chaises éparses. Elle fit signe à Dianka de s’asseoir dans le fauteuil.


“Vas-y, fait comme chez toi. C’est un peu triste comme salon, mais c’est tout ce que j’ai pour l’instant. Je compte le meubler sous peu.”


La jeune femme incanta et dans un petit crépitement violet, deux verres et quelques boissons apparurent. Autant bien recevoir. Céline prit place sur une chaise en bois de chêne qui trainait dans le coin de la pièce. Le détail de ses ongles manucurés attira son attention. Ce rose était un peu trop pâle...elle en mettrait un plus vif plus tard. Elle devait être belle, non mais oh !
La magicienne ouvrit l’un des tiroirs de la table basse et en tira un petit miroir rond. Un crayon pour les yeux apparut entre ses doigts dans un crépitement discret d’étincelles vertes et elle entreprit de se remaquiller. A peine eut-elle finit qu’elle se repassa un coup de rouge à lèvres.


“Où en étais-je...? Ah oui ! J’ai oublié de me présenter, je m’appelle Céline et...ah non, je me suis déjà présentée. Désolée, je suis un peu étourdie.”


Elle s’excusa, quelque peu confuse. Elle ne savait pas vraiment quoi dire à la djinn, d’autant que celle-ci attendait qu’elle formule un second voeu. Céline se demanda si les yeux de Dianka était toujours aussi bleu ou si elle mettait des lentilles. Non, elle ne le demanderait pas, c’était inconvenant. Elle suivait un régime spécial pour rester aussi mince ?

Autant de questions futiles qui commençaient à se bousculer dans sa tête. Mais Céline ne s’en rendait pas vraiment compte de ce changement. Car si Dianka avait changé son physique, sa personnalité commençait à s’altérer elle-aussi. Des tas de points de vue futiles et sans intérêts prenaient place dans son esprit, remplaçant sa logique.


“Dis-moi...ce bleu est naturel ?”

(Je me suis bien amusé à faire ce post ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Dianka Jeni

Dianka Jeni

Masculin
Nombre de messages : 102
Age : 30
Camp : Neutre
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Re: Moment de détente et objet trouvé ! (PV)   Lun 26 Oct - 23:20

Ce qu’elle était drôle cette magicienne ! Celle-ci croyait que dès ma plus tendre enfance, j’étais né à l’intérieur d’une théière, ne bénéficiant pas de la moindre liberté. Avoir vécu tout cela, je ne serais certainement pas comme je suis en ce moment. Il fallait absolument dire la vérité à cette pauvre fille qui avait tout compris de travers. Je tentai de camoufler un petit ricanement avant de répondre paisiblement à sa question :

- Hihi ! Mais non ! J’ai déjà été une humaine comme toi, tu sais ? Les 15 ans dont je t’ai fait mention. Ce ne sont que les années ou j’ai été enfermé à l’intérieur. Je ne serai certainement pas la même personne si c’était le cas, hihi !

Je commençais à lier de bons contacts avec cette Céline. Plus nous parlions, plus j’avais l’impression que nos deux personnalités se rejoignaient sur plusieurs points. Plus nous socialisions, plus je remarquai des tendances semblables aux miennes à prendre soin de son apparence. Peut être que derrière cet ancien monstre caverneux se cachait finalement une fleur qui n’attendait que d’éclore. J’aimais ce que je voyais. Voici donc pourquoi j’embarquais pleinement dans ce jeu de la superficialité, ne doutant pas une miette qu’il s’agissait d’un effet secondaire au sort de métamorphose.

Je questionnai donc ma nouvelle amie sur une possibilité de second souhait. Celle-ci, dépourvu d’idées ne sut quoi dire. Elle préféra plutôt faire plus amples connaissances afin de réfléchir à un nouveau vœu.

Elle m’invita donc à venir prendre le gouter en sa compagnie. Toujours aussi gourmande, j’acceptai avec plaisir. Une invitation faite à Dianka Jeni n’était jamais refusée. Ces marques d’appréciations étaient un pas vers une merveilleuse amitié avec la djinn. Je pris donc place sur l’un des sièges en bois, attendant que la table soit préparée. Je n’eus pas à attendre bien longtemps que des verres apparurent sur la table, prêts à ce que l’on verse un liquide à l’intérieur. De multiples bouteilles contenant des boissons apparurent par la suite. Ayant beaucoup de favoritisme pour la couleur bleu, je tendis le bras vers la bouteille bleu afin de gouter son contenu. En versant dans mon verre pour ensuite y gouter, mes papilles firent la fête en découvrant que ce breuvage n’était nul autre que du jus de bleuet, une saveur que je favorisais plus que tout.

Alors que je prenais quelques gorgées sans trop savoir que dire à la magicienne, je remarquai certains points venant d’elle. L’entendant parler, je remarquai étrangement une petite manie à oublier des petites choses. Je ne connaissais pas vraiment cette fille. Cela ne faisait que quelques minutes que je la connaissais. Peut être était-ce gravé dans ses gênes ? Qui sait ? Mais ce n’était pas tout ! Je remarquai aussi que Céline commençait à me regarder de plus en plus, intriguée sur ma personne. Elle ne cessa pas de me regarder de haut en bas et de droite à gauche. Ses yeux bougeaient à une vitesse si incroyable que je me demandais parfois si celle-ci souffrait de Stragmus.

Pour ma part, cela ne me dérangeait pas vraiment. L’une de mes passions était bien entendu de me faire remarquer. Je n’avais pas passé toutes ces quinzes années afin de m’offrir de multiples sortilèges de beauté afin de cacher mes multiples imperfections. Dire qu’auparavant, je n’étais pas vraiment choyé par la vie du coté physique. Mon visage brillait de multiples boutons d’acnés et d’un buste si peu garni. Auparavant, cette Céline n’aurait peut être même pas porté attention à ma personne. Mais maintenant, puisque j’étais la beauté incarnée, je pouvais jouir de ce plaisir qu’était d’être un modèle pour toutes les femmes de la planète,

Céline interrompu ce moment de supériorité par une toute nouvelle question : Est-ce que la couleur bleu qui colorait mes cheveux était naturel ? Vraiment, cette petite avait beaucoup de questions à poser. Mais lorsqu’il s’agissait de ma personne et de mon égo, je ne pouvais refuser :

- Non ! Bien sur que non ! Disons plutôt que c’est un petit concept afin de me rendre plus radieuse et plus remarquée des autres. Je crois que c’est ce qui fait mon charme.

Je dis ces mots tout en rougissant légèrement et en laissant aller un petit rire timide. Je devenais de plus en plus proche de Céline. Une nouvelle camaraderie était sur le point de débuter.

Malheureusement pour moi, je n’avais pas beaucoup de questions à poser à mon interlocutrice. Étant souvent seule, je n’avais que l’habitude de me parler toute seule sans personne pour me répondre. Mais cette fois-ci, il me fallait faire un effort considérable. L’avenir d’une amitié était en jeu :


- Et toi ?.... Tu as des passions ? Des rêves ?

Je savais qu’une telle question allait aider à la jeune Céline à décider pour son second vœu. De plus, j’allais en apprendre un peu plus sur sa personne.
Revenir en haut Aller en bas
Céline Mytheiril

Céline Mytheiril

Masculin
Nombre de messages : 111
Age : 27
Camp : Aucun pour l'instant
Date d'inscription : 15/07/2009

MessageSujet: Re: Moment de détente et objet trouvé ! (PV)   Mar 27 Oct - 21:12

Les effets secondaires du sort de métamorphose occupaient à présent l’esprit de Céline de façon plus intense, si bien que la magicienne se sentait un peu brouillée. Des concepts futiles, des idées superficielles se bousculaient dans son être.

Elle secoua la tête pour chasser toutes ces pensées. Elle ne se doutait pas un seul instant qu’il s’agissait d’un des effets secondaires du sortilège de Dianka. Son esprit était plus concentré sur les magnifiques cheveux bleus de Dianka et sa beauté extérieure que sur ce qu’elle lui avait fait en la métamorphosant.

Céline prit une bouteille verte et se servit un plein verre de ce qui semblait être un cidre de bonne qualité. Le sortilège qui lui permettait de faire apparaitre des boissons était totalement aléatoire dans sa façon de choisir les “softs” et les alcools. Soft, c’est à la fois tendance, mais en même temps très classique. Bon d’accord, ça ne veut rien dire, mais c’est très “soft” comme mot.

Elle but à petites gorgées, tout en écoutant les paroles de Dianka d’un air émerveillé. Les conseils de beauté de Dianka...n’étaient-ils pas plein de bon sens ? Tout son être lui soufflait que oui, sauf une petite voix, maintenant tue...celle de son ancienne personnalité.


“Oooooh je comprend ! En tout cas j’adore cette couleur, elle te va à ravir Dianka. Ca me fait penser aux fleurs bleues au Primptemps ! C’est tellement beau !”


Les pensées superficielles formaient à présent une bouillie de plus en plus compacte dans le cerveau de Céline, si bien que ses autres pensées rationnelles devenaient de plus en plus confuses.


*Non, non, il y a quelque chose qui ne va pas...je n’arrive pas...il y a quelque chose qui...rose...le rose...non, qu’est-ce que je pense...pas du rose...je ne suis pas comme ça...le rose...il me faut...non ! Je ne dois pas penser ça ! Si du rose ! Il me faut...du vernis plus rose !*


Le sortilège de Dianka avait finalement rompu les dernières barrières de raison de Céline Mytheiril. La magie de la djinn avait été plus puissante qu’elle. Dans son cerveau se mélangeait dès à présent les plus extraordinaires des futilités, l’esprit de la superficialité incarnée, et une bonne dose d’exhubérance féminine. Tout ce qu’elle avait toujours détesté.

Mais ce dégoût n’était pas du tout...au gout...de la nouvelle Céline, qui se demandait désormais où elle pourrait trouver un vernis à ongles plus rose. La solution était évidente.

Un énième crépitement d’énergie magique et Céline se retrouva en possession d’un vernis à ongles rose vif, avec quelques paillettes brillantes. Elle passa délicatement le vernis sur ses ongles déjà ornés d’un rose pâle, avec un soucis de l’application sans pareil.

“Et voila qui est mieux !”


Une petite incantation plus tard, et Céline pouvait admirer son vernis rose fushia bien sec. C’était parfait !

Elle reprit une gorgée de son verre de cidre et écouta à nouveau Dianka qui lui demandait quels étaient ses désirs et ses passions. La nouvelle Céline prit le temps de répondre.

En effet, elle était occupée à regarder les superbes escarpins bleus de Dianka. La jeune djinn était entièrement vêtue de bleu. C’était magique, du point de vue de Céline. Ca lui allait tellement bien. Céline, elle, préférait les couleurs plus chaudes. Elle adorait par-dessus tout le rose et le rouge, et aussi le pourpre. Et aussi le violet ! Mais surtout le mauve ! Aaaah, si elle pouvait avoir d’aussi beaux vêtements. Ceux qu’elle portait étaient beaux aussi, mais Céline ne pouvait s’empécher d’être un peu jalouse.


“Et bien, j’adore...”


Les derniers restes de l’ancienne personnalité de Céline passaient à la trappe. Maintenant, elle pouvait répondre avec toute l'honneteté d'une femme superficielle !


“J’aime beaucoup de choses ! Les vêtements, j’adore les vêtements ! Que ça soit les chaussures, les ceintures, les hauts, les bas, j’aime tout ! Oh et puis, j’adore tes vêtements ! C’est toi qui les a fait ou bien tu les as acheté ! Ah oui, désolée, j’ai oublié que tu pouvais pas aller trop loin de la théière ! Ca va les boissons sont bonnes !?”


Céline ne s’était même pas rendu compte que sa voix avait changé. Elle était désormais plus douce et claire. Si elle avait eu encore un semblant de logique, elle s’en serait aperçut. Mais ce n’était pas le cas.

Elle continua sur sa lancée et tapa dans ses mains.


“Ooooh j’ai une autre question ! J’ai un peu de mal à marcher en talons, tu pourrais m’apprendre !?”


Elle montra du doigt les talons rouges vernis qui lui serraient les pieds. Il était vrai qu’elle avait un peu de mal à marcher avec, mais qu’est-ce qu’elle adorait ces chaussures !

Céline se figea quelques secondes après avoir posé cette question. Quelque chose avait resurgi en elle. Une chose qu’elle avait totalement oublié. Les pensées superficielles de la jeune femme disparurent un instant, la laissant extrèmement lucide. Elle regarda Dianka d’un air stupéfait.


“Dianka...qu’est-ce qui m’arrive ?”


Elle n’allait pas tarder à reprendre sa personnalité superficielle. Qu'allait dire la djinn ?


(Vive la superficialité XD)
Revenir en haut Aller en bas
Dianka Jeni

Dianka Jeni

Masculin
Nombre de messages : 102
Age : 30
Camp : Neutre
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Re: Moment de détente et objet trouvé ! (PV)   Sam 31 Oct - 1:45

Une réelle amitié entre la passion pour le matérialisme et la superficialité était en train de nous unir. Alors que Céline me complimentait maintes et maintes fois sur ma beauté et sur mon choix de vêtements, elle échangea aussi ses propres passions, soit les vêtements, les souliers, les vêtements, les robes, les vêtements, les colliers et… les vêtements.

Pour la première fois, j’étais à l’aise auprès d’une personne. Nul besoin de me cacher et d’ignorer ma vraie nature. Je n’avais pas besoin de m’autocensurer. Tout en buvant mon jus de bleuets, je vivais les plu beaux instants de ma vie depuis maintenant quinze longues années de solitude. Comment avais-je pu résister aussi longtemps sans la moindre compagnie ? Pour la première fois, je remplissais un vide que ma superficialité ne pouvait pas combler : celle d’avoir une amie proche qui me complétait.

La conversation continua. Céline me souriait alors que je lui envoyais la pareille. Mais cette conversation s’arrêta vers une question qui traversait l’esprit de la jeune magicienne nouvellement relookée. Celle-ci désirait me demander quelques conseils sur l’art de marcher sur des talons hauts. Puisque je lui avais offert ce privilège d’en porter, il était désormais essentiel d’apprendre à marcher avec ceux-ci. Elle me demanda donc s’il était possible pour moi de devenir son professeur.

Bien qu’étant remplie de bonnes volontés, je désirai lui porter secours. Cependant, n’étant former que pour vendre des souhaits, je tentai de lui proposer une possibilité.


- Je peux bien t’aider, ma chère ! Mais saches que mon aide ne doit être demandé q’à l’aide d’un souhait. Mais s’il ne s’agit que de marcher avec des talons aiguilles, je te conseille de penser à un souhait plus global !

Je me levai de mon siège afin de réfléchir tout en faisant les cent pas. D’une telle agilité, je tournoyais dans la pièce d’une rotation de talon à chercher une solution à cette énigme féminine. En quelques instants, un éclair de génie me foudroya.

- J’ai une idée, Maitre ! Porter des aiguilles est un art ! Il faut apprendre à se tenir en équilibre tout en gardant une certaine grâce.

En claquant des doigts, les semelles de mes chaussures s’élevèrent afin de me faire paraitre plus grande. Maintenant, trois centimètres me séparait du sol. Pourtant, je gardai un équilibre balancé, m’aidant à ne pas tomber par terre. Mes mensurations aidaient à garder une balance équivalente.

- Vous voyez, Maitre ? Tout ce qu’il vous faut, c’est de l’équilibre ! Alors pourquoi ne pas demander de connaitre un métier qui demande une telle aptitude comme…. Gymnaste ? En plus d’être belle, vous pourriez être forte et posséder un équilibre hors de l’ordinaire ! Nul besoin de demander de l’aide quand l’on peut obtenir tout ce que l’on souhaite grâce à un claquement de doigts !

J’attendis quelques secondes avant d’ajouter bêtement :

- Et de plus, les costumes des gymnastes sont si jolis. Ils sont si confortables et si rayonnants ! Les décolletés et les nombrils à la vue sont souvent au rendez-vous. De plus, ils collent à la peau ! Ils pourraient mettre encore plus votre silhouette en valeur ! Alors qu’en dites-vous ? Faites votre souhait et je vous l’exauce sur le champ !

J’étais si excité et si prête à exaucer un tel souhait. Peut être allait-on écrire mon nom un bon jour dans les livres d’histoires comme étant celle qui a créé la grande championne dans tous les sports ! Je tournai le dos à ma consœur au moment qu’elle reprit légèrement ses esprits. Sa voix raisonna à nouveau, me demandant ce qu’il se passait. Pour ma part, j’étais beaucoup trop rêveuse pour me rendre compte de l’ampleur de la situation. J’étais en train de l’imaginer faire des pirouettes ici et là sur un matelas bleu tout en entendant les acclamations du public. Quelques mots sortirent de ma bouche alors que j’étais totalement émerveillée :

- Ce qu’il t’arrive ? Il t’arrive que tu t’apprêtes à prendre la plus grande décision de ta vie ! Te sens-tu prête à enfiler ces souliers qui te mèneront vers le métier le plus convoité du monde ? Je te vois tellement tenir en équilibre sur un seul pied après t’être entortillée comme un bretzel ! Bien sur, je ne parle pas de ces brutes qui soulèvent des poids… mais si tu veux ca aussi, je n’y vois aucun inconvénient ! Il faut bien cesser de se limiter à si peu !

Bien entendu, ce n’était pas le genre de réponse que Céline espérait de celle qu’elle venait de libérer d’une solitude certaine. Mais, au moment ou je me retournai pour retrouver son regard, il était déjà trop tard !
Revenir en haut Aller en bas
Céline Mytheiril

Céline Mytheiril

Masculin
Nombre de messages : 111
Age : 27
Camp : Aucun pour l'instant
Date d'inscription : 15/07/2009

MessageSujet: Re: Moment de détente et objet trouvé ! (PV)   Sam 31 Oct - 18:03

L’esprit de Céline fut à nouveau happé par le sortilège de Dianka. Ca n’avait duré que quelques secondes. L’enchantement de la djinn était trop puissant pour l’esprit de la magicienne, du moins, pour l’instant. Confiné dans les tréfonds de son âme, l’esprit originel de Céline était obligé de se cacher pour éviter de se faire dissoudre dans les effets secondaires du sort de Dianka.

Les pensées superficielles avaient à nouveau le dessus sur la magicienne. Sa première pensée fut pour ses chaussures. Ses talons étaient si beaux. Elle devait apprendre à marcher avec coûte que coûte.

L’idée de devenir aussi agile qu’une gymnaste plaisait à la nouvelle Céline. Se voir sous le feu des lampes magiques, devenir une artiste, être adulée pour sa beauté et ses performances. Tout ce dont elle rêvait.

Mais...parce qu’il y a toujours un “mais”, Céline avait une autre idée derrière la tête.
Une idée plus matérialiste.


“Gymnaste...ça me plairait bien...mais j’ai quelque chose d’autre à l’esprit.”


Elle se leva et fit quelques pas pas très assurés vers la fenètre.


“Dianka...tu sais, j’adore cette ville. L’air y est pur, les gens y sont bien habillés, les rues sont propres. Ca ne fait que depuis quelques temps que je suis ici et j’ai réussi à avoir cette petite boutique en ruine. Je voudrai en faire quelque chose...”


Elle marqua une pause. Les idées fleurissaient dans son cerveau. Céline jeta un regard au-delà des arches des ponts de la cité des Milles-Flots. Un léger sourire illumina son visage.


“J’ai envie de rénover cette boutique pour en faire un magasin de mode !!! Je souhaiterai être une styliste ! Que penses-tu de ça ?”


Il y avait tout de même de la réflexion dans les idées complètement superficielles de Céline. Cela faisait quelques temps qu’elle se demandait comment elle allait pouvoir rénover cette boutique. Céline n’avait plus beaucoup d’argent et aucune attache fixe. Ouvrir une boutique semblait un bon point de départ. Avec l’aide de Dianka, Céline pouvait lancer ses affaires.

Et puis...Céline adoraaaaaait les vêtements ! Pourquoi ne pas joindre l’utile à l’agréable dans ce cas ?


“Réfléchis ! Nous devons rendre le monde plus beau ! Nous pouvons offrir aux gens la beauté et l’élégance ! Pense à tout ces pauvres gens qui n’ont pas l’occasion de porter des habits aussi magnifiques que les tiens Dianka.”


Céline avait dit ça en tout sincérité. Totalement onubilée par la mode, elle se sentait étrangement joyeuse, presque excitée à l’idée de pouvoir ouvrir une boutique.

La magicienne se concentra. Il fallait qu’elle formule convenablement son voeu.


“Je souhaite que cette boutique devienne une boutique de mode et moi une magnifique styliste !”
Revenir en haut Aller en bas
Dianka Jeni

Dianka Jeni

Masculin
Nombre de messages : 102
Age : 30
Camp : Neutre
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Re: Moment de détente et objet trouvé ! (PV)   Dim 1 Nov - 0:40

L’idée d’un avenir dans la gymnastique me plaisait bien. En effet, j’aurais bien souhaité un tel vœu si ce n’était pas du fait que j’étais la génie qui m’occupait d’exaucer les souhaits. Mais, du point de vue de ma consœur, il y avait un plus grand avenir dans une toute autre branche. Je la vis se déplacer près de la fenêtre qui donnait une vue magnifique vers l’extérieur. Elle me dévoila un de ses rêves les plus enfouis : celui d’embellir les gens par de beaux vêtements et d’être la cause de cette source de bonheur.

Entendant cela, mon sourire s’effaça légèrement, voyant que ce n’était pas aujourd’hui que j’allais devenir la gérante d’une grande gymnaste. Mais que dire de plus ? De toute façon, il s’agissait de ses propres rêves et non des miens. Je n’étais qu’une conseillère en orientation pour elle. Je me décidai donc de continuer à porter attention à son petit discours visionnaire.

Pour Céline, il était désormais essentiel d’offrir à tous une chance de porter d’aussi beaux vêtements que ceux que je portais. Sur ce compliment, je rougis subitement, ravie des nombreuses flatteries dites par la magicienne bientôt styliste.

Ses dires étaient sur le point de se transformer en un souhait. Mon sixième sens pouvait me l’affirmer. J’allais à nouveau utiliser mes dons pour émousser la vie de mon maitre qui avait de très bonnes idées. Elle me fit donc part de son souhait le plus cher : Celui de transformer ce lieu abandonné en boutique de mode et de la transformer en superbe styliste.

Entendant ces mots, mon sourire retrouva son point d’origine. Cet enfant ne demandait rien d’autre que de gagner son pain pour mériter cette gloire. Je n’allais pas gâcher ce si beau rêve. J’allais tout de même lui offrir quelques petits extras afin d’augmenter le taux de réussite du vœu suggéré.


- Maitre ! Votre souhait n’est pas tombé dans les oreilles d’une sourde ! Je saurai accomplir la tâche qui m’est attitrée !

Je fis quelques pas vers l’arrière afin de me préparer de préparer ma magie.


- Mademoiselle Céline ! Bienvenue dans votre nouvelle compagnie : Sayline !!!

Sur ces mots, je donnai un coup de talon sur le sol qui provoqua une transformation subite des lieux ! Les armoires auparavant vides furent remplies de multiples tissus de différentes couleurs. Sur les murs, de nombreux crochets apparurent instantanément pour y accrocher des cintres ou des chandails féminins avaient été installés. Le plancher fut recouvert d’un très vaste tapis rose. Quelques murs furent changés en miroir long et très grand. Pour conclure la décoration, de nombreuses images de Céline vêtue de créations venant d’elle tapissait le haut de certains murs.

- Pas mal, non ? Bon ! Maintenant, passons à la seconde étape ! L’habit de la styliste !


Bien entendu, ce que portait Céline était parfait. Cependant, ce n’était pas du tout l’habillement d’une styliste ! Il lui fallait un accoutrement beaucoup plus accrocheur qui allait lui permettre de se démarquer des autres stylistes. Ne reculant devant rien, je n’hésitai pas à lui arracher ses vêtements d’un mouvement très brusque.

J’étais quelque peu rude mais je savais prévoir le coup. Sous son bustier et sa robe apparurent une robe fuchsia qui donnait un air plutôt estival. Le haut ajusté à son corps était muni d’un large décolleté ainsi que d’une jupe attachée à celle-ci qui s’ouvrait comme une fleur au printemps. Je crachais à nouveau sur mes paumes de mains pour les étaler encore une fois sur les cheveux de la pauvre fille qui me servait de maitre. Le concept était simple : j’allais lui offrir quelques mèches noires afin de lui offrir un trait particulièrement imaginative.


- C’est ravissant, Maitre ! Il ne reste plus que la touche finale !

Je m’emparai de la main droite de la magicienne afin d’appuyer fermement sur celle-ci grâce à mon index. Cette même main se mit à grouiller étrangement comme si elle désirait tant dessiner. Pour l’aider encore plus, je pilla sur ses deux pieds afin que ceux-ci se mettent à marcher rapidement afin que le travail de styliste puisse s’accomplir plus rapidement. Un tabouret apparut sous la nouvelle styliste qui l’a forca à s’asseoir. Un bureau et des feuilles se positionnèrent aussi devant elle. Un crayon s’installa dans sa main afin qu’elle puisse se mettre à l’œuvre. Malheureusement pour elle, elle n’allait plus avoir grand pouvoir sur ses bras et ses jambes. C’était tout à fait normal ! Ne connaissant pas le métier, il fallait bien que quelqu’un lui donne un petit coup de main. Quoi de mieux que des membres indépendants pour faire ce travail qui demandait habituellement beaucoup d’esprit et d’imagination. Céline s’épargnait beaucoup de mal de tête en fonctionnant de cette facon.

Un seul bémol entourait ce souhait. Cela allait finir par la fatiguer. J’ignorais tout de cette contrainte. Mais bon, un corps n’était il pas fait afin de travailler !


- Et voilà, Maitre ! Vous pouvez travailler le nombre d’heure que vous désirez ! Vos membres ne se fatigueront jamais d’accomplir leurs tâches ! Je compte sur vous pour créer une collection spectaculaire !
Revenir en haut Aller en bas
Céline Mytheiril

Céline Mytheiril

Masculin
Nombre de messages : 111
Age : 27
Camp : Aucun pour l'instant
Date d'inscription : 15/07/2009

MessageSujet: Re: Moment de détente et objet trouvé ! (PV)   Dim 1 Nov - 21:41

Céline observa de ses yeux émerveillés les changements que subissait la vieille boutique. C’était...magique ! Dianka faisait vraiment un travail extraordinaire pour rendre appréciable le cloaque qui servait à Céline de maison. L’ex-magicienne devenue styliste aurait mis plus de temps à rendre cet endroit d’une propreté très...propre.

Puis ce fut au tour de Céline d’être habillée de haut en bas par les soins de la djinn. Vêtue d’une robe rose bonbon, Céline s’y sentait parfaitement à l’aise. Elle mettait ses formes en valeur. Et puis, Céline adorait le rose, c’était bien connu. Même ses escarpins étaient devenus rose fushia. Elle adorait !

Dianka avait même changé sa couleur de cheveux. Elle avait vraiment de l’imagination ! C’était vraiment quelqu’un d’extraordinaire ! Mais Céline avait mieux à proposer. Puisque Dianka était une belle fille bleue, Céline pouvait être une charmante fille...rose !

D’un geste, Céline posa ses mains sur sa chevelure soyeuse. Les mèches noires et sa belle coloration blonde disparurent, remplacées par une superbe couleur rose vif. Ses yeux devinrent eux-aussi rose bonbon. La jeune femme remplaça son rouge à lèvres par du gloss rose et son maquillage mauve par du rose flashy.


“Et voila ! C’est plus juste non ? Toi en bleu et moi en rose !”


Céline sentit un picotement à la main droite. Celle-ci semblait être prise d’une frénésie du dessin. Il fallait qu’elle créé des vêtements, des bijoux, des parures, des coiffures, des chaussures, ... Sa main droite communiqua rapidement son envie au cerveau de Céline, qui elle aussi fut prise de frénésie. Sans qu’elle comprenne pourquoi, elle se retrouva assise sur un tabouret en train de créer une magnifique robe aux reflets pourpres.

Elle commençait à apprendre les rudiments du métier, et avec entrain.


“C’est magique Dianka ! Tu es vraiment une professionnelle !”


La jeune femme continua à travailler sous l’oeil attentif de Dianka. A midi, elle s’accorda une pause. Elle avait réussi à réaliser la robe qu’elle voulait, et de superbes parures pour les poignets et le cou.

Satisfaite, elle offrit à Dianka un magnifique collier fait de lapis-lazulis.


“Ca, c’est pour toi...Il t’ira à ravir.”


Là-dessus, elle fit une bise à Dianka. Après tout, elles étaient amies non ?
Céline prit la robe entre ses mains et la fit tourner avec elle en soupirant d’aise.
Un sourire illumina son visage.


“Aaaaah, je pense à la belle princesse qui portera ce vêtement...si seulement j’en avais été une, j’aurais été ravie de la porter !”
Revenir en haut Aller en bas
Dianka Jeni

Dianka Jeni

Masculin
Nombre de messages : 102
Age : 30
Camp : Neutre
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Re: Moment de détente et objet trouvé ! (PV)   Mar 3 Nov - 15:34

HJ : Désolé du retard, chère consoeur! :D Mais l'attente en valait la peine :P

Cette nouvelle transformation plut à la magicienne qui appréciait cette couleur rose qui recouvrait une bonne partie de son corps. Par contre, quelques petits détails attiraient son attention, exigeant quelques correctifs de sa part. Usant de sa propre magie, elle alla donc jusqu’à remodifier la couleur de ses cheveux afin d’offrir un look plus uni de sa propre personne. Voici donc pourquoi Céline changea la teinte de ses cheveux ainsi que ses yeux en un rose vif, de quoi en faire rêver plus d’un !

Une fois la métamorphose terminée, elle se tourna vers moi afin de m’expliquer son petit concept. Celle-ci s’appropriait le thème du rose alors que moi, je gardai cette couleur bleue qui faisait toute ma beauté. Je souris tout en voyant ce petit hommage que cette nouvelle amie faisait en me parodiant légèrement. Je trouvai cela vraiment adorable. On ne voyait pas cela souvent ! Qui d’entre les vivants était partant pour changer aussi radicalement de look et d’ignorer son ancienne vie ? Seul Céline en était capable.

Et c’est alors que les lieux se changèrent en une boutique spécialisée en mode féminine. Bien que mes pouvoirs avaient été jusqu’à offrir le don de dessiner constamment à la magicienne maintenant styliste professionnelle, cela ne sembla pas trop la déranger. Elle se mit à créer et à créer pendant quelques heures tout en agitant ce crayon qui mettait sur papier toutes ces idées extraordinaires.

De mon coté, je fis le tour du magasin, essayant de trouver la perle rare coté vêtements. Vraiment, il y avait de tout ! De robes du soir à maillot de bain, toute femme pouvait y avoir son compte. Je fouillai dans tous les présentoirs afin de retrouver quelques pièces vestimentaires pouvant attirer mon intérêt. Je fus en effet charmé par un maillot deux pièces d’un bleu ciel. Touchant la texture du tissu, je fus étonnamment surpris de constater que ce vêtement était d’une douceur extraordinaire.

Voyant que Céline était beaucoup trop concentrée à la conception, je décidai d’essayer ce maillot. Mais allais-je emprunter une cabine d’essayage pour me casser la tête à enlever ma robe et à enfiler cette nouvelle merveille ? Pfff ! Je n’en avais pas trop envie. C’était d’ailleurs pour cela que j’étais si ravie de posséder ces aptitudes magiques qui me permettaient d’accomplir tout ce que je désirais. Et hop ! En un claquement de doigts, ma robe avait disparue, laissant place à ce tout nouveau maillot qui s’accommodait avec ma chevelure soyeuse.

Par contre, c’est en allant jeter un œil devant une des nombreuses glace que je me rendis compte d’un petit défaut. Le haut du maillot était destiné aux dames possédant plus de corpulence au niveau du buste. Pour ma part, le buste semblait noyé à l’intérieur du vêtement. Que faire ? Réduire la taille du maillot grâce à mes tours de passe-passe ? Pfff ! Comment oser se faire battre par un simple maillot ? Je n’avais pas dit mon dernier mot ! Mon honneur de grande superficielle était en jeu !

C’est donc en donnant une petite pichenette sur le bout de ma poitrine enfouie dans le vêtement qu’elle se mit à gonfler pour que celle-ci soit plus visible et idéale pour le vêtement. Peut être étais-ce considéré comme de l’abus mais pour Dianka Jeni, ce n’était qu’un motif afin d’embellir son sublime corps. Malgré tout, le changement pouvait se faire remarquer assez facilement par quiconque venait à revoir Dianka.

C’est alors que Céline revint, interrompant ce moment de convoitise de la djinn qui n’enviait que ses nouvelles courbes. Sa nouvelle complice lui tendit un collier. Émerveillée par l’originalité du collier, la jeune femme aux yeux bleus n’hésita pas pour en faire l’essai. Bien entendu, cela n’allait pas très bien avec son maillot de bain. Néanmoins, elle pouvait le porter avec sa robe bleue qu’elle portait constamment.

Émue par un tel cadeau, je versa une petite larme tout en serrant ma nouvelle amie le plus fort que mes bras pouvaient offrir. Pour la première fois, je recevais un cadeau de la part d’un de mes maitre. Il s’agissait d’une occasion si rare. Habituellement, mes maitres ne se contentaient que de demander alors que je n’étais qu’une esclave à leurs yeux. J’étais heureuse. Ce bijou allait être la preuve de notre amitié qui allait certainement devenir éternelle !

- Oh merci Maitre ! Si vous saviez tout ce que ca signifie pour moi ! Je vais le porter tous les jours ! C’est promis !

Je sautillai sur place tout en exprimant ma joie. Je revins vers le miroir afin de contempler le collier contrastant avec ma peau douce. Je me regardais sous plusieurs profils à admirer ce cadeau qui allait rester avec moi lors des situations difficiles. Cette preuve d’affection allait être prise en considération. J’allais certainement offrir une meilleure performance lors du troisième souhait de Céline. Et qui sait ? Peut être allais-je lui offrir un quatrième souhait, chose que je permettais dans de très rares occasions.

Mais alors que je continuais de m’admirer dans le miroir, j’entendis Céline rêvasser à voix haute. Je me tourna la tête afin de la voir tournoyer avec une robe autour des mains. Celle-ci rêvait devenir une princesse pour porter une robe comme celle-ci.

J’étais légèrement confus. Ne voulait-elle pas devenir principalement une styliste ? Maintenant, elle voulait devenir une princesse ? Ma logique me jouait parfois des tours. Je réfléchissais aux possibilités d’une troisième souhait. Si ce souhait était pour se réaliser, cela voulait nécessairement dire que le second souhait devait être annulé car, dans le monde que nous vivions, une princesse ne pouvait devenir styliste de métier. C’était la gloire ou la création ! Il lui fallait choisir. Je ne voulais pas l’influencer à faire un tel souhait afin de la priver d’un si beau cadeau qu’elle avait en ce moment.

Je lui fit donc part de ces mots :

- Nul besoin d’être une princesse pour porter d’aussi belles robes que celle-ci. Vous êtes la créatrice de ce chef-d’œuvre ! Vous pouvez très bien vous en faire un exemplaire ! Qu’en dites-vous ? Et de toutes facons, pourquoi devenir une princesse alors que vous avez exaucé votre rêve de devenir maitre en stylisme féminin ! Dites-vous que vous avez connu pire avant que nous nous rencontrions !
Revenir en haut Aller en bas
Céline Mytheiril

Céline Mytheiril

Masculin
Nombre de messages : 111
Age : 27
Camp : Aucun pour l'instant
Date d'inscription : 15/07/2009

MessageSujet: Re: Moment de détente et objet trouvé ! (PV)   Mer 4 Nov - 20:40

Dianka était resplendissante dans ce maillot bleu. L’oeil expert de Céline en matière de vêtements et de mode féminine -car c’était bien connu, Céline avait toujours été très au fait des modes et de la beauté féminine- l’avait tout de suite renseigné sur la composition de ce maillot. C’était un excellent choix. Mais après tout, Dianka était une pointure en matière de mode, la styliste ne pouvait qu’approuver son choix.

Et puis, ce collier lui allait à merveille. A voir son expression Dianka n’était pas habituée à recevoir des cadeaux. La solitude d’un djinn devait être terrible. Heureusement qu’elle avait enfin trouvé une partenaire aussi intelligente et fashion qu’elle !

Céline enlaça Dianka avec tendresse. Ce ne devait vraiment pas être facile de vivre seule pendant des années. Au nom de leur amitié, Céline se devait de prendre soin de Dianka ! Elle lui refit un bisous sur la joue, laissant son gloss rose comme seule trace sur la peau de la djinn tout de bleu vêtue.


“Merci, ça me fait super plaisir que ça te plaise ! Je sais pas si je te l’ai dit, mais ce maillot te va à ravir, il met en valeur tes yeux et...attend, j’ai autre chose pour toi !”


Céline courrut dans la penderie la plus proche et fouilla pendant quelques minutes, tout ses sens portés sur le prochain cadeau qu’elle ferait à son amie. Frénétiquement, elle fouina dans les tiroirs d’une commode, puis en ressortit une paire de bracelets métalliques aux reflets bleutés ornés d’une multitude de saphirs. L’observateur attentif remarquera que c’était le comble du mauvais goût, mais dans l’esprit superficiel et entièrement tourné vers la mode de la jeune femme, ces bracelets étaient d’une beauté sans pareille.


“Tient, c’est pour toi ! Ils iront très bien avec ton collier et tes vêtements ! Vas-y essaye-les !”


La pauvre djinn n’eut pas le temps de répliquer qu’elle se retrouva affublée de la paire de bracelets scintillants. Céline eut un regard émerveillé. Ca lui allait tellement bien ! L’éclat des saphirs faisait ressortir celui du lapis-lazuli qui lui-même faisait ressortir l’éclat des yeux de Dianka. Magique...


“Ravissant...”
fut la seule observation de la styliste béate d'admiration.

Déjà de nouvelles idées de vêtements fleurissaient dans son esprit. Cette petite djinn l’inspirait tellement.

Quand elle lui fit part de son rêve d’être une princesse, Dianka parût légèrement troublée. Sa réponse fut à la hauteur de ce sentiment. Et après tout, elle avait raison. Pourquoi vouloir devenir une princesse alors qu’en toute logique, elle pouvait en avoir l’apparence ?

Intérieurement Céline se félicita de cette présence d’esprit. Sa partenaire était vraiment futée, bien plus qu’elle ! Comment Dianka pouvait-elle être aussi maligne ?


“Ooooh mais tu as raison !!! J’ai une nouvelle idée !”


Céline attrapa sa planche à dessins et se mit à crayonner furieusement des planches et des planches de papier. Ses mains, maintenant d’une habilité surprenante, se mirent à découper les tissus, à coudre, à façonner. Plus Céline avançait, plus son travail lui plaisait.

Au bout de deux heures d’agitation, la styliste en herbe cria victoire ! Sans dire un mot à Dianka, elle se jeta dans la cabine d’essayage pour tester sa nouvelle création.


“Et voilaaaa !”


La styliste ressortit de la cabine dix minutes plus tard. L’effet était saisissant, du moins, de son point de vue. Elle portait la robe sur laquelle elle avait travaillé des heures. Et quelle robe !!!

Il s’agissait d’une superbe robe de princesse. Un vêtement rose dont le corset souple laissait entrevoir ses formes généreuses par un décolleté agréable surmonté de dentelles blanches. Ses bras étaient recouverts de longs gants d’un rose flashy qui remontaient jusqu’aux commencement des épaules. Une véritable oeuvre-d’art, faite de dentelles, de tissu brodé, de soie cousue. On pouvait voir que la jeune femme portait deux bagues d’améthystes à ses doigts, une pour chaque main. Un collier de tissu rosé plein de dentelles ornait son cou parfumé. Une améthyste en forme de coeur pendait d’ailleurs de ce collier de soie.

Le bas de la robe était tout aussi resplendissant. Une merveille de technique artistique. Des voiles roses et blancs étaient disposés avec la dentelle et le tissu de la robe. Le tout donnait à la fois une impression de légèreté et de douceur. La ceinture de Céline était un ruban de soie rose dont le noeud dans son ressemblait à celui des cadeaux de Noël.

Sous sa robe, la styliste portait des talons à bouts ronds vernis et tout roses, eux-aussi. Elle se sentait de plus en plus à l’aise sur talons, et avait décidé de prendre un talon un chouillat plus épais pour moins de fatiguer.

Passons maintenant au visage de l’ex-magicienne-devenue-styliste-superficielle. Elle portait un gloss rose encore plus flashy que précédemment. Ses yeux étaient lourdement maquillés de rose, sauf ses cils réhaussés avec du noir. A ses oreilles pendaient deux magnifiques grosses boucles en améthyste en forme de coeur. Ses cheveux roses étaient quant à eux, lachés en cascade sur ses épaules.

Elle tourna sur elle-même pour montrer son oeuvre à Dianka. Au fond d’elle-même, elle espérait sincèrement que ça lui plairait.

“Qu’est-ce que tu en penses ?”


La styliste n’eut pas le loisir d’entendre la réponse. Un mal de tête l’assaillit. Comme si on tambourinait à l’intérieur de son crâne. Instinctivement, Céline se passa la main sur le front.


*Aïe j’ai mal...qu’est-ce que c’est ? Je n’ai jamais eu de mal de crâne auparavant...Ooooh, mais je suis belle dans ces habits ! Je me demande si mes client apprécieront ce genre de vêtements...non...ce...ce n’est pas moi ça...je...je...j’aime ce rose, il me va si bien et...non...pas le rose, pourquoi je pense ça ? Pourquoi...pourquoi j’ai autant de mal à me concentrer ?....Et si je m’habillais en vert demain...ça dépendra du temps...oh et puis il faudra que j’aille voir les beaux garçons à la fontaine...ils sont si mignons et...Non, pas ça, Dianka je...*

Un éclair de lucidité traversa les yeux de la magicienne. Sa voix avait repris une intonation normale.


“Dianka , pourquoi je me sens si .... bizarre ? J’ai l’impression d’être devenue superficielle...”


La djinn avait dit “Dites-vous que vous avez connu pire avant que nous nous rencontrions !”. Avant...Avant...Tout semblait flou pour l’ex-magicienne. Elle se souvenait parfaitement de sa rencontre avec Dianka, mais avant...tout n’était que brouillard.

Elle revoyait des images, des gens, des lieux, qui lui semblaient étrangers, mais pourtant si familier...Fleurprairie ? Avait-elle vraiment vécu dans ce village avant d’atterrir ici à la cité des Milles Flots ?

Ce que Céline ne savait pas, c’était que Fleurprairie n’était qu’une invention. Ses souvenirs étaient progressivement remplacés, petit à petit, par le sortilège de métamorphose de Dianka. Volontaire ou non, à cause ou grâce à Dianka, Céline devenait vraiment une toute autre personne.
Revenir en haut Aller en bas
Dianka Jeni

Dianka Jeni

Masculin
Nombre de messages : 102
Age : 30
Camp : Neutre
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Re: Moment de détente et objet trouvé ! (PV)   Jeu 5 Nov - 2:55

La générosité de Céline paraissait dans le nombre de cadeaux qu’elle était prête à m’offrir. Comme une adoratrice d’une idole, elle était prête à m’offrir quelques sacrifices pour obtenir mon amour auprès d’elle. Est-ce que nos liens affectifs allaient dans une tournure plutôt inattendue ? Allais-je me retrouver avec un future disciple de la superficialité ? Après m’avoir fait don d’un collier qu’elle venait à peine de confectionner, elle accourut vers la penderie afin d’aller chercher un tout nouveau cadeau qu’elle désirait tant m’offrir. En me tendant l’objet en question, mes yeux se mirent à briller. Deux bracelets ornés de saphir se trouvaient devant moi, prêts à accueillir mes deux poignets.

Il fallait l’admettre : ces bijoux étaient plus qu’encombrants pour la dextérité des mains. Mais comparativement à la luxure que ces joyaux donnaient à ma personne, j’étais certaine de faire quelques sacrifices pour la cause. Céline me les mit de force. Mais qu’étais-ce que mettre un joyau de force ? Une louange ? Un privilège ? Oh que oui ! Céline était du même avis ! Ses yeux rayonnaient alors qu’elle me voyait faire tourner ces bracelets autour de mon poignet.

Ce n’est que par la suite que Céline eut ce petit rêve de devenir une princesse. Bien entendu, il n’était pas défendu de rêver. Néanmoins, il était de mon devoir de lui faire comprendre certains points afin de la privilégier en tant que maitre d’une djinn. Ma réputation était en jeu. Je ne voulais pas qu’une cliente finisse par dire tant de mal sur ce métier qui était si extraordinaire.

L’ex-magicienne me donna raison. Elle voyait clairement qu’exaucer un tel souhait allait la pénaliser plutôt que la récompenser. Cet aveu éveilla donc une nouvelle idée dans l’esprit de Céline qui se mit aussitôt au travail. N’attendant pas de réponse de ma part, elle fonça comme une flèche, n’expliquant pas son plan. Pour ma part, il me fallut encore attendre bêtement quelques heures à faire le tour de la boutique. Pour cela, quoi de mieux que de continuer ce lèche vitrine au travers de l’inventaire de la styliste qui venait à peine de naitre. Bien entendu, le maillot que je portais en ce moment était des plus confortables. Voici donc pourquoi je le gardai tout en visitant toutes les rangées ainsi que les présentoirs.

2 heures s’étaient écoulées ! Après avoir visité tous les recoins maintes et maintes fois, je finissais par m’ennuyer affreusement. J’étais écrasée sur l’une des chaises, le dos courbé à me reposer la tête appuyée sur une mini-table non loin de moi. J’étais si épuisée d’attendre. Il fallait absolument que cette styliste cesse de créer pour que l’action puisse renaitre dans la boutique.

Finalement, Céline bondis devant moi, accompagnée d’une création, pour entrer subitement dans une salle d’essayage. La porte se ferma automatiquement, bloquant le contact entre elle et moi. Encore une fois, il me fallait patienter quelques minutes pour voir ce que Céline avait concocté. J’étais toujours aussi curieuse ! Je n’espérais qu’une formulation d’un troisième souhait afin d’émousser le moment présent.

Finalement, après quelques minutes, la porte s’ouvrit, laissant apparaitre une douce déesse habillé de rose. Cet ensemble lui allait à ravir. Éblouie par cette belle trouvaille, je n’eus d’autres choix que de me lever pour applaudir l’imagination de cette dernière. Cette robe était si ravissante. Un œil pouvait facilement s’y perdre. Et que dire de la beauté de la nouvelle Céline qui venait s’y ajouter ? Un homme n’avait que d’autres choix que dire « Oui ! » à une demande de mariage venant d’une magicienne comme elle.

- C’est éblouissant, Céline ! Je remarque que tu as usé de tes nouvelles capacités avec brio ! Je crois même que je vais te demander de me concocter certains vêtements pour ma garde-robe personnelle si ca ne te ….

J’eus à peine le temps de terminer qu’une réaction soudaine s’empara de ma consœur qui se prit la tête à deux mains tout en titubant. Étonnée par une réaction peu commune, je me dépêchai pour la tenir afin d’éviter que son front pur ne vienne percuter le coin de la table.

La suite fut des plus étranges. Ses dires furent confus, voire même incompréhensibles. Sa voix passait d’une douceur féminine à une octave plus grave. À l’entendre, j’avais l’impression que deux personnalités venaient lutter dans le même corps.


- Céline ? Ca va ?

J’espère que ceci ne soit qu’une petite plaisanterie afin de me faire réagir. Après tout, les blagues étaient une activité exercée entre amis. Je fus horrifié de voir que tout ce que je voyais n’était pas digne d’une comédie. Les opinions continuaient de diverger. La voix douce et sensible venait mentionner des propos matérialistes et amoureux alors que la voix plus grave amenait des points antithèses pour contrer ces précédentes répliques.

Je ne savais plus du tout quoi penser. Devais-je agir ? Devais-je intervenir ou parler ? Cette manie de laisser vivre plusieurs personnalités à l’intérieur de l’ancienne magicienne venait à me faire douter sur certains points. Mais, cette hésitation s’arrêta lorsque Céline, d’un air terrifié me regarda de ses yeux qui montraient la peur et l’angoisse. Elle se voyait se transformer tranquillement en beauté superficielle.

C’est alors que je compris toute la situation. Je venais de comprendre cette bêtise que je venais d’accomplir sans même m’en apercevoir. Est-ce que ce sort de beauté venait influencer la mentalité du sujet ? Sans plus attendre, je fis apparaitre un grimoire afin de mieux m’informer sur les effets secondaires du sortilège. Je me mis à tourner les pages l’une après l’autre afin de retrouver la documentation.

- Attendez, Maitre… je vais voir ce que dit le livre des « Génies pour les nuls »… euh… Bagarre… Ballon…. Bandage…. Bête… BEAUTÉ ! Voilà ! J’ai trouvé !

Sans perdre une seconde, je posa mon index sous la description des effets secondaires pour mieux les lire à voix haute :


- En plus d’obtenir une beauté surréaliste, le sujet peut être influencé vers des tendances superficielles. Si un sujet est trop longtemps contrôlé par ce sortilège, il viendra à obtenir de nouveaux souvenirs et même à se trouver une nouvelle identité !

Lisant ces lignes, mes yeux se mirent à fixer Céline montrant que j’avais tout compris.

- Alors… tous cette camaraderie… ces bons moments… ces cadeaux… ces échanges… ce pacte d’amitié…. Ce n’était donc qu’un effet secondaire ?

Ma gorge se noua, influencé par la tristesse qui venait m’envahir. Je me sentais trahie par mes propres pouvoirs. Ces bijoux que Céline m’avait offert… ce n’était qu’une réaction au sort envoyé vers la magicienne. J’étais dévasté par cet esprit d’échec qui venait s’emparer de mon esprit alors que ma consoeur risquait de perdre la raison à jamais. Quelques larmes s'écoulèrent de mes yeux si bleus.


- Mais j’aimais tant nos échanges… et nos discussions… savoir que tout cela n’était qu’un effet secondaire me fait si mal !

J’étais tourmenté entre deux décisions. D’un coté, ma conscience me demandait d’aider mon maitre afin qu’elle puisse retrouver sa raison. D’un autre coté, je ne voulais pas que ma seule amie disparaisse à jamais. Qu’allais-je choisir ? Mes émotions étaient beaucoup trop troublés pour décider.
Revenir en haut Aller en bas
Céline Mytheiril

Céline Mytheiril

Masculin
Nombre de messages : 111
Age : 27
Camp : Aucun pour l'instant
Date d'inscription : 15/07/2009

MessageSujet: Re: Moment de détente et objet trouvé ! (PV)   Ven 6 Nov - 21:09

- En plus d’obtenir une beauté surréaliste, le sujet peut être influencé vers des tendances superficielles. Si un sujet est trop longtemps contrôlé par ce sortilège, il viendra à obtenir de nouveaux souvenirs et même à se trouver une nouvelle identité !

Céline intégra parfaitement l’information malgré le trouble qui régnait dans sa tête. Alors c’était donc ça ! Dianka l’avait mené en bateau depuis le début. C’était elle la responsable de tout ceci. Non...c’était faux, Céline ne pouvait pas rejeter la faute sur Dianka. Elle ne semblait pas avoir connaissance de ces effets secondaires.

Néanmoins, Dianka avait été négligente quant à ses pouvoirs. Une djinn se devait de connaitre ses pouvoirs sur le bout des doigts avant de les utiliser.
Il en résultait que Céline était en proie à une grande confusion, à la fois de la colère, et de la réflexion.

Mais en face, c’était pire ! Dianka semblait effondrée par ce qu’elle venait d’apprendre, tandis que Céline luttait corps et âme pour rester entière et saine d’esprit. Les larmes perlèrent des yeux de Dianka.

Céline porta un regard effrayé sur les vêtements qu’elle portait. C’était horrible ! Toute cette profusion de rose, c’était ignoble ! Comment avait-elle pu porter ça ? Une petite voix douce dans sa tête continuait à lui souffler que c’était sa couleur préférée, qu’il fallait absolument qu’elle soit à la mode. Maudits effets secondaires , elle n’était plus elle-même ! Son esprit délirait complètement, tiraillé entre superficalité et logique.

Pourtant, ce n’était pas la faute de Dianka. Céline ne pouvait que s’en prendre à elle-même.


- Alors… tous cette camaraderie… ces bons moments… ces cadeaux… ces échanges… ce pacte d’amitié…. Ce n’était donc qu’un effet secondaire ?

-Il faut croire que oui...arf...mais pourquoi je porte des vêtements aussi ignobles...ce n’est pas moi ça...pourtant, quelque chose me dit qu’ils me vont à merveille. Je n’arrive pas à faire taire cette voix...


Pourtant, ce qu’elle avait vécu avec Dianka, était-ce réellement faux ? Dianka avait été sincère dès le départ. Elle avait tout fait pour sortir Céline de ses problèmes, même si ca s’était révélé totalement extravagant au final. Si le sortilège de métamorphose était aussi puissant et qu’il révèlait la beauté extérieur aussi bien que la superficialité, Céline avait elle caché au fond d’elle une âme superficielle ? Ou bien n’était-ce qu’une illusion donnée par le maléfice ? NON ! Céline n’était pas superficielle, ni même une mordue de mode !

C’était tout bonnement impossible ! C’était aberrant ! Elle avait toujours détesté les canons de beauté qui résonnaient comme des cruches vides et passaient leur temps à glousser. Ce n’était pas son genre ! C’était du grand n’importe quoi !

Et pourtant...elle avait bien formulé le voeu de devenir belle. Ce n’était pas Dianka l’origine du problème, c’était la magicienne elle-même. En acceptant de formuler ce voeu, elle s’était rendue responsable de tout ce qui lui arrivait à présent.

La voix de la Céline superficielle résonnait dans sa tête, insidieuse comme un serpent. Une sorte de dialogue émergea des pensées confuses de l’ex-magicienne :


*Pourquoi ne pas te laisser aller à ta vraie nature ? Tu es faite pour être d’une beauté divine...


-Non, c’est faux ! Ce n’est pas moi ! Je déteste toute cette débauche de luxe et de superficialité. Sors de ma tête !


-Alors pourquoi portes-tu ces vêtements ? Pourquoi as-tu accepté de devenir ce que tu détestes comme tu le dis si bien ?


-Parce que je voulais...je voulais...je...


-Aaaaah tu vois, au fond, tu aimes cette nouvelle vie ! Pourquoi ne te laisses-tu pas submerger par ces nouvelles émotions ?


-Parce que tout est faux ! Dianka elle-même l’a dit, tout est faux ! Ce n’est que de la magie ! Disparait de ma vie !


-Si tout est faux, alors pourquoi te sens-tu si mal de voir ton “amie” pleurer...?


-Je...*


La conversation mentale s’arrêta là. Céline se rendait compte à quel point les pleurs de Dianka l’affectaient. Elle resta muette, regardant sans bouger la jeune djinn pleurer. Pourquoi Céline se sentait-elle si mal si tout ceci n’avait été qu’une illusion ?

Elle se sentait de plus en plus mal dans sa peau. Quelle était ce mal-être ? Céline approcha une de ses mains gantées vers Dianka et la serra dans ses bras. Elle ne savait pas quoi faire d’autre.


“Je suis désolée...désolée de t’avoir fait du mal...”


Ce furent les seuls mots qu’elle parvint à prononcer. Une boule dans son estomac apparut. Pourquoi s’en voulait-elle autant ? Elle n’avait jamais été son amie, ce n’étaient que les effets du sortilège !!! Elle en était sûre. La voix retentit à nouveau dans son esprit, instaurant un nouveau dialogue mental.


*La pauvre Dianka...et dire que tout ça c’est de ta faute...


-Ce n’est pas ma faute ! Je n’ai pas voulu ça !


-Et vois le résultat. Tu refuses de voir la vérité en face. Tu es née pour être ce que je représente. Dianka te l’a révélé au grand jour et tu refuses ce qu’elle t’offre. Finalement tu n’es qu’une sale égoïste.


-Mais je...


-Pas de mais ! Tu dois devenir ce que Dianka a vu en toi ! Cette amitié que tu lui as porté n’est pas un accident magique. C’est ta vraie nature qui s’exprime.


-Une nature superficielle et totalement embourbée dans la mode !


-Et alors ? Tu n’as pas le droit de renier ce que la nature t’a donné. Tu es née pour être une femme matéraliste et douée pour la mode. Et non, tu n’es pas sans cervelle. Souviens toi comme tu adores ce rose ! Ce magnifique rose que tu portes en ce moment. N’est-il pas magique ?


-Je...non...je...


-Tu ne l’aimes pas ? Je ne peux pas y croire, c’est toi qui l’a fait de tes propres mains ma Céline...Tu y as mis tout ton coeur.


-Oui...je...je...je l’adore ce rose...Il n’est pas si moche que ça ! Je crois même qu’il est magnifique !


-Voila ! Fait-le pour Dianka...Fait-le pour ton amitié avec elle ! Devient le genre de femme que tu fuies depuis tant d’années !*


Céline baissa sa garde. Elle se laissa envahir à nouveau par le sortilège de Dianka. Il le fallait, pour son amitié avec elle. On lui avait appris à ne pas reculer devant les évènements. Si sa nature était d’être une femme superficielle, alors elle le deviendrait. Et par-dessus tout...Céline ne voulait plus voir Dianka pleurer...

La styliste sentit une vague d’émotions superficielles et des pensées futiles s’emparer à nouveau de son âme et tirer sa raison vers les tréfonds de son esprit. Elle se sentait bien...le rose lui allait si bien après tout. Et puis, cette robe était si douce. Sa voix redevint douce. La Céline superficielle était de retour, pour le bien de Dianka.


“Je suis tellement désolée Dianka...je ne veux plus te voir pleurer...que ceci soit l’effet d’un sortilège ne change rien à notre amitié. Je ne veux pas te perdre !”


Après tout, Céline devait sa nouvelle condition à la djinn. Son esprit s’embruma soudainement. Elle se sentait de plus en plus troublée. Ses souvenirs disparaissaient peu à peu, cédant la place à une nouvelle histoire. Céline recevait le cadeau de Dianka dans son ensemble : une nouvelle vie, un nouveau passé, une nouvelle apparence...

Son voeu était réalisé. Elle était désormais Célia, la meilleure amie de Dianka.

Céline/Célia serra Dianka encore plus fort dans ses bras. Des larmes coulèrent de ses yeux.


“Tout ce que je t’ai dit...c’était sincère. Foi de Célia, tu es mon amie Dianka Jeni...”


Elle plongea son regard dans celui de la djinn. La styliste se sentait tomber dans les puits de saphirs qu’étaient les yeux de Dianka. Elle se sentait si bien avec elle. La styliste aurait voulu que ce moment dure pour l’éternité.

Lentement Célia déposa ses lèvres sur celle de Dianka Jeni.




(Je me suis bien amusé à faire ce post. Il y a pas mal de dialogues mentaux par contre. La fin, c'était ma surprise personnelle ^___^)
Revenir en haut Aller en bas
Dianka Jeni

Dianka Jeni

Masculin
Nombre de messages : 102
Age : 30
Camp : Neutre
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Re: Moment de détente et objet trouvé ! (PV)   Sam 7 Nov - 4:38

Je vivais en ce moment l’instant le plus dramatique de ma vie. Comment avais-je pu être aussi idiote face à ce qui devait être si évident. Encore une fois, je sentais l’échec me puer au nez. Je savais qu’encore une fois, j’avais gaffé. Mes bonnes intentions m’avaient amené à ma propre perte. J’étais le mal incarné. Nul besoin d’expliquer pourquoi je versais ces larmes la tête baissée. Je n’osais pas croiser le regard de la victime que j’avais torturé depuis ce premier souhait. La honte m’envahissait tant ! Je ne voulais qu’une seule chose : retourner à l’intérieur de ma théière pour mieux y mourir de solitude, là ou j’étais certaine de ne pas déranger.

*Mais pourquoi ? POURQUOI FAUT-iL TOUJOURS QUE JE ME METTE LES PIEDS DANS LES PLATS ?!? JE SUIS UNE AMATEURE !!! PERSONNE NE VEUT DE MOI !!!*


Ces paroles me servaient de trame sonore mentale alors que je me frappais la nuque afin de me punir moi-même. Je l’avais bel et bien méritée. Je n’avais pas d’amies, pas parce que je n’étais pas remplie de bonnes intentions. Au contraire ! Je les perdais parce qu’ils étaient souvent victimes de mes propres bêtises. J’étais certainement une sorte une savant fou à leurs yeux, tentant de faire des expérimentations sur leurs propres corps. Si seulement ils savaient que ces actes n’étaient pas volontaires, j’aurais certainement beaucoup plus d’amis et peut être serais-je plus heureuse ?

De son coté, Céline dévoilait entendre une voix. Cette voix l’incitait à continuer dans cette luxure. Que devais-je en conclure ? Qu’elle était devenue folle ? La suite ne fit qu’appuyer les faits. Je la voyais bouger dans tous les sens, les deux mains sur sa tête, les yeux tentant de chercher un point sur quoi porter attention.

Cette réaction dura quelques minutes. Cela m’inquiétait un peu. En plus d’être manipulée, je ne désirais pas avoir un cas de folie sous la conscience. Mes services devaient être sécuritaires et non dévastateurs. J’essuyai mes yeux pleins d’eaux à l’aide de ma manche quand je m’approchai lentement vers Céline qui semblait trop concentrée.


- Maitre ? Vous allez bien ?

Sa réaction fut subite. Son visage se tourna radicalement vers moi, me dévoilant des excuses qui semblaient m’être attribuées. Et puis hop ! Elle retourna dans cette expression faciale qui ne rendait que plus étrange cet instant. Il était de mon devoir de prononcer quelques mots.

- Ce n’est rien, Maitre ! J’ai gaffé ! Je n’aurais pas du vous infliger quelque chose que vous n’aimiez pas…


Je continuai à me sentir coupable de toute cette situation qui hantait cette journée. Mes paroles étaient dignes d’une fillette toujours sous le choc. J’espérais le pardon de la part de ma Maitresse. Cependant, la suite fut plutôt imprévue. Le corps de l’ex-magicienne se remit finalement en mouvement, reprenant ses habitudes féminines. Totalement désolée, elle vint s’approcher de cette djinn bleu qui dévoilait ses émotions par les larmes qui séchaient le long de ses joues. Les paroles qu’elle se mit à dire me réconfortèrent. De plus, sa voix était à nouveau douce aux oreilles. Elles m’aidaient à me calmer. À l’entendre, je pouvais réellement savoir qu’il s’agissait de paroles venant du cœur. Rien d’autre !

Pour une nouvelle fois, mon cœur s’était rempli d’amitié soudainement, retrouvant cette joie de vivre. Mon cœur battait aux encouragements de mon interlocutrice. À nouveau, je ressentais cet esprit d’amitié proche qui renaissait en moi. Céline s’approcha lentement vers moi, les joues humides, me dévoilant cette sincérité qui avait toujours été dite pour elle. Ce sentiment était réciproque. Je souhaitais tant lui dire. Mais, au moment où je tenta de me lancer, un petit point attira mon attention :


*Célia ? Ce n’était pas Céline ? Aurais-je mal entendu ? Ah mince… c’est possible !*

Perdue dans mon esprit, je ne me rendais point compte que le visage de Céline se rapprochait lentement du mien. Ce n’est qu’en revenant dans le monde réel que je me rendis compte que Céline avait déposé ses lèvres contre les miennes. Un tel acte démontrait cet affection que la styliste avait pour sa djinn. Pour ma part, je n’étais pas trop certain de la façon de réagir quand quelqu’un nous offrait un tel moment. Étais-ce la nouvelle mode ? Une nouvelle forme d’amitié entre filles ? Il fallait admettre que je n’étais plus vraiment d’actualité après ces quinze ans enfermés dans une théière. Je ne réagis donc pas, m’adaptant à cette nouvelle expérience. J’en déduisis que les amis du monde moderne s’exprimaient certainement leur affection grâce à cette méthode. Si c’était le cas, il était de mon devoir de prouver la réciprocité. Fermant les yeux et déposant délicatement une main contre le cou et l’autre main sur la taille de ma nouvelle confidente, je partageais un sublime baiser, ne sachant pas qu’un acte comme celui-ci était un symbole d’amour et non d’amitié simplement.

Cette preuve d’affection avait remonté mes piles d’énergies. J’étais redevenue cette Dianka Jeni dont tout le monde redoutait. Ma tendance à aider les gens et à leur offrir plus était revenue à la normale ! Nos lèvres se séparèrent enfin. D’un sourire radieux, je m’adressais à mon amie maintenant intime :


- Merci Célia ! Tu as su trouver le moyen de me remonter le moral ! J’attendais cette preuve d’amitié depuis si longtemps de la part de quelqu’un !

Encore une fois, j’ignorais dire des paroles à double sens. Mais que dire de plus ? J’étais idiote parfois ! Il m’arrivait souvent de comprendre tout de travers. Néanmoins, cela allait donner un bon coup de main à Céline qui était presque disparue à l’intérieur de ce corps. Ignorant les faits réels, je ne désirais que répandre le bien autour de moi. Ayant entendu Céline d’une voix normale me dire qu’elle n’aimait pas ce mode de vie et qu’ensuite, d’une voix douce, m’avait dévoilé sa franchise, signifiait à mes yeux qu’une amie avait besoin de mon aide. Peu importe quelle forme elle allait prendre, qu’elle soit normale ou non, elle allait rester mon amie et peut être même plus. Ces pensées m’avaient aidée à faire le bon choix : Aider Célia à retrouver son apparence originelle !

Je me reculais de quelques pas, faisant un délicieux clin d’œil à ma copine.


- N’ayez crainte, Célia ! Je vais faire comme vous m’avez dit ! Je vais vous redonner votre apparence normale !

D’un mouvement de la main, le grimoire réapparut dans mes mains. J’étais déterminée à remettre les choses comme elles étaient. Cependant, un seul problème régnait : Quelle était la bonne formule ? Tant de formules s’offraient à moi. Laquelle choisir ? J’ignorais qu’au moment ou j’étais en train de faire une recherche rapide, je menaçais Célia de disparaitre à jamais ! Elle n’eut donc point le temps de compléter sa phrase s’il y avait lieu que je récitais une nouvelle formule pour créer une nouvelle métamorphose.

- Hallaza Hallazoum ! Que cette personne se change en la personne qu’elle doit être !

De mon index magique, je pointai mon index vers Célia qui fut touchée par un nouveau rayon bleu. La transformation fut soudaine. La robe de princesse fut anéantie par le sort, se rapetissant pour adapter une nouvelle apparence. Étais-ce la bonne ? Je croyais être rassurée mais cela ne fit qu’empirer les choses. La robe se transforma en maillot rouge vif s’ajustant à la silhouette de ma maitresse. Le gloss se changea automatiquement en rouge-à-lèvre rouge vif pour indiquer une certaine fureur. Ses cheveux s’emmêlèrent afin d’accomplir une longue tresse digne des grandes gladiateurs. Le contour de ses yeux prit une teint noir et ses sourcils étaient tracés comme les femmes dominantes les traçaient habituellement. Concernant son propre corps, il n’y eut que quelques changements. Est-ce que son buste et son postérieur allaient être touchés ? Loin de là ! Par contre, de multiples bosses se formèrent afin d’onduler les bras et les jambes du résultat final.

Étonné du résultat, je fus légèrement confus. Ce que j’ignorais encore était que ce sortilège allait influencer encore une fois le jugement de la pauvre Céline. Étais-je menacé ?


- Euh… Célia… Ca va ? Est-ce que vous vous sentez normale ?

J’avais transformé Céline en lutteuse professionnelle.


(HAHAHA ! Bonne chance ! :P Voici la petite surprise que je t’avais réservé ! ^^ D’autres surprises sont à venir !)
Revenir en haut Aller en bas
Céline Mytheiril

Céline Mytheiril

Masculin
Nombre de messages : 111
Age : 27
Camp : Aucun pour l'instant
Date d'inscription : 15/07/2009

MessageSujet: Re: Moment de détente et objet trouvé ! (PV)   Sam 7 Nov - 19:26

- Hallaza Hallazoum ! Que cette personne se change en la personne qu’elle doit être !

Célia sentit son corps la chatouiller quand elle fut frappée par l’éclair bleu. Elle n’eut pas le temps de protester que la petite boue bleue qui l’avait auparavant transformé réapparut sur ses vêtements et l’assaillit.

Sa robe fut déchiquetée sans qu’elle ait pu l’enlever. Les lambeaux se transformèrent en un maillot rouge qui se colla fermement à la peau de la styliste, lui recouvrant la poitrine et les fesses. Elle tenta de l’enlever rapidement, mais c’était trop tard, le maillot de corps s’était fermement accroché à la peau de la jeune femme. Ses escarpins roses devinrent des ballerines rouge très serrées elles-aussi, maintenues par une boucle à la cheville. Un vent glacial lui frappa le visage tandis que son gloss devenait un rouge à lèvres vif, et que ses cheveux passaient du rose au noir et se mélaient en une longue tresse bien serrée. Elle tenta de se protéger les yeux quand elle vit apparaître le maquillage noir flottant devant sa figure.


*Non, pas du noir ! Quelle couleur horrible et ... AAAAAAH !!!*


Le mascarat l’attaqua et malgré tout ses efforts, il se figea autour de ses yeux.


Une fois la lutte terminée contre le sortilège de Dianka, Célia se releva l’air confus. Une nouvelle personnalité commençait à apparaitre dans son esprit, se taillant une place à grands renforts de cris et de parties de luttes. Une nouvelle personnalité de Célia apparaissait : Célia la rouge, Célia la terrible, Célia la lutteuse. Elle vint à mettre Célia la styliste superficielle sous les verrous de son âme. Tout ce joyeux petit monde n’était au final qu’un des multiples facettes de la personnalité de Céline.

Ses yeux roses devinrent rouge sombre.


- Euh… Célia… Ca va ? Est-ce que vous vous sentez normale ?

Pour seule réponse, Célia alla se voir dans le miroir. Elle crut mourir en se voyant ainsi. Les traits de son visage étaient plus fermes, plus furieux. Une colère sans nom lui traversa l’esprit.


“Non...je ne me sens pas normale du tout ! Tu t’es trompée ! Change moi ça !!!!”


Son corps s’élança vers la jeune djinn et, par une pirouette habile, elle parvint à soulever Dianka et à la plaquer contre un des sofas de la boutique de mode. Le choc fut très mou, de sorte que la djinn en herbe ne se fasse pas mal.


“S’il te plait Dianka, change le sort, ce n’est pas le bon...LUTTER !!! JE DOIS LUTTER !!!!!!”

Une colère noire s’empara de Célia. Son esprit de combattante prit le dessus, et Dianka eut bien de la chance que Célia utilise un pouf en guise de putching’ball plutot qu’elle. La fureur de Célia contre le pouf ne s’arrêta que lorsque celui-ci fut mis en miettes. Alors elle se calma.


“Dianka, change moi ! Ce n’est pas ma vraie nature !!!! Je ne veux pas faire de mal aux autres...RAAAAAH JE DOIS VAINCRE MON ADVERSAIIIIIRE !!! NYAHAAAAA !!!”


Le pouf se prit une autre volée de coups magistraux.


(A croire qu'à chaque personnalité de Céline se trouve une couleur. Amuse toi bien ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Dianka Jeni

Dianka Jeni

Masculin
Nombre de messages : 102
Age : 30
Camp : Neutre
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Re: Moment de détente et objet trouvé ! (PV)   Dim 8 Nov - 3:50

(Aussi bien garder le concept! ^_^)

Célia avait de nouveau gouté aux désagréments de la métamorphose. Est-ce que le résultat était concluant ? Loin de là ! Gaffeuse comme j’étais, je venais d’éveiller en ma maitresse une nouvelle personnalité : celle d’une bagarreuse enragée. Sous cette montagne de muscles, Célia avait tant de mal à contrôler ses crises de testostérone. Se voyant Après s’être regardée devant le miroir, elle hurla d’une grande fureur, niant être redevenue elle-même. Sa voix douce se transformait lentement en une voix grave et furieuse.

Connaissez-vous Hulk ? Non ? Eh bien, Célia était dans une phase semblable à ce personnage fantastique. Au lieu d’être totalement vert, l’ex-styliste était recouverte de rouge de la tête aux pieds, incapable de contrôler ses manies violentes. Elle tenta de se contrôler mais elle ne put s’empêcher de me soulever au dessus d’elle.


- LA VACHE ! MAIS VOUS ÊTES FORTE, MAITRE !!! MAIS LÂCHEZ-MOI ! LÂCHEZ-MOI !!!!


Rien à faire ! L’instinct lui ordonnait de me lancer du plus fort qu’elle pouvait. Je fis un vol plané en l’air, espérant ne pas souffrir à l’atterrissage. Et pouf ! Heureusement qu’un fauteuil passait par là ! Ce meuble m’aida à tomber sans subir le moindre dommage physique ou mental. Par contre, mes cheveux étaient étrangement ébouriffés. Quelques couettes pendulaient, montrant que j’avais été légèrement secouée. Je me redressais afin de m’assurer que cette lutteuse compulsive n’était pas prête à me foncer dessus pour me provoquer en duel.

Par chance, un pouf lui servait de défouloir, afin que cette pièce puisse distraire la femme musclée. Je voyais Célia d’une toute nouvelle façon. Elle s’amusait étrangement à faire souffrir ce pouf en le mordant et en lui infligeant de multiples coups de poings. Ouf ! Je ne souhaitais en aucun cas être ce pouf ! Mais, tentant de se contrôler, Célia me hurla de la changer de forme sur le champ. Je hocha de la tête, terrifié par ce qui pouvait arriver par la suite.

C’est donc en me cachant derrière le fauteuil que je fouillai à nouveau dans mon livre à la recherche d’une nouvelle formule.

*Peut-être celle-ci !*

Il fallait tenter le coup ! Seul un être stupide pouvait laisser Célia sous une telle forme ! Je tenais à la vie ! Je ne perdis donc pas de temps. D’un pas sur et déterminé, je me releva, pointant à nouveau la catcheuse pour lui envoyer un tout nouveau sort.

- Zazoo Zazoo ! Que tout le monde vote pour Patrick Groulx !

Qui disait que les phrases dites lors des sorts devaient nécessairement avoir un sens avec l’effet du pouvoir ? Enfin bref, comme convenu, un nouveau rayon atteignit la pauvre Célia qui ne faisait qu’une bouchée de son adversaire en tissu. De nouvelles sensations de chatouillement lui traversèrent le corps, annonçant la fin des souffrances. Enfin, étais-ce le cas ? Le résultat allait nous l’indiquer.

Comme premier changement apparent, les muscles se dégonflèrent comme de vulgaires ballons. Ceux-ci n’avaient plus aucune utilité désormais. Mais la suite fut des plus étranges. Cette fois-ci, le maillot rouge de la catcheuse se changea en vêtements civils. Cependant, ceux-ci n’avaient rien de commun. Aucun robe ! Oh que non ! Ceux-ci semblaient venir du futur. Le haut de la dame se changea en t-shirt jaune pétant dévoilant le nombril. Un décolleté apparut pour dévoiler ce ravin féminin qui laissait souvent les hommes en admiration. Le bas se résuma à un short court de taille basse en cuir. Le teint de sa peau devint légèrement bronzé afin d’éveiller en elle un air allumeuse. Et que dire du maquillage ? Il était indescriptible ! Même moi était incapable de le décrire. Tant de choses changèrent, ne laissant pas mes yeux le temps de tout remarquer. Finalement, les cheveux de l’ancienne magicienne prirent un aspect blonde ondulée.

Après le rose et le rouge, il fallait faire place au jaune. Est-ce que ce thème allait aider mon client ? Je n’étais pas trop sur. J’étais bien de me douter car ce nouveau changement allait éveiller l’instinct coquin et charmeur de Célia, ce qui risquait d’être intéressant. Allait-elle jouer la tigresse avec moi ? Allait-elle user de sa magie pour me charmer ?


(J’espère que oui !!!!!!!!!!! ^_^ Entraine-moi dans ton jeu ! :D)
Revenir en haut Aller en bas
Céline Mytheiril

Céline Mytheiril

Masculin
Nombre de messages : 111
Age : 27
Camp : Aucun pour l'instant
Date d'inscription : 15/07/2009

MessageSujet: Re: Moment de détente et objet trouvé ! (PV)   Dim 8 Nov - 15:42

- Zazoo Zazoo ! Que tout le monde vote pour Patrick Groulx !

Un nouvel éclair bleu frappa de plein fouet la lutteuse en train de s’acharner contre sa pauvre victime. Les changements s’opérèrent aussitôt. La pression de ses muscles s’affaissa, lui laissant une impression de fatigue après le massacre du pauvre mobilier.

Elle n’eut pas le temps de souffler que ses vêtements d’exercices furent remplacés par un haut jaune court et décoletté, dévoilant ses formes voluptueuses. Le bas devint une mini-jupe en cuir noir serrée par une ceinture assez grosse avec un fermoir en or jaune.

Une sensation désagréable lui parcourut la peau. Celle-ci devenait plus foncée, entre mat et bien bronzée. Ce n’était pas du tout horrible, c’était même très beau comme couleur, mais Céline avait toujours eu une peau blanc cachet, donc la sensation était étrange.

Un chatouillis sur ses jambes lui indiqua que des collants noirs remontaient le long de ses cuisses et se figeaient, bien serrés. Ses ballerines rouges devinrent en un clin d’oeil des escarpins à talons hauts et à bouts pointus. Ces chaussures étaient d’un jaune vif, qui s’accordait parfaitement avec la couleur de son haut.

Un tintement de métal précéda l’apparition de bracelets en or sur ses poignets. Des bracelets de toutes tailles et de toutes épaisseurs enserrèrent ses poignets. Les ongles de ses mains devinrent nettement plus longs et se colorèrent d’un jaune pétard.

Un collier plat en or vint à compléter cette profusion de bijoux, et deux boucles d’oreilles du même matériau, apparurent sur ses oreilles. Ces boucles étaient des anneaux de faible épaisseur, mais très grands.

Un picotement au niveau de son cuir chevelu indiqua à la jeune femme que ceux-ci changeaient. Un coup d’oeil dans le miroir lui permit de constater que ceux-ci étaient devenus blonds décolorés. Ceux-ci se raccourcirent et devinrent un carré plongeant.

Pour ce qui est du maquillage, un rouge à lèvres doré vint réhausser le brillant de ses lèvres. Ses paupières furent colorées de maquillage doré et ses cils d’un mascarat noir, qui contrastait avec ses yeux jaune poussin.

Céline/Célia battit des paupières. Elle se sentait bizarre. Une nouvelle personnalité commençait à s’implanter dans son esprit. Et celle-ci ne semblait pas du même acabit que la Célia colérique.


“Je...me sens bien...”


La jeune femme n’avait plus du tout cette voix dure. C’était une voix du même type que la Célia rose, mais plus mature. L’air hébétée, elle regarda Dianka. Comment ne s’était-elle pas aperçue à quel point la djinn était magnifique ? Son visage...ses formes, elle était si douce, si belle...
Célia tenta de refouler cette folle envie de l’embrasser, mais la nouvelle personnalité que lui avait implanté Dianka prenait le pas sur toutes autres considérations. Sans mot dire, elle sauta sur la pauvre apprentie djinn, affalée dans le fauteuil.

Une sensation d’horreur émergea.


“Dianka...qu’est-ce que je suis en train de faire ? Je...je....”


Plus un mot. Célia se mit à califourchon sur les genoux de Dianka et la maintint fermement avant de l’embrasser. Ce n’était plus le baiser de la Célia rose, doux et gentil. Cette fois-ci, c’était un baiser de femme mature et affirmée. Il dura assez longtemps d’ailleurs. La main droite de la jeune femme se cala contre le dos de Dianka et la comprima doucement contre elle, afin qu’elle ne puisse s’échapper.

Finalement, Célia se redressa, une lueur dans le regard. Dianka était vraiment quelqu’un de magnifique, de si belle. Lentement, Célia passa sa main sur la partie haute du maillot bleu de Dianka.


“Est-ce que...je te plais comme ça ?”


Le doute s’installait dans l’esprit de la Célia jaune. Et si Dianka ne l’aimait pas comme ça ? Et si elle la rejettait ? Et si Célia n’était pas assez belle pour elle ? L’ex-magicienne fit une moue boudeuse et s’allongea sur Dianka, toujours coincée dans le fauteuil. D’un geste habile de ses mains, elle enleva son haut jaune, dévoilant son soutien-gorges couleur canari et se pressa contre la djinn avant de l’embrasser.

Célia était jalouse ! Très jalouse. Elle n’arrêtait pas de penser à toutes les autres personnes qui avaient cotoyé Dianka. Et si ces personnes plaisaient plus à Dianka que Célia ? Non ! Célia voulait Dianka pour elle, et pour elle seule. Il n’était pas question de partager.
Revenir en haut Aller en bas
Dianka Jeni

Dianka Jeni

Masculin
Nombre de messages : 102
Age : 30
Camp : Neutre
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Re: Moment de détente et objet trouvé ! (PV)   Dim 8 Nov - 22:14

Une sublime créature vêtue de vêtements étincelants s’était dévoilée devant moi. Le danger était maintenant écarté. Je n’avais plus besoin de craindre un coup de poing de la part d’une lutteuse. Hulk Célia avait laissé place à une toute nouvelle version d’elle-même, une version plus féminine, plus affirmée, plus sournoise. Elle ne semblait plus dangereuse. Enfin, c’est ce que j’espérais. Après avoir découvert que chaque transformation offrait de nombreux effets secondaires, je ne baissai pas ma garde pour autant.

Son corps sembla stable, ne montrant aucun mouvement brusque. Seules ses paupières battaient sous le choc de la nouvelle métamorphose. Ses dires avouèrent qu’elle se sentait bien. Mais la suite dévoila quelque chose de curieux. Elle s’avança, dirigée par son instinct féminin, vers moi qui était toujours assise sur le fauteuil. Sans me prévenir, elle se colla contre moi afin de s’asseoir sur mes genoux. J’étais pétrifiée. Que dire ? Je ne savais que faire ! Est-ce que mon sort avait fonctionné ? Est-ce que Célia était redevenue elle-même ? Étais-ce la fin de l’histoire.

Une rapide émotion de dégout fut perçue par ma maitresse qui ne perdit pas de temps pour m’embrasser à nouveau. Emprisonnée entre ses bras, je devais recevoir ce tendre baiser qui semblait plus prononcé que le précédent lors de la version rose de Célia. Nos lèvres furent collées assez longtemps pour que je sente l’haleine chaude de cette nouvelle allumeuse. Le bleu était en train d’embrasser le jaune ! Mon corps fut serré contre le sien à un tel niveau que je sentais son cœur battre rapidement. J’étais la prisonnière de ses propres émotions ! Mais je ne réussissais toujours pas à cibler s’il s’agissait de la Célia d’origine ! De sa main droite baladeuse, elle croisa le cordon attachant le haut de mon maillot. Mais qu’avait-elle derrière la tête ? Devais-je m’inquiéter ou trouver cela tout à fait normal ? Franchement, le monde moderne n’était plus comme il l’était avant mon emprisonnement à l’intérieur d’une théière.

Célia me demanda finalement si je lui plaisais sous cette forme. Avant de lui répondre, je balayai mes yeux de haut en bas afin d’analyser la situation. Qu’allais-je lui répondre ? Bien sur, cette couleur emmenait un nouveau petit quelque chose à la magicienne. Mais est-ce que ma réponse allait amener du bon dans toute cette histoire ? Célia semblait s’impatienter, attendant ma réponse qui tardait. Ne réfléchissant pas, je tenta de dire ceci :


- Mais vous êtes superbe, Maitre !.... Si si ! Je vous assure… le jaune vous va à ravir... cet ensemble pourrait intimider un daltonien en un clin d’œil !

Je ravalai mes paroles, découvrant que mon expression faciale venait peut être de trahir mes paroles. J’étais totalement incertaine et emprisonnée sous le poids et les bras de la jeune Célia. Elle demandait réponse et cela m’intimidait royalement. Mais le taux de stress augmenta lorsque la blonde enleva soudainement mon haut, dévoilant un soutien-gorge couleur soleil. Mais que mijotait-elle ?!?

Je n’eus à peine le temps de lui dire quelque chose qu’elle se relança vers moi afin de m’embrasser à nouveau, reprenant contact avec ses lèvres à nouveaux. Mon cœur s’était mis à battre rapidement ? Étais-ce de l’amour ? Du désir ? Non ! C’était un sentiment d’incertitude qui ne cessait de se questionner sur la situation présente. Étais-je prête à lui offrir ce moment puisqu’il s’agissait de ma propre maitresse ? Mon esprit travaillant, cherchant la réponse à cette question.

Bien sur, il n’y avait personne qui avait volé mon cœur encore. Cependant, je ne me voyais pas vraiment finir mes jours en compagnie d’une personne du même sexe que moi. Pour certains, cela était certainement considéré comme étant un acte impur. Mes principes se battaient dans ma tête, à la recherche d’une réponse. Étais-je prêt à tout gâcher cette belle amitié pour faire mon boulot ou allais-je la laisser me manipuler prenant en considération qu’elle possédait le plein pouvoir sur moi ? N’étais-ce pas ma maitresse après tout ?
Mais qu’allait-il advenir de moi, de mes principes ? Il fallait lui faire part. Je tenta de la pousser légèrement à l’aide mes deux mains mais rien à faire ! Sa passion donnait force à ses bras pour s’agripper à ma personne. Je n’avais donc aucun autre choix. Il fallait user de ruse et d’un peu de magie. C’est donc en faisant grossir mon buste à un tel niveau que nos lèvres furent séparés par la force du bonnet.


- Célia ! Écoutes moi, s’il te plait !

Ma poitrine retourna à sa taille normale.

- Je sais très bien que tu m’aimes et ca me touche réellement. Je suis certaine que nous avons des tas de choses en commun ! Mais as-tu pensé à ce que moi je ressens ? T es très gentille mais tu n’es pas vraiment mon genre ! Vois-tu… premièrement, ma couleur favorite est le bleu, hihi ! Pas le jaune ! Tu pars donc sur un mauvais pas, hihi ! Je doute donc que tu puisses me plaire… à moins que tu ne commences à m’obliger de porter indéminimment du jaune, hihi !


Je tentai de dévoiler mes propres sentiments envers mon interlocutrice mais cela ne fit que provoquer celle-ci. J’étais toujours coincée sous le poids de la femme qui désirait finir ses jours avec moi. Je n’avais donc nulle part ou aller. L’avais-je provoqué à un tel point qu’elle allait comme moi utiliser ses propres dons pour en venir à ses fins ?
Revenir en haut Aller en bas
Céline Mytheiril

Céline Mytheiril

Masculin
Nombre de messages : 111
Age : 27
Camp : Aucun pour l'instant
Date d'inscription : 15/07/2009

MessageSujet: Re: Moment de détente et objet trouvé ! (PV)   Lun 9 Nov - 10:16

“Je vois...”

Célia se releva, et remit son haut jaune sur elle. Dianka repoussait ses avances avec douceur, mais ce n’était pas du tout au goût de la jeune femme. Si Célia ne souhaitait pas forcément finir ses jours avec Dianka elle la voulait, et c’était plus fort qu’elle. Comme si on la forçait à se comporter de la sorte.

Mais Célia ne pouvait résister au sortilège que Dianka lui avait lancé. Une irrépressible envie de l’embrasser s’emparait du corps et de l’âme de l’ex-magicienne. Elle ne pouvait la contrôler, même si son âme normale lui criait de se calmer.

Mais la Célia jaune ne pouvait souffrir de voir la djinn se refuser à elle. Si Dianka ne l’aimait pas comme elle était, alors elle la forcerait à l’aimer. Il faut dire que la Célia qu’avait créé Dianka était d’une jalousie extrème. Dianka était à elle, et à personne d’autre.


“Le jaune t’irais si bien Dianka !”


Elle pointa son doigt sur le corps de la djinn. Un rayon jaunâtre en jaillit et frappa de plein fouet la pauvre djinn. Son corps se mit à se métamorphoser sous l’effet de la magie de Célia la possessive.

La peau claire de Dianka prit la même teinte que celle de Célia, plus foncée. Le cheveux de la djinn passèrent au blond vif, tandis que son visage se couvrait de maquillage jaune et doré. Les yeux de la jeune djinn devinrent jaunes eux-aussi. Célia fit en sorte que les vêtements de Dianka deviennent éblouissants. Son maillot bleu devint un superbe débardeur jaune poussin mettant en valeur ses formes. Le bas de son maillot de bain devint une mini-jupe de la même couleur et des bijoux en or firent leur apparition sur les poignets et les oreilles de la pauvre Dianka. Ses escarpins devinrent des talons jaunes vernis.

Célia prit la peine d’implanter un effet secondaire dans l’esprit de sa “bien-aimée”. La même personnalité sulfureuse et jalouse s’implanta dans l’âme de Dianka Jeni, grignotant à sa manière l’espace mental de la pauvre djinn.

L’ex-magicienne aida Dianka à se relever. Elle était si mignonne dans cet accoutrement. Elle passa ses mains sur son visage, tout en gardant une certaine distance.


“Comment te sens-tu ? Le jaune est bien ta couleur préférée il me semble...”


L’énergie magique de modification de l’esprit parcourut Dianka. Le goût du jaune s’insinuait maintenant dans son esprit, avec sa nouvelle personnalité. Célia contempla son oeuvre. C’était magnifique !

(On passe au vert après ? =) )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Moment de détente et objet trouvé ! (PV)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Moment de détente et objet trouvé ! (PV)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La destinée de l'Erade :: La Destinée de l'Erade :: ARCHIVES :: Archives RP-
Sauter vers: